Klassiker : Voici pourquoi le Bayern n’a pas été aidé par l’arbitrage

A la suite du Klassiker remporté par le Bayern Munich, samedi soir, au Signal Iduna Park (2-3), de nombreuses questions sur l’arbitrage ont été posées. Si l’issue des débats a pu être frustrante pour le BVB, il semble que les joueurs de Marco Rose n’ont pourtant pas été lésés…

Les joueurs du Borussia s’en sont pris vivement à Felix Zwayer. A tort ? (Imago/Uwe Kraft)

Le duel face au Bayern Munich semble avoir été très difficile à digérer dans les rangs du Borussia Dortmund. Face aux champions d’Allemagne, les joueurs de la Ruhr avaient en effet une belle occasion de s’emparer de la tête de la Bundesliga. Au terme d’un match dantesque, qui aurait pu tourner dans un camp, comme dans l’autre, ce sont pourtant bien les Bavarois qui se sont une nouvelle fois imposés. Si Jude Bellingham ou Marco Reus s’en sont pris aux décisions de l’homme au sifflet, leurs paroles témoignent plus d’une frustration compréhensible compte tenue de l’issue des débats, que d’arguments fondés.

Pas de penalty sur Marco Reus : hors-jeu de Haaland

Alors, est-ce que les partenaires de Manuel Neuer ont une nouvelle fois bénéficié du « Bayern-Dusel » (chance imméritée du Bayern) ? Pas vraiment. Le Borussia Dortmund reproche à Felix Zwayer, arbitre du match, de ne pas avoir sifflé de penalty sur Marco Reus, mais d’en avoir accordé un sur une main de Mats Hummels. Sur la première situation, en seconde période (52′), alors que le score est de 2-2, Erling Haaland combine avec Marco Reus. Le capitaine du BVB récupère le ballon dans la surface, et se fait projeter au sol par le bras Lucas Hernandez. Penalty ?

Erling Haaland est en position de hors-jeu avant sa remise sur Marco Reus

La situation, très litigieuse à vitesse réelle, semble nettement mettre en cause l’international français. Alors que tout le monde s’attend à ce que les images soient revisionnées à la vidéo, le jeu se poursuit. L’incompréhension prime, et de nombreux médias s’en régalent à la fin du match, pour une nouvelle fois accuser le Bayern de bénéficier des faveurs arbitrales. Seulement, problème : si le penalty n’a pas été accordé, c’est parce qu’il y avait une position de hors-jeu, au préalable, d’Erling Haaland.

Main de Mats Hummels dans la surface… Penalty

C’est le tournant du match. A la 75ème minute, Mats Hummels dévie le ballon de la main dans la surface. Cette fois-ci, Felix Zwayer est invité à consulter les images à la vidéo. L’arbitre accorde finalement un penalty au Bayern, que Robert Lewandowski transformera, pour donner un avantage décisif et définitif au FCB. Mais le penalty avait-il lieu d’être ?

Selon les textes applicables : « Il y a faute si un joueur touche délibérément le ballon du bras ou de la main, par exemple avec mouvement du bras ou de la main vers le ballon » ou « s’il touche le ballon du bras ou de la main en ayant artificiellement augmenté la surface couverte par son corps ». En l’espèce, Mats Hummels dégage le ballon, hors de la surface, sur un corner de Serge Gnabry. Le ballon n’est dévié par personne, vient de loin, et peut être récupéré dans une position dangereuse par Thomas Müller.

La main de Mats Hummels est clairement susceptible de donner lieu à un penalty (image BeinSport)

Il n’y a donc aucun scandale à siffler un penalty sur cette situation. Le défenseur du Borussia augmente clairement la surface de son corps en allongeant le bras. Sans ce mouvement, il n’aurait sans doute pas été capable de reprendre le ballon. La sanction est difficile à encaisser pour le BVB, qui jouait les yeux dans les yeux avec son grand rival. Mais, dans ce genre de rencontres, ce sont les détails qui font la différence. Et c’est encore bien sur ce point que l’expérience du Bayern est capitale, et lui a permis de remporter les six derniers Klassiker face à l’équipe de la Ruhr.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :