Chelsea – Juventus (4-0) : Les tops et flops de la démonstration des blues.

Reece James et Hudson Hodoi ont été excellent face à la Juve (crédits : BeFoot))

Durant cette 5ème journée de phase de groupe de la ligue des champions, la Juventus se rendait à Stamford Bridge pour un choc au sommet du groupe H. Ce choc n’en fût pas un tant Chelsea a dominé les débats sur un score sans appel de 4 à 0. Les Blues ont donc repris la tête du groupe à une journée de la fin, mais cette humiliation pourrait coûter plus cher encore aux Bianconeris. Voici nos tops et flops du match.

Les Tops

Reece James reçu cinq sur cinq.


Reece James réalise un début de saison canon avec Chelsea. Le latéral droit est meilleur buteur de son équipe et est un joueur clé du 3-5-2 de Tuchel. Contre la Juve, toutes ses qualités ont été mises en lumière. Face à un un bloc très bas et qui se projetait peu, Reece James a pu jouer haut et exploiter au maximum ses qualités offensives. Constamment disponible pour recevoir le ballon et étirer le jeu, il a fait vivre un calvaire à Alex Sandro qui se retrouvait trop souvent seule face à lui. Ayant déjà failli marquer en première période d’une frappe croisée, c’est lui qui inscrit le but du 2 à 0 de la même manière à la 55ème, laissé étrangement seul par la défense. Également à l’origine du 3ème but, il a réalisé un match complet et confirme son ascension fulgurante cette année durant laquelle il s’impose comme l’un des meilleurs au monde à son poste.

L’effectif de Chelsea est taillé pour aller au bout.  


Les Blues viennent d’infliger une correction à un grand d’Europe en l’absence de joueurs comme Romelu Lukaku, Kai Havertz, Mason Mount, N’golo Kanté (sorti à la 37ème) ou encore Saul Niguez (rentré à la 76ème). La profondeur de l’effectif de Thomas Tuchel est impressionnante et il semble pas qu’un joueur à Chelsea ne puisse être remplacé. N’Golo Kanté sent une gêne musculaire ? Loftus Cheek le remplace et délivre une passe décisive. Ben Chilwell se blesse ? César Azpilicueta ou Marcos Alonso peuvent prendre sa place lors du prochain match. Ça n’est pas un secret que gagner une ligue des champions nécessite un certain alignement des planètes et notamment le moins de blessures possibles. Si Chelsea est capable de remédier à ce problème tout en évoluant au niveau du match de ce soir, peu nombreux sont ceux qui pourront prétendre les vaincre en Europe.

Le suspens pour la première place est maintenu.


Dans le cas d’une victoire de la Juventus Turin, le classement définitif du groupe H aurait été connu avant même l’ultime journée. Cette belle prestation anglaise permet finalement de garder un peu de suspens pour les deux derniers matchs du groupe qui verront s’opposer Chelsea et le Zenith ainsi que la Juventus et Malmö. Les deux leaders ont chacun douze points mais c’est Chelsea qui est devant grâce à la différence de but particulière. Une victoire dans deux semaines leur permettrait de s’assurer la tête mais rien ne sera facile dans le froid hivernal suédois. De son côté la Juve devra s’imposer en attendant le résultat de son rival pour espérer reprendre une première place qui pourrait s’avérer primordiale pour le reste de la compétition.

Les Flops

Le néant du plan de jeu d’Allegri.


La tactique de la Juventus était claire : défendre pendant 90 minutes afin de conserver la première place du groupe. Alignée dans son 4-4-2 habituel avec seulement deux attaquants et des latéraux bas sur le terrain (faits assez rares dans le foot moderne), la Juve a fait illusion 25 minutes. Laisser le ballon à Chelsea qui n’est pas habitué à un jeu de possession à outrance aurait pu être une bonne idée si les Bianconeris n’avaient pas subi un tel niveau de domination. Malgré une bonne entame de match défensive, laisser Chelsea jouer constamment à 20 mètres de leur but à offert trop d’opportunités et c’est sur corner que les blues ont trouvé une première brèche. Incapable de ressortir le ballon ou de proposer quelque chose offensivement, la Juventus a sombré sans se rebeller. Même menés au score, les Italiens sont restés à jouer avec le même bloc bas, sans ambition. Les changements d’Allegri n’ont rien apporté et le coach paraissait sans solutions, trop occupé à crier sur ses joueurs qui n’ont jamais montré l’envie de se battre.    

La VAR encore et toujours questionnable.


L’ouverture du score du jeune Chalobah aurait fait couler beaucoup d’encre en Italie si le score final n’avait pas rendu ce but anecdotique. Suite à un long corner, le grand Antonio Rudiger s’est envolé dans les aires pour effectuer un remise sur Chalobah qui a pu marquer d’une frappe en une touche. Seulement voilà, la remise de l’Allemand a été effectué du bras comme le montre clairement les nombreux ralentis disponibles et auxquels la VAR a accès. Bien que le bras ait été collé au corps, les règles disent que n’importe quelle main offensive amenant à un but doit annuler immédiatement celui-ci. Les arbitres ont-ils laissé place à l’interprétation en validant ce but ou n’ont-ils tout simplement pas vu le bras de Rudiger dévier le ballon ? Tandis que la seconde option relève de l’incompétence, la première renvoie à un débat qui divise. Mais si les arbitres ont bel et bien décidé que cette main collée au corps ne méritait pas une annulation de ce but, il serait temps d’écrire noir sur blanc que ce genre de décision appartient au meilleur jugement de ces derniers.

Chiesa, le traversée du désert.  


Mais où donc est passé le Frederico Chiesa de l’euro 2020 qui nous a tant fait rêver ?  En difficulté depuis le début de saison, il a encore une fois été transparent face à Chelsea. Pas aider par un dispositif qui l’a laissé seul devant avec Morata et sans beaucoup de ballons à exploiter, il a peiné à faire des différences. Pire encore, il a manqué à ses devoirs défensifs, laissant Reece James complètement seul sur le deuxième but. Dans le système d’Allegri sur ce match, il était censé être celui sur qui la Juve pouvait compter pour se projeter vers l’avant mais il n’a rien pu faire à lui tout seul. Il devra vite se réveiller afin d’apporter son dynamisme et sa percussion à une Juventus qui en aura bien besoin cette saison.  

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :