FC Lorient : Quel bilan et quel horizon après 13 journées ?

Treizième au tiers du championnat, le FC Lorient semble être à sa place, compte tenu de ses moyens, de son effectif, et de ses ambitions. Si le bilan des Merlus dégage un parfum de paradoxes, l’horizon ne laisse présager aucun orage au dessus du Morbihan.

Les Lorientais ont signé des beaux succès cette saison (fclweb.fr)

Lorient… Lorsque l’on évoque le nom de la formation bretonne, plusieurs thèmes percutent notre esprit. Le beau jeu, d’abord, la sympathie de supporters accueillants, ensuite. Puis, quelques belles saisons en Ligue 1, avec des joueurs qui ont explosé au plus haut niveau, comme Kevin Gameiro. Aujourd’hui entraîné par Christophe Pélissier, le FCL évolue en 3-5-2, pour proposer un jeu moderne… Qui ne paye pas toujours.

Fort face aux gros, laborieux face aux modestes

La première chose qui frappe, au moment de faire un premier bilan de la saison du FC Lorient, est incontestablement le nom des équipes qu’il a battues. Seulement trois victoires, toutes à domiciles pour les Lorientais. Mais face à des gros poissons : Monaco (1-0), Lille (2-1) et Nice (1-0), à chaque fois avec la manière. Un jeu direct, avec des pistons hyperactifs, un défense à trois solide, et une doublette Moffi-Laurienté qui assure. Ajoutez à cela un beau point du nul à Lyon (1-1), et vous tirez un excellent bilan face aux meilleurs.

Alors pourquoi les Merlus n’ont que trois points d’avance sur le premier barragiste, Bordeaux (18ème, 12 pts) ? La faute à des performances laborieuses, voire mauvaises contre des concurrents directs au maintien. Match nul contre Saint-Étienne (1-1), Reims (0-0), Clermont (1-1) et Bordeaux (1-1). Lourde défaite à Strasbourg (4-0) et piteuse prestation devant Brest (1-2). Les Bretons n’y arrivent pas devant des adversaires plus modestes, et en sont pénalisés au classement.

Quel avenir ?

A la treizième place, et avec la capacité de battre les meilleurs, Lorient reste cependant relativement à l’abris des tourments du maintien. S’il ne faut pas se tromper d’objectif, et que conserver sa place en Ligue 1 est l’ambitions première, avant de penser jouer le ventre mou, des concurrents comme Metz, Saint-Étienne ou Brest semblent plus inquiétants.

Dimanche, les Merlus se déplaceront à Angers, pour un rendez-vous difficile, mais pas impossible à maîtriser. Suivront un derby face à un Stade Rennais en grande forme avant la trêve, un déplacement à Troyes et une réception de Nantes. Si le FCL parvient à obtenir des points au terme de ces quatre matchs, il devrait passer Noël au chaud. Sinon, gare à la soupe à la grimace comme repas de réveillon…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page