Décrassage Serie A J18 : L’Inter champion d’automne lors d’une journée spectaculaire.

L’Inter est solide leader de la Serie A (crédits : Eurosport)

Cette 18ème journée de Serie A nous offrait de nombreuses belles affiches en haut de tableau alors que la course à l’Europe est toujours indécise. Entre buts à foison et décisions arbitrales litigieuses, voici tout ce que vous avez manqué ce week-end dans le décrassage de la Serie A.


L’Inter seul maître à bord.

L’Inter de Milan était en démonstration ce week-end face à Salernitana, bon dernier du championnat. Une victoire 5-0 acquise dans un match maîtrisé de bout en bout et de superbes réalisations de Denzel Dumfries et Alexis Sanchez notamment. L’Inter reste sur 6 victoires consécutives en championnat et semble plus que jamais candidat à sa propre succession. D’ores et déjà champions d’automne, les Nerazzuri comptent quatre points d’avance sur leur dauphin.

Ce titre de champion d’automne a été obtenu grâce à la chute de l’AC Milan dans une rencontre de prétendants au titre face à Naples. Les deux équipe étaient privées d’un grand nombre de joueurs majeurs (Insigne, Koulibaly, Osimhen, Hernandez, Leão …) et ont eu du mal à faire la différence offensivement. Malgré une domination globale, les Rossoneri n’ont jamais pu revenir au score après le but sur corner des Napolitains dès la 5ème minute. Ils ont bien cru y parvenir en toute fin de match mais la VAR en a décidé autrement, refusant le but de Kessié pour un hors-jeux relativement étrange. Grâce à cette victoire, les hommes de Spalletti repassent devant leur adversaire du soir, sur la deuxième marche du podium.

Derrière le trio de tête, l’Atalanta Bergame s’est fait légèrement décrocher et dois désormais  regarder dans le rétroviseur. Les Bergamasques se sont fait corriger par l’AS Rome de José Mourinho sur le score de 4 buts à 1. Les Romains, particulièrement efficaces, ont su faire mal à L’Atalanta en contre par l’intermédiaire d’un duo Zaniolo-Abraham très en jambe. La VAR a encore une fois fait des siennes en refusant le but de l’égalisation de Zapata pour le 2-2, avant qu’Abraham ne viennent enterrer les espoirs de la Dea. Défaite qui laissera donc un goût amer aux hommes de Gasperini qui voient la Roma revenir à 6 petits points.

Kessié a bien cru offrir le point du nul à l’AC Milan (crédits : Oxtero)

La course à l’Europa League se resserre.

Entre le 5ème (AS Rome) et le 10ème (Torino) du championnat, il n’y a que 6 points. La bataille pour une qualification européenne sera rude et les candidats ont assurés ce week-end.

Il peut paraître surprenant d’évoquer la Juventus dans une discussion autre que celle du titre mais cela reflète assez bien la situation des Bianconeri cette saison. Vainqueur 2-0 face à Bologne, ils sont toutefois en train de redresser le cap avec 5 victoires sur leur 7 derniers matchs. Toujours sans être flamboyant dans le jeu, la Juve recolle avec la Fiorentina à 31 points, en 7ème position.

La Viola, elle, a su tirer profit d’une situation mal embarquée. Mené 2-0 à domicile par Sassuolo, l’équipe a su se remobiliser en deuxième période pour revenir à hauteur par l’intermédiaire de l’inévitable Vlahovic, auteur de son 16ème but cette saison (meilleur buteur du championnat). Suite à ce match nul, Sassuolo a vu le Torino leur passer devant suite à leur courte victoire face à l’Hellas Verone sur un but de Pobega. A 11 contre 10 durant la majorité de la rencontre suite à l’expulsion de Magnani, les Turinois peuvent tout de même remercier leur portier Milinković-Savić qui leur a permis de préserver ce score.

La Lazio s’est-elle maintenu à flots en s’imposant face à la lanterne rouge du Genoa. Une victoire 3-1 en l’absence du buteur maison, Ciro Immobile. Malgré une rencontre peu maîtrisée, le résultat est là pour une équipe qui se cherche encore et reste à portée de la Juventus dans la course à l’Europe. L’ultime outsider pour une qualification européenne n’est autre qu’Empoli, qui a été accrocher la Spezia en fin de match suite au but contre son camp de Nikolaou. Empoli est 9ème du championnat à seulement 4 points de la 5ème place, voyons s’ils seront capable de garder ce rythme en deuxième partie de saison.

La Juve s’est imposé sans briller à Bologne (crédits : footballace)

La VAR fait (encore et toujours) débat.

Les semaines se suivent et se ressemble concernant le sujet de la VAR. Les débats sur la vidéo-assistance ont une nouvelle fois été relancés suite aux rencontres Milan-Naples et AS Rome-Atalanta.

Menés 1-0 par les Napolitains dans les arrêts de jeu, les Milanais ont cru revenir au score sur ce but à l’arrachée de Frank Kessié dans les ultimes minutes. Alors que San Siro avait rugit et que personne ne semblait contester du côté de Naples, l’arbitre est allé consulter la vidéo pour refuser le but à cause d’un hors-jeu d’Olivier Giroud qui était… au sol durant l’action. Cette décision, prise dans l’incompréhension générale, serait justifiée par le fait que Giroud ai fait action de jeu en étant par terre, rendant ainsi invalide le but de Frank Kessié. Décision contestée donc, qui ne semble respecter pour rien au monde l’esprit du jeu.

Plus tôt dans le week-end, un autre hors-jeu avait annulé un but également très important dans le match opposant l’AS Rome à l’Atalanta. Sur corner, Zapata s’est élevé plus haut que tout le monde pour égaliser à 2-2 d’une tête décroisée mais la VAR en a décidé autrement. Sans même une consultation vidéo de l’arbitre sur le terrain, le but a été refusé pour une position de hors-jeu de Palomino au second poteau, qui ne semble pourtant pas avoir touché le ballon qui a finit sa course dans le petit filet suite à la tête de Zapata.

Encore une fois la VAR a été au centre des débats en Italie ce week-end et il semble qu’avec de tels répétitions d’erreurs, elle ne fera jamais l’unanimité. La question qui se pose néanmoins reste la suivante, est-ce la VAR en elle-même qui pose problème ou bien les compétences de ceux qui l’utilisent ?


Une pluie de buts.

En ajoutant la victoire 4-0 de l’Udinese face à Cagliari et le match nul sur le score de 1-1 entre la Sampdoria et Venezia, ça n’est pas moins de 30 buts qui ont été inscrits en 10 matchs de Serie A, soit le record de la saison. Ce total est notamment dû aux cartons de la Roma et de l’Inter, mais également grâce à des rencontres accrochées comme le Fiorentina-Sassuolo. Cette statistique montre que le Calcio n’est plus seulement un championnat défensif et que les discussions autour de la VAR ne représentent pas son unique intérêt.  

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page