Coupes d’Europe: Le triste bilan des clubs allemands (Partie 1)

Les phases de groupes de C1, C3 et C4 ont rendu leurs verdicts. La première partie de l’aventure européenne 2021/2022 s’achève en ce jeudi 9 décembre, et reprendra en février 2022. Avant la trêve hivernale, un dernier rendez-vous, celui des tirages au sort des phases finales, attend lundi prochain les clubs encore en lice. Et malheureusement pour les adorateurs de la Bundesliga, cela ne concerne pas l’entièreté des clubs allemands, qui ont globalement déçu.

Dortmund sort prématurément de cette C1. @LeKaloum

Ligue des Champions : La débâcle


Borussia Dortmund : No Haaland No Party

Le BVB termine troisième d’une poule composée de l’Ajax d’Amsterdam, du Sporting Portugal et du Besiktas. Un groupe assez homogène, certes, mais dans lequel Dortmund faisait figure de favori. Il n’en a rien été, avec deux roustes encaissées contre l’Ajax, et une défaite 3-1 à Lisbonne, les hommes de Marco Rose filent en seizièmes de Ligue Europa. Cette sortie prématurée a néanmoins permis de mettre en exergue une Haaland dépendance criante. Blessé fin septembre, le Norvégien a manqué 4 matchs : les deux doubles-confrontations contre l’Ajax et le Sporting. Résultat : trois points prit sur 12 possibles, seulement 3 buts marquées pour 10 encaissés. Revenu dans le groupe lors du dernier match contre Besiktas, il entre à la 64ème minute pour claquer un doublé. Déjà buteur à l’aller, il est en seulement deux matchs le meilleur scoreur de Dortmund sur cette campagne européenne, à égalité avec Reus et Malen.
Une contre performance criante pour Marco Rose, qui a pu néanmoins compter sur une bonne série en championnat pour rester sur le banc du BVB sans faire face à trop de contestations. Le retour tardif d’Erling Haaland permet au club de nourrir de sérieuses ambitions en Ligue Europa.


RB Leipzig : Une marche trop haute

Placé dans la poule de Manchester City et du PSG, Leipzig n’a pas créé l’exploit de finir dans les places qualificatives. Le club parvient à sécuriser une troisième place, synonyme de reversement en Europa, lors de la dernière journée.
Défait lors de ses trois premiers matchs malgré des prestations solides face aux deux cadors, on imaginait le pire pour les hommes de Jesse March. Heureusement, les matchs retours ont été plus bénéfiques. Après un nul arraché dans les derniers instants face au PSG, les Allemands ont enchaîné sur deux victoires consécutives contre Bruges et l’ogre citizen. Avec 7 points au compteur, Leipzig sauve cette troisième place, mais pas la tête de March, évincé la semaine dernière après une entame de championnat catastrophique. Pour finir, il faut relever la formidable campagne de Christopher Nkunku. L’ancien titi parisien a inscrit 7 buts en 6 matchs, dont un contre son club formateur. Une performance qui n’a pu passer inaperçue, à moins d’un an du Mondial 2022…

Christopher Nkunku n’a pu empêcher l’élimination de Leipzig de la C1. PictureAlliance / Icon Sport

VFL Wolfsburg : La galère des Verts

Considéré comme l’un des cadors du chapeau 4 avec l’AC Milan, Wolfsburg est tombé dans un groupe plus qu’abordable en compagnie du LOSC, de Salzbourg et de Seville. Si la poule est restée ouverte jusqu’à l’ultime journée, c’est bien la 4ème place qui attend les Allemands à l’arrivé, synonyme d’élimination de toutes compétitions européennes.
A l’image de leur saison en championnat, le démarrage n’était pas mauvais pour les Loups, avec des nuls face à Lille et Séville, ainsi qu’une victoire revancharde contre Salzbourg à domicile après un premier revers en Autriche. Cet unique succès intervient d’ailleurs juste après l’éviction de Van Bommel, tel une lueur d’espoir pour Wolfsburg. Mais les galères vont continuer à s’enchainer, aussi bien en championnat qu’en Ligue des Champions. Deux défaites d’affilés, alors qu’une qualification était encore possible à domicile face au LOSC, et c’est la porte. Les quart de finalistes 2016 auront eu le mérite d’entretenir le suspens de cette poule passionnante jusqu’au bout.

Wolfsburg a été éliminé de la C1 en terminant dernier de sa poule. © REUTERS

Bayern Munich : Le phare dans l’obscurité

L’exception qui confirme la règle. L’ogre bavarois sauve, une fois de plus, la mise des clubs allemands, avec cette première place du groupe E. Sans pitié, le Bayern signe un sans faute : 6 victoires en autant de rencontres, 22 buts inscrits pour 3 encaissés. Des Bavarois portés par un Leroy Sané auteur de 5 réalisations et un très grand Lewandowski à 9 buts, deuxième au classement des buteurs derrière Sebastien Haller (10).
Mieux, les champions d’Allemagne s’offrent le privilège d’éliminer le FC Barcelone lors de la dernière journée, au profit du Benfica Lisbonne. Les hommes de Nagelsmann, malgré quelques déconvenues en championnat et en Coupe, se posent clairement parmi les grands favoris de cette édition 2021/2022.

Robert Lewandowski célèbre son but lors du match opposant le Bayern Munich au Dynamo Kiev, le 29 septembre 2021 en Ligue des champions
Crédit: Imago

Voir Partie 2 : https://leclub115.com/2021/12/11/coupes-deurope-le-triste-bilan-des-clubs-allemands-partie-2/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page