Tyler Morton, du sang Reds dans les veines

Déjà aperçu plusieurs fois cette saison, Tyler Morton était de nouveau titulaire, ce mercredi soir, en Carabao Cup qui a vu Liverpool éliminer Leicester aux tirs aux buts (3-3, 5-4 T.A.B). A 19 ans, il est l’un des plus gros espoirs du club, et un pur produit de sa formation.

Tyler Morton est l’une des dernières pépites du LFC (thisisanfield.com)

Une ascension progressive

Arrivé chez les Reds à l’âge de sept ans, Tyler Morton a déjà revêtu la tunique de son club de coeur à plusieurs reprises. Que ce soit face à Arsenal ou au FC Porto, plus tôt dans la saison, ou contre Leicester cette semaine, le jeune anglais a porté le numéro 80 avec succès au milieu de terrain de la formation de Jürgen Klopp.

Le technicien allemand semble d’ailleurs déjà sous le charme de son joueur, comme en témoigne l’affection physique qu’il lui avait porté avant son entrée face à Arsenal. Déjà remplaçant en Carabao Cup face à Norwich en début de saison, son manager l’a laissé grandir tranquillement dans l’académie avant de le lancer au coeur du calendrier infernale de la machine rouge. À titre de comparaison, Trent Alexander-Arnold avait vécu son premier match en professionnel à seulement 18 ans. Tyler Morton se situe donc dans la tranche d’âge des joueurs précoces. 

S’il va certainement peu jouer lors du boxing day, il devrait intégrer le squad professionnel pour le reste de la saison et amener de la profondeur à un effectif de Liverpool destiné à jouer sur tous les tableaux. L’absence pendant la CAN de Naby Keita ou la blessure de longue durée de Harvey Elliott pourraient bien lui permettre de continuer à se montrer.


Un diamant à polir

Pour son premier match de Ligue des champions contre Porto, le jeune milieu central des Reds avait réussi 31 passes sur 36 soit un taux de réussite de 86%. De même, il avait réalisé un 100% à son entrée face à Arsenal avec un 8/8. Autre statistique impressionnante : sa pointe de vitesse à 31.8 km/h dans la rencontre face aux Dragons, à seulement 19 ans. Doté d’une technique au dessus de la moyenne pour son âge, son engagement physique reste aussi intéressant, avec une bonne combativité dans les duels malgré un gabarit relativement modeste.  

Morton a remplacé Thiago pour son premier match de PL contre Arsenal (thisisanfield.com)

Sa marge de progression est encore très élevée, laissant envisager le niveau qu’il peut atteindre. Sous la houlette de Jürgen Klopp, il devrait progresser tranquillement comme l’ont fait d’autres joueurs avant lui. Déjà sélectionné en équipe d’Angleterre des moins de 20 ans, il se murmure que le staff de Gareth Southgate garde un œil sur sa progression et beaucoup voient en lui le successeur de Jordan Henderson qui fut lui-même le successeur de Steven Gerrard, rien que ça pour l’enfant du club. 


Formé à la pouponnière des Reds

En début de saison, la profondeur de banc semblait être l’un des rares talons d’Achille du LFC. La solution à ce problème pourrait finalement bien venir de l’académie et de ces jeunes qui montent chaque saison. Les Reds ont déjà sorti Trent Alexander Arnold de leur centre de formation et est considéré comme l’un des tout meilleurs latéral droit au monde. Le club continue de sortir des pépites depuis plusieurs années, comme Harvey Elliott, Neco Williams, Curtis Jones, ou à moindre échelle Kaide Gordon, Billy Koumetio et Connor Bradley.

Si Curtis Jones et Harvey Elliott sont pour le moment perçu comme les prochains grands noms sortis de l’Axa Training Centre, Tyler Morton incarne lui aussi l’avenir et aura à coeur de progresser rapidement, pour devenir un professionnel à part entière dans son club de toujours, lui qui est natif de Wallasey, ville moyenne de l’ouest de Liverpool.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :