F1 : Max Verstappen, champion du monde 2021 !

Ils nous ont fait douter jusqu’à la ligne d’arrivée, mais le talentueux Max Verstappen l’emporte sur le fil devant Lewis Hamilton après une fin de course surréaliste. Un nouveau champion du monde est né ! Il est le 34ème pilote à obtenir ce titre, mais le premier Néerlandais sacré ! Le Club 115 vous raconte ce Grand Prix d’anthologie aux décisions controversées.

Max Verstappen champion du monde 2021.
Max Verstappen est le nouveau champion du monde 2021 ! En larmes, le jeune pilote décroche son premier titre mondial. ©Red Bull Racing Honda

Un départ difficile pour Verstappen


Et bien, si on s’attendait à ce résultat ! Le démarrage et les premiers tours de ce Grand Prix donnaient pourtant l’avantage et le titre à Lewis Hamilton. En effet, le Britannique réalise un excellent départ et confirme l’efficacité de la stratégie Mercedes. Parti en pneus medium, il démarre fort et passe devant le poleman du jour, Max Verstappen. En revanche, le Néerlandais ne réalise pas le départ attendu et la stratégie des pneus tendres est remise en question. Tandis que Lewis Hamilton prend la tête de course, Verstappen parvient à le redoubler en entrée de chicane. Premier litige entre les deux.

Si Verstappen parvient en rester sur la piste après un freinage tardif, ce n’est pas le cas de Lewis Hamilton, hors piste. Le Britannique a l’espace nécessaire pour revenir et prendre le virage, mais il en décide autrement. Il accélère et coupe la chicane pour ressortir loin devant Max Verstappen. Les commissaires tardent à prendre une décision, et s’accordent en fin de tour pour annoncer que le pilote Mercedes a rendu suffisamment d’espace au Néerlandais dans ce premier tour. Aucune enquête n’est ouverte puisqu’ils estiment que Max a forcé Lewis à sortir. Pas très clean tout ça.

Nouvel incident entre Verstappen et Hamilton. Cette fois, Hamilton se retrouve hors piste et coupe la chicane. ©Getty Images

Verstappen est donc second sur la piste, et se retrouve rapidement en difficultés avec ses pneus. Parti avec les pneus tendres de la Q2, cette stratégie ne fonctionne qu’en cas de première place. Seulement, les pneus s’usent très vite derrière Hamilton, si bien qu’ils forcent le pilote à s’arrêter dès le 14ème tour. Max ressort en gommes dures juste devant Charles Leclerc, tout comme le Britannique un tour plus tard. Petite erreur de la part du Monégasque d’ailleurs, qui sort de la piste en voulant laisser passer Verstappen, pourtant bien devant.

Au 16ème tour et toujours avec les mêmes gommes, Sergio Pérez, alors devant Hamilton après la sortie des stands, a pour consigne de ralentir la Flèche d’argent. Afin de permettre à Max de revenir sur la Mercedes, le mexicain enchaîne les manoeuvres et montre une défense en béton armé. Bien joué de la part de Pérez qui permet à Verstappen de gagner 7 précieuses secondes pour recoller à 1,3s au 20ème tour. Mais Hamilton a piqué les ailes de Red Bull et s’envole sur les tours suivants. L’écart entre les deux grandit et la victoire semble assurée pour le septuple champion du monde.

Une mi-course casse-tête


La mi-course est marquée par plusieurs abandons et des problèmes techniques. Au 27ème tour, l’ancien champion du monde Kimi Raikkonen est contraint à l’abandon. Ses freins avants le lâchent et ses roues arrières bloquent. S’il lui restait un mince espoir de retour dans la course, Iceman voit le dernier Grand Prix de sa carrière s’arrêter brutalement. Ouch. Peu de temps après, un nouveau problème technique force l’arrêt de George Russell. Rien à faire, le 5ème rapport a lâché.

Kimi Raikkonen contraint au forfait pour la dernière course de sa carrière. ©Canal+F1

Drapeau jaune ! La virtual safety car est de sortie avec l’abandon d’Antonio Giovinazzi. Pendant ce ralentissement interminable, Verstappen en profite pour faire un pit stop et ressort en gommes dures toutes fraîches. Mercedes demande à Lewis Hamilton de rester en piste. Au stand, Toto Wolff s’énerve et demande à ce que la FIA ne sorte pas de safety car. Doucement Toto. A la reprise, Verstappen accélère et réalise le meilleur tour tandis qu’Hamilton est toujours loin devant.

Sergio Pérez complète ce trio de tête, mais reste bien éloigné de son coéquipier. 12ème sur la grille de départ, Pierre Gasly attaque et grappille quelques places. Le 50ème tour n’est pas joyeux pour Lando Norris, dont l’un des pneus crève d’usure. A l’avant, Lewis Hamilton parvient à dépasser les retardataires mais perd un peu de temps dans la partie sinueuse du circuit. Idem pour Verstappen, 13 secondes plus tard.

La fin de course rebat les cartes


Alors que les pilotes entament les dix derniers tours à Abu Dhabi, on voit mal comment Max Verstappen pourrait remonter sur Lewis Hamilton. Les jeux semblent faits. Mais la Formule 1 nous réserve toujours son lot de surprises. Nicholas Latifi est dans le mur au 53ème tour, provoquant un nouveau drapeau.

Cette fois, une safety car réelle force l’ensemble des pilotes à ralentir pendant que l’on éteint les freins en feu de Latifi. A moins de cinq tours de la ligne d’arrivée, les commissaires sont à nouveau au centre de l’attention. Et une fois n’est pas coutume, personne ne comprend leur décision. Deux solutions : soit ils laissent passer les retardataires et relancent la course, soit ils sortent un drapeau rouge. Alors qu’il ne reste que deux tours de course, les commissaires n’autorisent pas les retardataires à doubler. Verstappen, sarcastique, ne comprend pas non plus cette décision. Chez Red Bull, Sergio Pérez doit abandonner à cause d’un problème moteur.


Suspens, suspens… La safety car rentre au bercail au 57ème tour. Mais voilà, Max Verstappen a pu rentrer au stand pour passer en pneus tendres et est au coude à coude avec Lewis Hamilton, toujours avec les mêmes gommes. Et ils se chamaillent. Juste avant l’annonce de reprise, les deux alternent entre l’accélérateur et le frein. Tout le monde a les yeux rivés sur les deux pilotes, l’issue de cette course est bien moins certaine à ce stade.

Il ne reste que quelques virages et une ligne droite avant le drapeau à damiers ! Verstappen renoue avec sa conduite audacieuse et reprend l’avantage ! Hamilton contre-attaque avec le DRS dans la ligne droite, mais le Néerlandais ne se laisse pas faire. Max Verstappen conserve le lead et franchit la ligne d’arrivée devant Lewis Hamilton ! Un nouveau champion du monde voit le jour ! Lewis Hamilton est vice-champion du monde, et Carlos Sainz monte sur le podium après une excellente course.

Le talent et l’audace du jeune pilote en gommes neuves ont eu raison du septuple champion du monde dans ce dernier tour. Même une crampe n’a pas pu l’arrêter. Max Verstappen est le premier néerlandais à obtenir le sacre, et il offre sa 75ème à son écurie en Formule 1 pour son 20ème hymne hollandais.


Le classement final


Derrière Max Verstappen, Lewis Hamilton et Carlos Sainz, Yuki Tsunoda et Pierre Gasly complètent le top 5. Les Alpha Tauri terminent ensemble cette course. Quant au pilote du jour, vous avez tous élu Kimi Raikkonen !

Top 10 du GP d’Abu Dhabi. ©Formula1

Si le nouveau champion du monde est sacré avec 395,5 points, le reste du classement général des pilotes a été légèrement secoué. Tandis que l’incroyable septuple champion du monde doit se contenter d’une seconde place cette saison, son coéquipier Valtteri Bottas prend la troisième place. Sergio Pérez se maintient quant à lui en quatrième position. Ce dernier Grand Prix permet à Carlos Sainz de monter à la 5ème place alors que Charles Leclerc descend à la 7ème juste derrière Lando Norris. 9ème de ce classement, Pierre Galsy réalise une très belle saison et récolte plus de 100 points !

Il reste toutefois un dernier pilote à récompenser. Bien que les résultats soient serrés, Sebastian Vettel remporte le prix du plus grand nombre de dépassements dans la saison, soit 132 overtakes ! Fernando Alonso est second après avoir dépassé 128 fois ses adversaires, juste une fois de plus que Kimi Raikkonen.

Côté constructeurs, Mercedes domine une nouvelle fois et remporte le titre pour la huitième fois consécutive ! Ils restent indétrônables. Malgré tout, Red Bull engrange un bon nombre de points et se place juste derrière l’écurie allemande. Troisième, Ferrari peut se rassurer grâce à une saison 2021 bien meilleure que la précédente.

Niveau rapidité de pit stop, Red Bull est une nouvelle fois devant.

©Red Bull Racing Honda

Enfin, le prix de la meilleure photo du jour revient à… Mercedes ! L’écurie a décidé de rendre hommage à Valtteri Bottas pour leur dernière course ensemble, et le résultat vaut le coup d’oeil (zoomez un peu) !

©Valtteri Bottas

En résumé, ce Grand Prix était à la hauteur de l’enjeu. Il était tellement imprévisible que Valtteri Bottas a sauté à l’eau. Ca fait de l’effet de changer d’écurie. Le Grand Prix d’Abu Dhabi clôt en beauté cette saison 2021 particulièrement disputée. Mais on veut toujours plus de F1 et on a hâte de revoir les pilotes sur la ligne de départ. C’est pourquoi le Club 115 vous proposera tout au long de cette pause hivernale une série de duels mythiques et des portraits de vos pilotes favoris. Alors, restez connectés !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page