Le décrassage Serie A J14 : Naples impressionne, les relégables s’enfoncent.

Naples a déroulé face à la Lazio (Crédits : Footify)

A l’approche de la moitié du championnat, les choses se précisent concernant la lutte pour le titre. L’Inter a recollé au duo de tête et personne ne semble en mesure de revenir sur le nouveau trio, à moins d’un exploit bergamasque. Cette 14ème journée de Serie A a également fait mal aux relégables qui accusent un retard de plus en plus conséquent sur la zone de maintien. Entre buts splendides et chocs de haut de tableau, ce week-end italien fût une nouvelle fois riche en émotion.

Inter, Naples et Milan : la bataille pour le titre est lancée.


Ce qui a longtemps été un duel se transforme désormais en un combat entre trois équipes. Auteur d’un départ plus lent que les deux autres, l’Inter est revenu à seulement un point de l’AC Milan ce week-end.  

Opposé à la modeste équipe de Venezia, l’Inter a assumé son rang dans une victoire 2-0. A l’assaut du but adverse dès le début de rencontre, les hommes de Simone Inzhagi ont buté sur une défense regroupée avant de faire sauter le verrou grâce à une belle frappe signée Hakan Çalhanoğlu, l’homme en forme du moment. Il scelleront leur victoire sur un penalty litigieux de Lautaro Martinez mais l’important est ailleurs. Grâce à ce neuvième match consécutif sans défaite (7V 2N), les Nerazzuri se relancent dans la bataille pour le titre.

Le grand perdant de cette 14ème journée dans cette lutte pour le trophée n’est autre que l’AC Milan. Fort de leur victoire en ligue des champions contre l’Atletico en milieu de semaine, ils se présentaient en tant que favoris à San Siro face à une équipe de Sassuolo en difficulté récemment. Pourtant, et ce malgré l’ouverture du score de Romagnoli, Milan a vu Sassuolo enchaîner les buts sans aucune capacité de réaction. Un pressing sur courant alternatif, un visible manque de détermination des joueurs compilés à une très belle performance adverse a couté des points importants aux Rossoneri qui voient Naples prendre trois points d’avance et sentent le souffle du rival interiste dans leur dos.  

De son côté, Naples a fait sensation face à la Lazio. Auteur d’une entame de match tonitruante, l’équipe de Luciano Spalletti a étouffé les Romains avec un pressing très haut et des attaques rapides. Le match était plié dès la demi-heure de jeu avec un score de 3-0 en faveur des Napolitains. Amorphe et complètement désolidarisé défensivement, la Lazio continue d’inquiéter cette saison. Naples est solide leader devant l’AC Milan et s’affirme comme la meilleure équipe italienne de cette première moitié de championnat.

Peu d’occasions pour Zlatan face à Sassuolo ( Crédits : Eurosport)

Le peloton s’éclate.


Ils sont désormais peu à pouvoir espérer lutter pour le titre. La 4ème place qualificative pour la ligue des champions est néanmoins un objectif de taille et certaines équipes s’en sont rapprochées ce week-end.  

L’Atalanta Bergame a creusé l’écart face à la Juventus après une victoire sur le plus petit des scores mais au combien importante face aux Bianconeri. Dans un match assez fermé, les Bergamasques ont su être réaliste sur une de leurs rares occasions avec le but de Duvan Zapata, superbement couvert par un Matthijs de Ligt attentiste. Semaine noire pour la Juve après la défaite brutale en milieu de semaine face à Chelsea. Le club turinois ne s’en sort pas en championnat et pourrai bien ne pas disputer la ligue des champions l’année prochaine, eux qui comptent désormais sept points de retard sur l’Atalanta. Ce serait la première non-qualification depuis 2014 pour le club.

L’autre bonne affaire du jour vient du côté de la Roma. Les hommes de Mourinho, comme à leur habitude, n’ont pas été particulièrement brillant face au Torino et se sont imposés un à zéro dans un match étriqué. Ils font toutefois une bonne affaire au classement en prenant cinq points d’avance sur le 6ème, la Fiorentina. Cet écart s’est créé suite à la chute de la Viola face à Empoli dans un match qu’ils ont pourtant dominés de la tête et des épaules. L’inévitable Vlahovic avait pourtant ouvert le score avant qu’Empoli n’inscrive deux buts coup sur coup en fin de match. La Fiorentina perd gros et se retrouve à égalité de points avec la Juventus, la Lazio et Bologne alors qu’ils auraient pu faire le trou.  

Le peloton se retrouve donc coupé en deux avec l’Atalanta Bergame et l’AS Rome qui se détachent avec respectivement 28 et 25 points. Derrière, 4 équipes sont à égalité à 21 points ce qui est loin des objectifs de début de saison de la Lazio et la Juventus.

La Juventus n’y arrive pas. ( Crédits : l’équipe)

Les écarts s’agrandissent en bas de tableau.


Ce week-end, c’était le match de la survie entre Cagliari et Salernitana. Les deux équipes, bonnes dernières du championnat, devait impérativement s’imposer devant un rival pour le maintien et surtout pour ne pas être décrochées par le reste du groupe. Finalement, personne n’y est parvenu à l’issue d’un match nul qui a toutefois le goût amer de la défaite pour Cagliari et le doux parfum de la victoire pour Salernitana. Le match a été entièrement dominé par les locaux qui ont trouvé la brèche à la 73ème minute. Explosant de joie, Pavoletti pensait avoir offert la victoire aux siens. Malheureusement pour lui, Salernitana marque à la 90ème sur son 2ème tir cadré du match. Les deux équipes ne grimpent pas au classement, avec 8 points en 14 journée.

Heureusement pour eux, le Genoa (18ème) et la Spezia (17ème) n’ont pas profité de ce match nul. Les joueurs de Shevchenko, qui cherche toujours son premier succès à la tête de l’équipe, n’ont pas réussi à marquer face à l’Udinese pour un triste match nul sur un score nul et vierge. L’équipe de Thiago Motta à même fait pire en s’inclinant face à Bologne, étonnant 9ème, alors qu’ils avaient l’occasion de s’éloigner de la zone rouge. La Sampdoria n’a quant à elle pas manqué cette opportunité en s’imposant 3-1 face à l’Hellas Verone grâce à l’éternel Antonio Candreva (1 but et une passe décisive).

L’écart se creuse donc entre les quatre derniers du championnat et le reste. Salernitana (8 points), Cagliari (8 points), le Genoa (10 points) et la Spezia (11 points) vont devoir batailler pour raccrocher au wagon des trois équipes devant eux comptant 15 points. Rien n’est encore fait pour la relégation, mais le réveil est urgent.

Le but de la semaine : Dries Mertens a régalé.


Auteur d’une performance XXL face à la Lazio Rome, Dries Mertens a parfaitement rendu hommage à Diego Maradona, un an après sa mort. Auteur d’un doublé, le belge a prouvé qu’il était encore un joueur fantastique malgré le temps qui passe. Ses deux buts sont des bijoux à consommer sans modération.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :