Billet d’humeur : Montpellier, c’est la lose…

Ce week-end, le Top 14 a eu un bilan très mitigé en compétition européenne. En champions Cup, Montpellier et le Stade Français ont respectivement coulé à Exeter et au Connacht. Des performances désastreuses, de clubs qui ne veulent se concentrer que sur le championnat.

Henry Slade a martyrisé les pauvres Montpelliérains qui ont fait de leur mieux

Et c’est fort regrettable ! Particulièrement pour le MHR, troisième de Top 14, et qui doit ainsi tenir un certain standing. Si Clermont ou Paris sont deux clubs en difficulté, l’écurie de Mohed Altrad n’a pas d’excuses pour se moquer à ce point de la plus grande des compétitions continentales. En faisant l’impasse sur le déplacement à Exeter, les Héraultais ont concédé une lourde défaite (42-6), qui ne fait pas honneur aux clubs français. Pire, cette attitude pose une vraie question de crédibilité. Quand Montpellier prend une telle gifle, comment prendre au sérieux le projet du club, pourtant vainqueur l’an passé de la challenge cup ?

Quel manque d’ambitions ! Le MHR, qui a pourtant tant investi sur divers stars ces dernières années, se considère inférieur au Leinster et à Exeter, au point de partir battu d’avance, et de laisser ses meilleurs éléments au repos. Une mentalité de petit, à la limite de l’anti-sportif, qui ne trouve aucune excuse, à l’heure ou le Racing, Bordeaux-Bègles, Toulouse, La Rochelle et même Castres ont joué le jeu. Ce comportement pose plusieurs question. Tout d’abord, si l’ensemble des clubs du Top 14 étaient ridicules à ce point sur la scène européenne, gagner ce championnat n’aurait aucune valeur, puisqu’il serait considéré comme une compétition de seconde zone. Ensuite, dans l’hypothèse ou le MHR venait à remporter le Bouclier de Brennus, il lui serait à jamais reproché de ne pas avoir joué l’Europe à fond, et donc de ne pas avoir combattu à armes égales avec des clubs qui n’auraient pas autant laissé leurs meilleurs joueurs au repos.

En d’autres termes, le MHR est battu sur toute la ligne, et la politique sportive du club a mis de nombreux fans du rugby français hors de leurs gonds, à juste titre. Bien sûr, les joueurs présents sur le terrain ont tenté de faire honneur au maillot, malgré l’écart de niveau criant, face à des Anglais qui espèrent aller loin dans la compétition. Une réaction pourrait bien être attendue. Mais à quoi bon, maintenant, puisque l’avenir européen du club est déjà connu… Au bout de seulement une rencontre.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :