Klassiker #4 : La zone faible identifiée par le Bayern

Au Signal Iduna Park, le Bayern Munich devra réussir à faire chuter le Borussia Dortmund, pour la première fois de la saison à domicile, en Bundesliga. Les Bavarois devraient normalement déplacer le jeu sur leur côté gauche.

Leroy Sané sera un atout majeur du Bayern côté gauche (Getty Images)

Dans cette rencontre qui devrait se jouer sur des détails, chaque équipe tentera d’exploiter au mieux les failles de son adversaire. Pour le Bayern Munich, l’intérêt devrait être de faire pencher le jeu sur son côté gauche, là ou se trouvent ses hommes en forme, et la principale faiblesse du BVB.

Sané/Davies en dynamiteurs

Depuis son repositionnement sur l’aile gauche, Leroy Sané a miraculeusement (ou pas) retrouvé son meilleur niveau. Ce poste permet au joueur formé à Schalke 04 de créer plus facilement des différences balle au pied. En confiance, son rendement est alors décuplé. L’international allemand a déjà inscrit 4 buts en Bundesliga, alors qu’il en avait marqué 6 sur sa première saison. Et avec 5 buts en C1, contre 4 l’an dernier, il a déjà plus marqué dans la plus grande des compétitions européennes sous Julian Nagelsmann.

Mais ce positionnement apporte un bénéfice supplémentaire. En rentrant régulièrement sur l’axe gauche de l’attaque bavaroise, il laisse le couloir libre pour Alphonso Davies, qui apporte alors ses qualités offensives. Le Bayern attaque ainsi avec un joueur supplémentaire, sachant que Lucas Hernandez, compense la montée de Davies sur le côté gauche. Le Bayern est donc plus dangereux sur cette partie du terrain que sur son côté droit, plus classique, et avec un Benjamin Pavard nettement moins porté vers le but adverse.

Thomas Meunier mal à l’aise

Pour affronter le Bayern, le BVB devrait évoluer dans un système à 4 défenseurs. Thomas Meunier devrait donc normalement occuper le poste d’arrière latéral droit de ce dispositif. Problème : l’ancien parisien préfère clairement évoluer en position de piston droit, qui lui permet de mieux exprimer ses qualités offensives, et de masquer ses carences défensives. Dans le rôle qu’il devra occuper contre le Bayern, il devra jouer avec beaucoup de prudence, sous peine de se faire punir par le duo Sané-Davies.

Il devra aussi être aidé par l’ailier droit du Borussia, qui devrait être Julian Brandt. Pour le Bayern, l’intérêt de cibler ce couloir est donc double : d’une part, il permettrait de se montrer dangereux en phase offensive. D’autre part, il permettrait de faire redescendre Brandt, et donc de l’obliger à partir de plus loin en cas de contre-attaque. A voir comment le BVB saura répondre à cette problématique.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page