Rolex Paris Masters 2021 : un tournoi de haute volée.

Le tournoi de tennis de Paris-Bercy s’est tenu du 1er au 7 novembre en surface dure. Pendant ces sept jours, les meilleurs joueurs du circuit masculin se sont affrontés pour remporter le dernier Masters 1000 de la saison. Initialement remporté par Boris Becker en 1986, le tournoi de Paris est remporté cette année par le serbe Novak Djokovic, réalisant sa sixième victoire sur ce court. Il signe ainsi une double victoire parisienne cette année (avec Roland Garros en mai), doublé effectué une seule fois dans l’histoire du tennis par Andre Agassi en 1999. Des premiers matchs à une finale haletante, le Rolex Paris Masters a tenu ses promesses et nous a offert un spectacle de haute volée.

Un tournoi surprenant


Les surprises arrivent dès le deuxième tour du Masters avec, entre autres, l’abandon du numéro 3 mondial, Stéfanos Tsitsipas. En effet, une vive douleur au bras droit contraint le joueur grec à déclarer forfait face à l’australien Alexei Popyrin. Anecdote insolite : Tsitsipas est désormais à égalité parfaite avec Alexander Zverev dans le classement ATP en nombre de points, soit 6540. La règle veut que le joueur ayant participé au moins de tournois passe devant, c’est donc l’allemand Sascha Zverev qui prend la troisième position du classement après le tournoi de Paris avec 22 tournois à son actif contre 25 pour le grec.

Deuxième surprise de ce deuxième tour, l’espagnol Pablo Careno Busta (20ème ATP) est éliminé en trois sets par le français Hugo Gaston (6-7, 6-4, 7-5). Il n’est d’ailleurs pas le seul hispanique à avoir fait les frais de l’excellent jeu du français, puisque son compatriote Carlos Alcaraz est battu au tour suivant après un match incroyable (4-6, 5-7). Le toulousain au mental d’acier a brillé au cours de son huitième de finale et gagné 36 places au classement général. Après une défaite dans le premier set, l’espagnol remonte et inflige au français une correction de cinq jeux de suite, soit un 5-0 dans le deuxième set. A seulement un jeu de l’égalisation, Carlos Alcaraz ne s’attend pas à voir son adversaire se transformer en véritable rouleau compresseur. Coup sur coup, Hugo Gaston remporte 20 des 21 points suivants, réalisant un retour inattendu et signe alors une nouvelle victoire dans ce Masters 1000. Malheureusement, il est privé de la suite du tournoi par Daniil Medvedev en quarts de finale après un beau combat (6-7, 4-6).

Le numéro 2 mondial, Daniil Medvedev, a su se hisser jusqu’en finale après une demie particulièrement déconcertante face à Zverev. Le champion olympique s’est montré imprécis et fatigué face au tenant du titre. Avec de nombreuses fautes et des balles souvent trop longues, il s’est fait éliminer en deux sets (2-6, 2-6) et n’a pas su sortir son meilleur jeu.

Côté doubles, nos deux français Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut se sont battus jusqu’en finale, mais se sont inclinés en trois sets face à Michael Venus et Tim Puetz (6-3, 6-7, 11-9) en 1h52.

Une finale à la hauteur des deux meilleurs joueurs mondiaux


Au cours de la finale des Masters de Bercy, le numéro 1 mondial Novak Djokovic a affronté son suivant au classement, le russe Daniil Medvedev. Ce match était d’autant plus attendu après la finale de l’US Open, qui opposait les deux mêmes joueurs et a privé le serbe du légendaire Grand Chelem. Cet affrontement a donné lieu à une nouvelle victoire du serbe en trois sets (4-6, 6-3, 6-3), et lui permet de conserver sa position de tête du classement ATP.

Le début du match est dominé par le russe, qui remporte les deux premiers jeux avant de perdre les trois suivants avec un jeu blanc. Malgré une défaite au premier set, on retrouve un Djokovic très joueur, à la recherche du soutien du public français. Entre un jonglage de raquette et des points tous plus beaux les uns que les autres, le serbe a réussi à captiver les fans. Dès lors, les premières balles de Djokovic sont particulièrement redoutables et il montre son jeu offensif.

La réponse ne tarde pas pour le russe, puisque Medvedev renvoie très fort, en courant de chaque côté du court. Les échanges deviennent de plus en plus longs à la fin du second set, avec le premier avantage récupéré par le numéro 2 mondial. Les égalités s’enchaînent, mais la troisième balle de set est la bonne pour Novak Djokovic. A 5-3 dans le dernier set en faveur du serbe, Medvedev sauve un point, mais ne parvient pas à l’emporter face à son adversaire. Sixième victoire aux Masters de Paris-Bercy, 37ème titre en Masters 1000, c’est un nouveau record Pour Novak Djokovic.

Le trophée est remis par Sébastien Grosjean, vainqueur du tournoi en 2001, Guy Forget et Gilles Moretton. Pour la première fois depuis 2006, le numéro 2 mondial n’est ni Rafael Nadal, ni Roger Federer, ni Andy Murray mais bel et bien Daniil Medvedev. Mais c’est une autre personne qui attire l’attention et mérite les félicitations des joueurs et des personnes présentes. L’arbitre française du match a su remettre à sa place le public ingérable, jusqu’à mettre dehors un fauteur de trouble très énervant pour le russe.


Pour tous ceux qui ne se lassent pas de regarder les joueurs s’affronter, les huitièmes de finale de l’Open de Stockholm commencent dès demain, mercredi 10 novembre. En même temps, les Next Generation ATP Finals de Milan permettent aux sept meilleurs espoirs du tennis mondial et à un « wild-card » (21 ans ou moins) de s’affronter. On y retrouve le français Hugo Gaston, ainsi que Carlos Alcaraz, Sebastian Korda ou encore la révélation italienne Lorenzo Musetti, alors que Jannik Sinner et Félix Auger-Aliassime ont déclaré forfait. La saison 2021 se clôturera avec le tournoi ATP Finals remporté par Daniil Medvedev en 2020 et six fois par Roger Federer. Ce dernier tournoi se tiendra pour la première fois à Turin et non à Londres, à compter du 14 novembre.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page