Naples- Atalanta (2-3) : Les tops et les flops d’une rencontre animée.

Quand il y en a plus, il y en a encore disait Stromae. Il avait raison, hier à peine le match entre la Roma et l’Inter terminé, un deuxième choc nous attendait entre le Napoli et l’Atalanta. Un match qui a vu les Napolitains s’incliner de peu face à une Atalanta toujours aussi séduisante. Une rencontre qui n’échappera pas à nos tops/flops.

L’Atalanta se relance dans le course au Scudetto (© Sofoot)

Les Tops :


Les attaques régalent

Entre une courte victoire 3-2 avec des buts chanceux ou alors une victoire tout aussi étriqué mais avec des buts biens construits, la réponse est évidente. Heureusement pour nous, le match d’hier rentre dans la deuxième case. L’Atalanta avec sa moyenne de 2,1 buts/ match avait en face d’elle la meilleur défense du championnat avec ses 0,6 but encaissé/ match. Finalement l’attaque de la Dea a triomphé et heureusement. A la 7ème minute, l’inévitable Ruslan Malinovsky inscrit son 4ème but en championnat. Le Napoli répond par l’intermédiaire de Piotr Zielinski avant la mi-temps. Dès le début de la seconde période, l’attaquant belge Dries Mertens permet à son équipe de mené au score grâce à son 5ème but en Serie A, tous inscrits lors de ses quatre derniers matchs. Fâché, l’Atalanta égalise grâce à Merih Demiral et passe m^me devant au tableau d’affichage avec le but de Remo Freuler à la 71ème minute. Le Napoli tente de revenir mais en vain. 5 magnifiques buts inscrits dans ce matchs, bravo messieurs !

La bonne série de la Dea

Depuis quelques mois, l’Atalanta enchaîne. Cette série de bon résultats les emmène aujourd’hui à une quatrième place mais surtout avec quatre points de retard sur le leader, le Milan AC. Une (serie) durant laquelle le club n’a plus connu la défaite depuis le 3 Octobre et une rencontre perdu face au leader milanais. Autre statistique intéressante, concerne le nombre de défaite face au membre du top 9. Deux défaites en 7 matchs, avec des matchs tous aussi beau les uns que les autres. Une Atalanta qui confirme d’année en année.

Une qualification pour la LDC la saison prochaine en bonne voie

Quand on sait que des clubs mythiques comme la Roma, l’Inter, le Milan AC, Naples ou encore la Juventus composent ce championnat italien, il est difficile de voir une autre équipe disputée cette LDC. Pour autant depuis la fameuse saison 2019/2020, le club de Bergame a systématiquement disputé la coupe aux grandes oreilles. Elle confirme son statut chaque année. Avec 7 points d’avance sur le cinquième, la Dea peut continuer son chemin tranquillement. Avant la trêve hivernale, le club doit affronter l’Hellas Vérone, la Roma et le Genoa. La Ligue des Champions les attend dès mercredi face à Villarreal, un match que l’Atalanta doit gagner pour se qualifier en huitième de finale.

Un but libérateur de Freuler pour une victoire méritée (© AFP)

Les Flops :


La même erreur qu’à Sassuolo

Chaque match est différent, mais certains peuvent se ressembler. Les Napolitains ont connu un coup de chaud mercredi dernier face aux coéquipiers de Maxime Lopez. Alors qu’ils menés 2-0, les joueurs de Luciano Spaletti se son fait rejoindre et on même failli s’incliner dans les dernières se sondes sur un but de Grégoire Defrel finalement refusé par la VAR suite à une faute. Cette fois-ci, ils ne menaient que d’un but d’écart mais ont finalement encaissé deux buts en 30 minutes. La meilleure défense du championnat commence à montrer des signes de faiblesses.

Deux défaites face au Big 4 en attendant le Milan AC

A l’instar de son adversaire du soir, le Napoli a du mal face au membre du top 4 dont il fait parti avec le Milan AC, l’Inter Milan et l’Atalanta. Le club s’est inclinés par deux fois, sur le même score de 3-2. Une équipe qui veut finir doit gagner ces matchs là pour effacer la concurrence. Pourtant la démonstration face à la Lazio, avait présagé que du positif qui est vite tombé à l’eau. Dommage !

La confiance avant un match capital

Le 21 Novembre dernier, le Napoli perdait sa première rencontre en championnat depuis 21 matchs, une série qu’a mis fin l’Inter. Depuis cette défaite, les Napolitains ont remporté un seul de leur quatre derniers matchs en Serie A. Une confiance entachée à coup sûr mais qui ne doit pas les déstabiliser pour la rencontre de Jeudi face à Leicester, un choc dans cette dernière journée du groupe C où le club peut tout rafler comme tout perdre.

Naples laisse le Milan AC prendre la tête du championnat (© Getty Images)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :