AS Rome- Inter Milan (0-3) : Les tops et flops de la démonstration nerazzuri.

Le troisième du championnat italien se déplaçait chez le cinquième pour cette 16ème journée. Un match qui pouvait les placer à la deuxième marche du podium. Les joueurs de Simone Inzaghi ont humilié la Roma pour prendre la deuxième place au classement. Retour sur cette éclatante victoire à travers nos tops et nos flops.

Une victoire et une deuxième place, voilà une journée réussite (© L’Equipe)

Les Tops :


Un duo Dzeko- Calhanoglu des grands soirs

Une telle victoire est avant tout collective, mais au stadio Olimpico ce samedi, deux hommes étaient de sortis. Le premier est un Turque de 27 ans qui en est à 4 buts lors de ses 6 derniers matchs avec l’Inter toutes compétitions confondues. Sur ses 4 buts, il en marque 2… sur pénalty. Toujours utile que hier il n’a pas marqué sur pénalty mais d’un superbe corner rentrant. Alors oui le gardien portugais Rui Patricio n’est pas exempt de tout reproche mais il fallait avoir l’audace de la tenter. Il a failli remettre ça à la 28ème minute sans réussite. Très important dans le jeu produit par son équipe le milieu de terrain a même délivré une passe décisive au deuxième homme de la soirée, Edin Dzeko. Le Bosniaque est un grand attaquant, non seulement par sa taille mais aussi par son talent. Il s’est véritablement montré durant 10 minutes mais ces minutes ont conduit à occasions franches dont 1 but. Il a fait ce qu’on demande à un attaquant, simple et efficace.

La première mi-temps des Nerazzurri 

Le score de 3-0 s’est dessiné en première période. Durant les 45 premières minutes, le jeu était présent surtout du côté de l’Inter avec huit tirs contre cinq pour les Romains. C’est surtout le nombre de tirs cadrés qui impressionne, quatre contre zéro pour leur adversaire. Un premier acte vraiment complet et efficace proposé par les coéquipiers de Denzel Dumfries, qui s’est offert son premier but de la saison après des débuts compliqués en club.

La première place se rapproche

On vous l’a dit en préambule, grâce à cette victoire l’Inter Milan se retrouve à la deuxième place. Une belle opération quand on sait que son rival milanais et le Napoli ont perdu des matchs importants ces dernières semaines. Avec les quatre premiers du classement qui se tiennent en 4 points, on ne sait pas encore qui passera la trêve hivernale à la première place. On mettrait bien une petite pièce sur l’Inter qui reste sur 11 matchs sans défaite toutes compétitions confondues dont 5 victoires de suite. Le prochain rendez-vous s’annonce plus coriace puisqu’il s’agit du Real Madrid, pour la dernière journée de Ligue des Champions. Une rencontre cruciale pour obtenir la premire place de leur groupe.

Avec 5 buts inscrits, Calhanoglu fait déjà mieux que la saison passée (© Sofoot)

Les Flops :


Une Louve devenue louveteau

Sur le terrain, on a pas reconnu l’équipe de José Mourinho. Pourtant, dès le début du match ils ont montré une réelle volonté qui malheureusement n’a duré que quelques minutes. Sur l’ensemble du match, le club romain a tiré neuf fois au but pour un total d’un seul tir cadré, un pourcentage de 11,1% là ou l’équipe tournait à une moyenne de 28,3% sur leur cinq derniers matchs en championnat. Un taux inhabituel pour cette équipe qui voit son adversaire prendre douze points d’avance. Dernière statistique, le nombre de duel gagné. La Roma a clairement été en difficulté dans ce domaine avec seulement 30 duels gagnés contre 44 pour les Nerazzurri. Clairement le club de la capitale italienne n’y était pas

Une force qui s’est transformée en faiblesse

Lors de cette rencontre, les Romains ont joué l’envers. Ce qui faisait leur faiblesse dans le championnat est devenue une force (ou pas) et vice versa, surtout d’un point de vue défensif. Avant le match face à l’Inter, la Roma avait encaissé 16 buts. Sur ces buts, six buts avait été encaissés en première période et dix lors de la seconde. Force de constater que ce match a dérogé à cette règle. Même si ils n’ont pas encaissés de but en seconde période, les Intéristes n’ont pas non plus cherché à en marquer d’autres.

Deux défaites en Serie A, une première depuis Mai 2021

Il faut remonter sept mois en arrière pour retrouver la Roma perdre deux matchs de suite en championnat. A l’époque, elle avait perdu face à Cagliari et la Sampdoria et ce n’était pas José Mourinho mais Paulo Fonseca sur le banc de la Louve. On ne parlera évidement pas de crise mais il est utile de rajouter que la Roma n’a gagné que 1 match sur 8 face aux membres actuelles du top 10. Une victoire acquise lors de la première journée de championnat face à la Fiorentina. Prochain rendez-vous jeudi en Europa Conférence face au CSKA Sofia.

Une prestation catastrophique pour Mkhitaryan et ses coéquipiers (© Giallorossi)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.