Biathlon: Entame en demi-teinte pour les français à Ostersund

C’est enfin reparti. Après huit mois d’attente, la saison de coupe du monde de biathlon a repris ses droits ce week-end à Ostersund, en Suède. Comme chaque année, c’est l’épreuve de l’individuel femme qui ouvre les festivités. 

Un départ raté pour les françaises

On attendait beaucoup de cette première course pour pouvoir juger des forces en présence et des états de forme des biathlètes. Et c’est Marketa Davidova, championne du monde de la discipline qui s’impose  avec un tir parfait devant l’Autrichienne Lisa Theresa Hauser (19/20) au tir). L’allemande Denise Herman complète le podium. Du côté des françaises, c’est un début compliqué. En difficultés sur le pas de tir, elles ont commis trop de fautes pour espérer un résultat positif. La première d’entre elles, c’est Anaïs Bescond 28e avec un 16/20 au tir. Au delà du résultat c’est le temps à ski qu’il est intéressant d’analyser. Et c’est plutôt rassurant! Justine Braisaz-Bouchet a le 4ème temps de ski. Ces coéquipières sont dans le rythme de leurs concurrentes de quoi espérer de bons résultats sur le sprint le lendemain.


Les françaises rectifient le tir

Oublier l’individuel et repartir de l’avant sur le sprint. Tel était le mot d’ordre dimanche matin au départ. Et c’est chose faite! Les françaises se reprennent sur le tir avec un magnifique 10/10 pour Anaïs Chevalier-Bouchet qui lui permet de monter sur la deuxième marche du podium juste derrière la suédoise Hannah Oeberg auteure elle aussi d’un sans faute et d’un ski surpuissant. Marte Olsbu Roiseland, la norvégienne complète le trio de tête. Pour Justine Braisaz-Bouchet il n’aura pas manqué grand chose. Une petite faute sur le premier tir couché la sort du podium alors qu’elle était dans les temps de ski de la vainqueur suédoise. 

A l’issu des deux premières courses, c’est Marketa dividova et Dzinara Alimbekava, la biélorusse qui domine le classement général de la coupe du monde. Rendez-vous jeudi à 13h45 pour le deuxième sprint de la saison toujours à Ostersund.

Sturla holm lægreid: parfait

Du côté des hommes, on repart comme l’année dernière avec la victoire de sturla holm lægreid, le norvégien. Parfait au tir il s’impose logiquement devant Tarjei Boe son coéquipier et enfin Simon Desthieux, le français. Magnifique course du français avec « seulement » un 18/20 au tir mais un ski rapide qui lui permet de commencer cette année en trombe. Pour les autres français ce fut, comme les filles, un peu plus compliqué sur le pas de tir. Place au sprint.

Les bleus rectifient le tir

Il fallait être impérial sur les skis et parfait au tir pour l’emporter aujourd’hui. Sebastian Samuelson l’a été. A domicile, le suédois a bonifié son sans-faute au tir avec le meilleur temps en ski. Juste parfait. Derrière on retrouve deux norvégiens encore. Vetle Christiansen, deuxième et Johannes Boe. Le vainqueur des trois derniers gros globes de cristal n’est plus aussi fort sur les skis que les années précédentes. Mais il vient terminer ces deux premières courses avec une belle cinquième et troisième places. De quoi lui donner confiance pour la suite. Du côté français, Emilien Jacquelin, Simon Desthieux et Fabien Claude sont respectivement 4è, 5è et 6è. Il y a une faute de trop pour pouvoir jouer le podium mais la forme physique est bien présente avec des bons temps de ski. Il leur faudra maintenant concrétisé cette bonne forme avec un podium dès vendredi lors du sprint. Une course dont Simon Desthieux ne sera pas près d’oublier puisqu’il est le nouveau leader de la coupe du monde. Il portera donc le dossard jaune. C’est le huitième français de l’histoire à le porter. 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :