Memphis gagne le duel des mauvaises défenses dans un match marqué par… les mauvaises attaques (98-91).

Deuxième match de la nuit avec cet affrontement entre deux des plus mauvaises défenses de la Ligue, les Memphis Grizzlies et les Toronto Raptors. Peu en réussite en ce début de saison, les deux équipes avaient à cœur de ramener une victoire de cette confrontation et c’est finalement Memphis qui a tiré son épingle du jeu, étant un peu moins pire que les Raptors en attaque. Retour sur une partie intéressante.

Sans Ja Morant, JJJ et Bane répondent présents

On le sait depuis maintenant quelques matchs, l’explosif meneur ne sera pas disponible encore pour quelques semaines. Sans son franchise player, Memphis devait donc compter sur les lieutenants pour mener le groupe vers la victoire, et c’est réussi pour la franchise du Tennessee. C’est donc le trio Jaren Jackson Jr – Desmond Bane et Dillon Brooks qui a pris les rênes de l’équipe, en inscrivant 57 des 90 points de Memphis. Et au-delà de l’aspect offensif c’est leur activité de l’autre coté du terrain qui a fait bonne impression, et qui a aussi contribué à la maladresse des Raptors.

Des Grizzlies qui contrôlent le match de A à Z en première mi-temps, prenants rapidement 7 à 8 points d’avance régulièrement. Très peu inquiétés par les runs des Raptors, ils se contentent d’être agressifs sur les second ballons et la taille de JJJ couplée à la présence invasive de Steven Adams dans la raquette permet de prendre le dessus sur le secteur intérieur de Toronto. Precious Achiuwa a été rapidement mis en difficulté par les deux intérieurs de Memphis, et les runs viennent des rebonds offensifs captés, pour compenser la maladresse au tir des oursons.

Cependant les hommes de Taylor Jenkins se sont fait peur en revenant des vestiaires, en laissant les Raptors renverser le momentum dans le troisième quart-temps. Trop de mollesse que les Grizzlies, et une avance qui passe de 11 à la mi-temps à 3 en quelques minutes. L’absence de Ja Morant pour calmer tout ça s’est fait ressentir, mais petit à petit la défense et l’activité intérieure de Jaren Jackson Jr va permettre de reprendre de l’avance, et entériner définitivement la victoire de Memphis.

Desmond Bane avec le gros shoot

Une victoire avec de belles satisfactions donc, entre le trio donc mais aussi la belle prestation de De’Anthony Melton,avec 9 pts, 9 rebonds et 2 passes, accompagné d’une énergie impressionnante en défense. Du coté des canadiens, on ne peut cependant pas dire la même chose.

Raptors : du cœur mais trop peu d’expérience.

Ce match représente donc bien tout ce qu’on a pu voir des Raptors depuis le début de saison : du potentiel, de l’effort mais peu de réussite en attaque. Avec un Pascal Siakam toujours aussi emprunté de ce coté du terrain et un VanVleet assez maladroit (6/13 dont 1/5 à 3pts), difficile pour Toronto de scorer dans ce match. Scottie Barnes a bien essayé d’insuffler une énergie dans ce sens, mais la jeunesse a ses défauts, et l’inconstance au tir est incontestablement la cause de cette défaite. 40% au tir dont 25.6% derrière l’arc, la ville de Toronto a pu faire peau neuve vu les briques qui ont été lancées ce soir.

Défensivement c’était aussi compliqué pour les hommes de Nick Nurse, qui ont cruellement manqué de taille dans la raquette et ont laissé échapper bon nombre de rebonds qui ont amené les points en seconde chance de Memphis. Achiuwa a incontestablement du talent, mais il est encore trop inexpérimenté pour tenir sur tout un match de NBA. Des fautes, des sautes de concentration, et ce constat vaut pour la plupart de l’équipe canadienne, beaucoup trop jeune pour tenir sur la longueur. Les cadres que sont VanVleet et Siakam ne font pas leur meilleure saison, quand les leaders ne répondent pas présent, difficile pour les jeunes de prendre le relais.

Une 13ème défaite donc, qui ne fait pas les affaires de Nick Nurse dans la course aux Playoffs. Et plus que cette défaite, c’est le contenu qui inquiète avec un banc pas assez fourni, et une dépendance au coups de chaud de certains joueurs qui ne peut pas permettre d’aborder un match sereinement dans son ensemble. Suffit que VanVleet ne soit pas dans un bon soir derrière la ligne à 3pts, et c’est toute l’animation offensive qui bégaye. Un axe de travail pour Nick Nurse, mais le matériel est prometteur.


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page