Milwaukee Bucks – Boston Celtics : Les champions en titre ont renversé les C’s

Wes Matthews a réalisé une grande fin de match (crédits : TSN)

La deuxième affiche des Christmas games entre Milwaukee et Boston a parfaitement honoré l’évènement. Dans une rencontre à couteaux tirés, les daims ont réalisé un fantastique come-back sous l’impulsion de leur double MVP Giannis Antetokoumpo, pourtant tout juste sorti du protocole covid. Et pourtant, les coéquipiers de Jason Tatum auront résisté jusqu’à la dernière minute.

Un thriller hollywoodien.


Dès lors que les Celtics ont pris le large en début de match, ils se sont retrouvés dans la position du chassé. Depuis ce départ canon jusqu’à la fin du match, on a eu le sentiment que Boston ne jouait pas pour gérer son avance mais pour survivre quelques minutes de plus. Les Milwaukee Bucks, portant avec eux la confiance du champion en titre, n’ont jamais paniqué et sont revenus petit à petit pour terrasser leur adversaire au finish.

L’abnégation des Celtics s’est cependant avérée remarquable. S’appuyant sur une défense très dure dont on les sait capable mais irrégulière depuis le début de saison, ils ont empêché Milwaukee de dominer physiquement. Le plan était simple, défendre le plomb puis attaquer rapidement en transition pour éviter le demi-terrain et l’avantage physique des Bucks. Lorsque la transition était freiné par Milwaukee, Boston a pu s’appuyer tour à tour sur des coups de chauds de ses joueurs. Un premier quart-temps à 14 points de Jaylen Brown, un enchaînement de trois points et interceptions de Payton Pritchard, 9 points de suite de Jabbari Parker, tout était bon pour contenir le retour de la bête.

Malheureusement pour eux, Giannis Antetokoumpo s’est réveillé. Les Bucks sont revenu peu à peu dans le match et rien ne semblait pouvoir empêcher leur victoire. Pourtant, à chaque fois que l’écart se resserrait, Boston parvenait à produire un petit run de quelques points pour garder Milwaukee à distance. Mais irrémédiablement, les daims revenaient et c’est à 1 minutes et 29 secondes du terme qu’ils ont enfin égalisé sur une énième pénétration d’Antetokoumpo. A 30 secondes du terme, ils sont passé devant sur une action d’anthologie. En contre-attaque, Middleton s’apprêtait à donner l’avantage aux Bucks avant que Robert Williams ne réalise un contre qui aurait pu rester dans les mémoires comme le plus beau de la saison. Cela aurait été le cas si le rebond offensif n’avait pas été capté par Milwaukee et que le revenant Wes Matthews n’avait assassiné Boston d’un trois points létal. Robert Williams, encore lui, aura l’occasion de faire revenir son équipe mais il se fera contrer par Giannis pour ce qui sera cette fois l’un des contres les plus mémorables de la saison. Cruel.

Giannis Antetokoumpo : une deuxième mi-temps de MVP.  


Avec 29 points dans les seuls deux derniers quarts, Giannis Antetokoumpo a effectué un retour que l’on peut qualifier de tonitruant. Alors que l’on s’interrogeait sur son état de forme après une dizaine de jours sans jouer, le Grec a montré qu’il n’y avait pas de quoi s’inquiéter, excepté pour la concurrence.

Agressif, il a martyrisé le cercle sans relâche, enchaînant les and one avec une réussite aux lancers-francs plus que correcte (10/15). Personne ne semblait en mesure de l’arrêter dans la raquette de Boston, à tel point qu’il semblait parfois qu’un adulte jouait au milieu d’enfants dans une cour de récréation. Un tel niveau de domination n’est pas sans rappeler celui d’un certain Shaquille O’Neal au début des années 2000.

Bien que cette domination ai été aidé par l’absence de gros défenseurs intérieurs à Boston (Marcus Smart s’est retrouvé à de nombreuses reprises en 1v1 face au Grec), il n’est pas nouveau cette saison de voir Giannis jouer ainsi. S’il s’avère capable de rééditer ce genre de performance tout au long de la saison, il devrait s’imposer comme un favori logique à la course au MVP accompagné de Kevin Durant et Stephen Curry.

Personne n’a pu arrêter Giannis Antetokoumpo (crédits : l’Equipe)

Jason Tatum/Jaylen Brown : Un money time désastreux.


Jason Tatum et Jaylen Brown ont inscrit 25 points chacun face au Milwaukee Bucks, performance que l’on pourrait qualifier de plus qu’honorable. Effectivement, les deux stars ont chacune eu leur moment dans ce match, avec une grosse entame de la part de Brown avant que Boston ne s’en remette à son frenchise player pour prendre les commandes de l’attaque. Cependant, les deux stars ont shooté à seulement 3/10 en cumulé dans le dernier quart-temps, ne permettant pas aux Celtics de résister au retour des Bucks et à la tornade Giannis Antetokoumpo.

Pire encore, ils ont raté des shoots déterminants dans les derniers instants qui paraissaient pourtant à la portée de leur talent. Jason Tatum a notamment cafouillé l’avant dernière offensive des Celtics qui a mené au contre de Giannis sur Robert Williams. Alors que l’ensemble de l’équipe avait réalisé une très belle performance, ils n’ont pu compter sur leurs stars pour conclure le match.

Bien que les deux joueurs aient fait preuve par le passé d’un certain sang-froid dans les derniers instants, ce type de match alimente encore plus le débat sur leur compatibilité. En effet durant le money time, ils n’offrent pas réellement une double menace car ils alternent simplement les isolations pour faire la différence seule. Bien que ce duo puisse permettre à Boston de réaliser de belles performances lorsqu’il évolue à son meilleur niveau, il ne semble pour l’instant pas pouvoir emmener les Celtics jusqu’à un titre NBA, ce qui devrait être un objectif à moyen terme.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro