Perpignan ou Biarritz : quel promu s’en sort le mieux ?

A égalité au classement, Perpignan (13ème, 14 pts) et Biarritz (14ème, 14 pts) sont deux promus toujours inséparables après dix journées de championnat. Mais lequel des deux semble le plus capable de décrocher son maintien ?

Biarrots et Perpignanais n’ont pas fini de se retrouver (© Crédit photo : Jean-Daniel Chopin)

1. Le duel direct à tourné pour l’USAP


Les deux équipes se sont déjà rencontrées, à l’occasion de la deuxième journée, sur la pelouse du Stade Aimé-Giral. Le match avait alors nettement tourné en faveur de l’USAP, plus disciplinée et réaliste, qui s’imposait sans laisser le point de bonus défensif aux Basques (33-20). Quatre points précieux pour les Catalans, qui leur permettent d’être devant le BO au classement. Depuis leur affrontement, Perpignan a pris 10 points de plus, contre 9 pour Biarritz.

2. Biarritz plus performant face aux grosses écuries


En s’imposant face à Bordeaux (27-15) et le Racing 92 (28-19), le Biarritz Olympique s’est montré capable de battre les gros poissons de ce Top 14. Surtout, ces victoires l’ont été avec la manière, en dominant véritablement l’adversaire. La courte défaite contre Toulouse (11-17), du à la rentrée décisive d’Antoine Dupont, a confirmé que le BO pouvait rivaliser lorsqu’il évoluait devant son public d’Aguilera.

Perpignan a eu plus de difficultés, lorsqu’il a fallu affronter les équipes de la première moitié de tableau. Parmi celles-ci, l’USAP n’a réussi à battre que La Rochelle (22-13), qui avait alors pris de haut l’équipe Patrick Arlettaz. A sa décharge, l’USAP a souvent du se rendre à l’extérieur, pour y défier les cadors, en s’étant déjà déplacée à Bordeaux, au Racing ou à Toulouse.

3. Les deux équipes ont pris une claque


Bien sûr, chaque promu est en droit d’encaisser de sévères défaites, notamment à l’extérieur. On ne parle donc pas ici de la correction reçue par l’USAP au LOU (47-3) ou par le BO à La Rochelle (59-17), alors que les deux promus procédaient à une revue d’effectif. Non, la vraie claque prise par l’USAP, fut à l’occasion de la réception de la Section Paloise (14-29). Face à ce concurrent direct pour le maintien, les Catalans se faisaient nettement dominer sur le pelouse, pour se montrer incapables de prendre le bonus défensif.

Pour Biarritz, la réception de Lyon, qui suivait celle de Toulouse, reste dans les mémoires, pour la violence du score final. 40 à 5, face à un Baptiste Couilloud en feu, les Basques montraient un déficit de puissance très inquiétant. Les deux équipes ont donc montré qu’elles devaient être à 100% à chaque rencontre, sous peine de subir de sévères déconvenues.

4. La qualité pour le BO, la quantité pour l’USAP ?


Sur le papier les performances des deux équipes trahissent la manière dont leurs effectifs ont été construit. Le BO possède des joueurs de grande qualité. Francis Saili, Lucas Peyresblanques, Tevita Kuridrani, Brett Herron, Steffon Armitage… L’USAP peut compter sur Melvyn Jaminet ou Afusipa Taumoepeau, mais rassemble moins (d’anciens) d’individualités majeures.

Pour autant, Perpignan n’a peut-être pas un retard impossible à combler. Avec les longues blessures de Peyresblanques ou de Ruffenach, le BO s’est affaibli devant. Les absences de Cronin ou Stark ont aussi montré que les Basques étaient dépendants de toutes leurs forces vives. A contrario, l’USAP avait réalisé un match de grande qualité, en lançant sa jeunesse, sur la pelouse du Racing 92 (défaite 17-14).

5. Quel avenir ?


La saison est encore longue, avec 16 journées encore à jouer. Néanmoins, Biarritz doit encore recevoir Perpignan, Pau, le Stade Français (ce week-end) et Toulon. Les Basques ont donc le privilège de recevoir toutes les équipes de bas de tableau, à l’exception de Brive, pour sauver leur peau dans l’élite.

L’USAP a pour sa part perdu quelques cartouches, avec les réceptions déjà jouées de Toulon, Pau, Biarritz et du Stade Français, pour deux victoire et deux défaites. Ce week-end, les deux équipes seront encore en duel à distance, puisque Biarritz accueillera Paris, pendant que l’USAP recevra Clermont. Elles se retrouveront le 8 janvier prochain, pour un match qui pèsera très lourd. On a déjà hâte…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro