C1-Poule B : Liverpool impitoyable

Si la poule B faisait figure de poule de la mort, lors du tirage au sort, le Liverpool Football Club en est sortie par la grande porte, en se qualifiant pour les huitièmes de finale avec six victoires en six matches.

Jordan Henderson et les Reds ont dominé leur poule de la tête et des épaules

Le tirage s’annonçait compliqué pour les Reds qui retrouvaient leur bourreau de la saison 2019/2020, l’Atletico de Madrid, ainsi le Milan AC et le FC Porto. L’occasion était donc donnée aux coéquipiers de Jordan Henderson de laver l’affront de l’élimination de 2020 et de prendre leur revanche sur les Espagnols. 

Les Reds ont finalement signé une phase de poule parfaite en remportant leurs six matchs sans jamais être mis en danger par leurs adversaires. Même en ayant fait tourner sur les deux dernières rencontres, les Scouses signaient deux succès. Un premier match à Anfield contre l’AC Milan se soldait par une victoire (3-2) grâce à un splendide but de Jordan Henderson, qui permettait de très bien rentrer dans la compétition. La réalisation en fin de match du Skipper des Reds donnait encore plus de confiance à son équipe, qui enchainait les victoires depuis le début de saison. Une victoire face à Porto, qui réussit bien aux Reds depuis de nombreuses saisons en Europe, avant de se rendre à Madrid, mettait les joueurs du Merseyside dans une situation favorable avec un goal average de +5. 

L’Atlético surclassé

L’heure de la revanche avait sonné. Jürgen Klopp et son squad atterrissaient en terre madrilène avec la ferme intention de régler quelques comptes sur le terrain. Après un début de match canon, avec 2 buts dans le premier quart d’heure, Liverpool se faisait reprendre par un doublé d’Antoine Griezmann. Finalement, un penalty salvateur de Mo Salah donnait la victoire aux Reds. Dans l’agacement, Diego Simeone refusait de serrer la main à Jürgen Klopp. Pour les Scouses, la vengeance est un plat qui se mange froid et elle ne pouvait être complète qu’en cas de victoire à Anfield. Un match dominé de la tête au pied par les locaux qui s’imposaient 2-0, sans jamais être inquiété par une équipe de l’Atletico au niveau catastrophique eu égard à son standing. 

Les Reds terminaient leur épopée dans ce groupe par une victoire face à Porto et au Milan en donnant du temps de jeu à de nombreux joueurs, y compris des réservistes, qui ont montré que le club pouvait compter sur eux quand il les appelait pour défendre le maillot du LFC. 

Un LFC sans pitié donc, qui a dominé ses adversaires de la poule et qui s’apprête à attaquer les phases finales dans la peau d’un favori à la victoire finale. 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :