Castres Olympique : quel bilan et quel horizon au bout de 10 journées ?

Septième d’un Top 14 ultra serré (seulement cinq points séparent le 3e du 10e), le Castres Olympique est dans le bon wagon pour prétendre à la qualification en fin de saison. Si celle-ci est encore longue, un premier bilan peut être tiré pour les hommes de Pierre-Henri Broncan.

Wilfrid Hounkpatin réalise un très bon début de saison

Meilleure équipe lors de la phase retour du dernier Top 14, le CO a démarré sa saison avec de bien meilleures intentions que l’an passé. Histoire, sans doute, de ne pas prendre un retard qui aurait de nouveau été fatal à une qualification parmi les six premiers. Avec 23 points, les Tarnais ne sont qu’à trois longueurs de Montpellier (3e, 26 pts) et à une petite de La Rochelle (6e, 24 pts), dernier qualifié provisoire. S’ils en ont que deux d’avance sur Brive (10e, 21 pts), ils semblent tout de même supérieurs aux Corréziens.

Invaincu à domicile, déjà étrillé à l’extérieur

Le très bon point à retenir pour les champions de France 2018, est d’abord leur capacité à gagner à domicile. Castres s’est imposé à Pierre-Fabre devant Pau (16-12), Toulon (27-16), Biarritz (38-20) et Brive (23-22). Seul Bordeaux a su prendre les deux points du match nul dans le Tarn (23-23). Des succès précieux, dans un championnat ou préserver au maximum son invincibilité à domicile est vital pour espérer aller loin.

Ce qui est plus pénalisant pour le CO, ce serait ses difficultés à voyager. La superbe victoire à Clermont (34-30), lors de la deuxième journée, a été éclipsée par quelques défaites amer. D’abord celle au Stade Français, alors moribond (10-34), puis celle à La Rochelle (10-29) et enfin la gifle reçue à Toulouse (0-41). Comme beaucoup d’équipes, le CO ne peut donc pas performer chaque week-end. Mais il vrai que ces résultats font un petit peu tâche, au moment de tirer un bilan de ce début de saison.

Le joueur : Wilfrid Hounkpatin crève l’écran

Malgré le départ de son capitaine et leader de combat, Anthony Jelonch, à l’intersaison, Castres a comme d’habitude su trouver des ressources nouvelles. S’il était déjà un joueur important ces derniers mois, Wilfrid Hounkpatin a pris de l’épaisseur dans l’effectif tarnais. Deux doublés contre le RCT, puis le BO, lui permettaient de se mettre en avant. Apparu surpuissant, il semble à l’apogée de sa carrière alors qu’il vient d’atteindre la trentaine. Après une bonne tournée d’été en Australie, son statut d’international lui a permis de revenir en club avec l’ambition de porter le CO vers de nouveaux sommets.

Et maintenant ?

Plutôt épargné par le rugby international, et ses prélèvements obligatoires de joueurs, l’effectif va pouvoir souffler, alors que deux matches difficiles sont en approchent. Le 27 novembre, Castres se déplacera à Montpellier, pour tenter de réaliser une grosse opération face aux hommes de Philippe Saint-André. Avant de jouer contre les Harlequins et le Munster en Coupe d’Europe, les partenaires de Rory Kockott recevront le Racing 92 (04/12) pour un nouveau choc, avant un déplacement à Perpignan (26/12), et deux revanches contre La Rochelle (01/01) et le Stade Français (08/01).

Difficile à manœuvrer à domicile, le Castres Olympiques aura donc l’opportunité de se frayer un chemin plus favorable lors de la période des fêtes. Dans un Top 14 serré, ou tous les détails compteront, l’expérience tarnaise pourrait permettre de faire la différence…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro