Section Paloise : quel bilan et quel horizon après 10 journées ?

Neuvième au bout de dix journées, la Section Paloise est l’équipe la mieux placée parmi les candidats au maintien en début de saison. Avec seulement deux points de retard sur le Stade Rochelais, sixième et premier garagiste, les Béarnais peuvent-ils viser plus haut ?

Nathan Decron (ex-SUA) se régale au centre de l’attaque paloise (J.-P. Gionnet)

En début d’exercice, Pau faisait partie d’un chapeau de quatre clubs destinés, selon les observateurs, à jouer le maintien. Si les deux promus, Biarritz et Perpignan, occupent les deux dernières places (avec 14 points), la Section devance pour le moment d’un point, l’autre concurrent direct, le CA Brive (10e, 21 pts). Ajoutez à cela les débuts difficiles du Stade Français et du RC Toulon, et vous obtenez un classement tout à fait satisfaisant.

Impitoyable face aux concurrents directs

Face aux mal classés, les hommes de Sébastien Piqueronies ont presque fait le plein de points. En dehors d’une lourde défaite à Brive (13-30), ils ont réalisé un superbe coup sur la pelouse de Perpignan (29-14), puis à domicile contre le Stade Français (18-9) et Biarritz (33-21). Des victoires confortables au tableau d’affichage, qui privaient systématiquement leurs adversaires d’un précieux point de bonus défensif.

Bien sûr, Pau a souffert face aux plus gros poissons du championnat. Il a aussi pu profiter de ces confrontations pour faire tourner un peu son effectif, comme lors de la défaite à Toulouse (10-38). Les Béarnais ont pour le moment perdu sur la pelouse de Castres (12-16), et de Clermont (20-42), tout en s’inclinant au Stade du Hameau face à l’UBB (23-27). Le magnifique succès devant Lyon (21-17), alors qu’elle était réduiet à 14 pendant 55 minutes, reste le match référence de cette équipe paloise.

Outre Antoine Hastoy, talent majeur de l’effectif, les Palois peuvent s’appuyer sur quelques joueurs très en jambes en ce début de saison. Arrivé en provenance de Leicester, Zack Henry réalise de belles prestations, à l’arrière ou à l’ouverture. Recruté à Agen, Nathan Decron se révèle être un super joueur au centre, tandis que Clovis Le Bail prend encore de l’épaisseur à la mêlée.

Les départs d’Antoine Hastoy et de Quentin Lespiaucq ternissent le tableau

Attendus la saison prochaine du côté de La Rochelle, Antoine Hastoy et Quentin Lespiaucq représenteront des grosses pertes pour la Section Paloise, qui avait déjà perdu Baptiste Pesenti (Racing 92) à l’intersaison. Le départ de ces joueurs cadres, qui sont aussi des éléments clés de l’effectif, empêchent le club du Président Bernard Pontneau de bâtir sur la durée. S’il est tout à fait compréhensible que certains joueurs souhaitent se fixer de nouveaux défis, le niveau actuel de la Section laissait présager des lendemains qui chantent pour ces éléments en instance de départ.

S’il paraît difficile d’imaginer les Béarnais au rendez-vous des phases finales à la fin de la saison, le maintien semble en bonne voie. Avec huit point d’avance sur la 13e place, Pau dispose d’un petit matelas, alors que se profile un déplacement à La Rochelle, et la réception de Toulon. La saison est encore longue, mais une place en milieu de tableau n’est pas à exclure, alors que Sébastien Piqueronies réalise un très bon travail depuis sa prise de fonction.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page