SF-SR (25-20) : les tops et les flops d’un match renversant !

Menés 20 à 6, au bout de 20 minutes, les Parisiens sont parvenus à renverser le Stade Rochelais, en lui infligeant un 19-0 terrible, pour finalement l’emporter (25-20). Voici les tops et les flops de cette rencontre étonnante.

Alex Arrate et les Parisiens ont encore fait preuve de beaucoup de ressources  (J. Prévost/L’Équipe)

LES TOPS


La conquête parisienne

Pour bâtir son succès, le Stade Français, d’abord à la peine dans le secteur de la conquête, a su inverser la tendance au fil du match. En deuxième période, les joueurs de Gonzalo Quesada ont fait preuve d’une large supériorité, en enfonçant les Maritimes en mêlée, et en gênant considérablement leurs lancés en touche. Le rugby commence devant et la victoire de Paris en est une preuve supplémentaire.

La passe de Joris Segonds

Quelle passe ! Sur l’essai de Lester Etien, qui donne l’avantage décisif au Stade Français, Joris Segonds, pourtant sous la pression de Jonathan Danty, a réalisé la passe du match. Une ogive d’une quarantaine de mètre, qui permettait à l’ailier parisien de plonger en terre promise sans opposition. Une nouvelle bonne prestation de l’ancien aurillacois, malgré quelques coups de pied hasardeux.

La prestation de Waisea Nayacalevu

Un doublé pour le deuxième centre fidjien, dont la vitesse et la puissance ont fait très mal à la défense rochelaise. Lancé à 5 mètres de la ligne, il a transpercé le rideau défensif adverse comme dans du beurre. Il a ensuite bonifié une superbe action d’Alex Arrate, pour permettre au Stade Français de recoller au score à la pause. Un match complet, de l’un des joueurs les plus talentueux du championnat.

LES FLOPS


Le banc rochelais manque de lucidité

Gros point négatif pour La Rochelle : le banc n’a pas su changer le cour du match. Pire, il a fait preuve d’un manque de lucidité dommageable. Une pénalité concédée par Taweta Kerr-Barlow en sortie de mêlée, une faute en touche de Romain Sazy ou encore le lancer de la dernière chance, complètement manqué par Bosch, les remplaçants rochelais ont failli.

Brice Dulin en dedans

Des mauvaises passes pour l’arrière maritime qui n’a pas réalisé le meilleur match de sa carrière. Peu sûr sous les ballons hauts, il a aussi manqué certains de ses jeux au pied. Sa défense sur le premier essai de Waisea est aussi contestable, même s’il est difficile de se mettre en face d’un tel joueur. L’ancien racingman semblait lui-même déçu de sa prestation.

Jules Plisson à la peine

Encore beaucoup de déchets face aux barres, pour Jules Plisson, qui laisse huit points au pied dans ce match. Si son match n’est pas mauvais dans l’animation, son manque de confiance est tout de même très pénalisant pour son équipe, qui doit avoir hâte de retrouver un buteur digne de ce nom. Courage Jules, on sait que tu vais revenir à ton meilleur niveau.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page