C1/C3 : Quelles ambitions pour les clubs portugais ?

Après une phase de poule de grande qualité, pour le Sporting, Benfica, Braga et Porto, le tirage au sort de la C1 et de la C3 a rendu son verdict, ce lundi. Alors, quelles ambitions pour les clubs portugais ?

Darwin et le Benfica ont hérité de l’Ajax en huitièmes de finale de la C1

FC Porto – Lazio

Troisième du groupe de la mort en Ligue des Champions, le FC Porto a largement mérité de retrouver le parfum de la Coupe d’Europe au printemps prochain. Opposés à la Lazio, qui a terminé deuxième de son groupe d’Europa League, derrière Galatasaray, les Portistas auront un coup à jouer. Les Italiens sont seulement huitièmes en Serie A, et n’ont pas impressionné jusqu’à maintenant. Au contraire, le FC Porto a réussi a accrocher ses adversaires dans sa poule, et à développer un jeu séduisant. Des joueurs de l’académie, mais aussi des talents (Luis Diaz) et des tauliers (Pepe) pourraient mener les Portugais assez loin dans la compétition.

Sheriff Tiraspol – Braga

Opposés aux Moldaves, qui ont réussi de belles performances en Ligue des Champions, Braga n’aura pas la tâche aisée. Quatrième de la Liga Nos, mais nettement devancée par le trio de tête, la formation du nord du Portugal aura un coup à jouer. Le tirage reste abordable, et accéder au prochain tour devra être un objectif pour donner du relief à cette saison.

SL Benfica – Ajax Amsterdam

Duel difficile pour le Benfica, face à une équipe qui a remporté les six rencontres dans son groupe, avec beaucoup de facilité. Mais le Benfica aura des armes, et peut s’appuyer sur les bons matches contre le FC Barcelone, mais aussi contre le Bayern Munich, longtemps neutralisé à Lisbonne. Les joueurs de Jorge Jesus auraient pu tomber sur un adversaire encore bien plus fort (City, Chelsea, Real) et devront jouer leur chance à fond, pour espérer intégrer le Top 8 européen.

Sporting Lisbonne – Manchester City

Terrible tirage pour les champions du Portugal. Malgré une belle phase de poule de C1, et un début de saison convaincant (premier à égalité avec le FC Porto), le Sporting hérite de l’un des trois épouvantails de la compétition, avec Liverpool et le Bayern. Si le jeu pratiqué par le groupe de Ruben Amorim est plaisant et cohérent, il risque de se heurter à celui d’une machine qui détruit tout sur son passage. Les Lisboètes n’auront donc rien à perdre, et devront tout donner pour quitter cette compétition par la grande porte.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page