Bundesliga : Notre 11-type de la phase aller

Au terme de la phase aller de cette 59e édition de la Bundesliga, le Bayern Munich se détache une nouvelle fois nettement au classement, avec neuf longueurs d’avance sur le Borussia Dortmund. Notre équipe-type respecte néanmoins l’équilibre des forces en présence.

Un croquis d’équipe, sans ambition de respecter précisément les postes de chaque joueur (choosen11.com)

Mark Flekken veille sur le SC Freiburg

A 28 ans, le gardien néerlandais prend une nouvelle dimension dans les buts du SCF. Barré jusqu’à l’année dernière par Alexander Schwolow, Mark Flekken est notre gardien « coup de coeur » de cette phase aller. Deuxième portier en terme d’arrêts réussis (67), derrière Lukas Hrádecký (72), il permet à Freiburg de s’affirmer comme la meilleure défense du championnat à égalité avec le Bayern (16 buts encaissés). La troisième place de la formation de Christian Streich tient donc en partie à ses belles performances.

Upamecano confirme, Schlotterbeck se dévoile et Davies s’envole

De nos trois défenseurs de cette première partie de saison, Dayot Upamecano est peut-être celui qui avait le plus de pression sur ses épaules. Plus gros transfert estival du Bayern Munich (40 millions), celui qui a fait toute ses classes chez Red Bull devait faire ses preuves chez un cador européens. Si certaines de ses performances ont déçu (comme contre Gladbach en coupe), et qu’il doit encore progresser pour être plus rassurant, l’international français a souvent réalisé de bonnes performances. Bon relanceur, il assure aussi en couverture et gagne la plupart de ses duels.

Joueur clé de la défense du SC Freiburg, Nico Schlotterbeck a montré de belles dispositions en jouant les 17 rencontres de la phase aller. Avec deux buts inscrits, il est certes capable de se montrer aux avants postes. Mais c’est bien dans son rôle de rempart qu’il satisfait le plus, en étant le quatrième joueur de Bundesliga à avoir réussi le plus de tacles (199) et le sixième à avoir remporté le plus de duels aériens (64). Une très bonne nouvelle pour la Mannschaft, qui recherche des défenseurs de grands calibres pour les prochaines années.

De son côté, Alphonso Davies devient un joueur de plus en plus important au Bayern. Utilisé comme un véritable piston par Julian Nagelsmann (qui rêve de dénicher son pendant sur le côté droit), le Canadien impressionne toujours pas ses qualités de vitesse, de débordement, mais aussi de puissance. S’il lui manque encore le comportement d’un défenseur sur certaines séquences (but de Julian Brandt lors du Klassiker), son rendement demeure très positif.

Jude Bellingham prend un nouvelle dimension

L’ancien de Birmingham se régale cette saison (@Witters)

Pour sa deuxième saison à Dortmund, Jude Bellingham devient un joueur plus décisif et plus recherché dans le jeu du Borussia. Cinq passes décisives et deux buts, pour un élément au profil box-to-box qui fait étalage d’une technique sûre et commence à prendre du gallon. A 18 ans, il est biens sûr très loin de son plein potentiel, mais devrait être un grand joueur dans les années à venir, tant son apport semble important pour la formation de Marco Rose.

Florian Wirtz se révèle

Incontestablement la révélation de cette moitié de saison en Bundesliga, le jeune milieu offensif de 18 ans n’est pas étranger à la 4eme place du Bayer Leverkusen. En 15 matchs, Wirtz a déjà inscrit 5 buts et délivré 8 passes décisives, dépassant ainsi ses chiffres de l’année dernière. Véritable maître à jouer de son équipe, le jeune international allemand allie vista et maitrise technique, ce lui permet de se montrer dangereux aussi bien au départ qu’à la fin des actions. Il dégage aussi une grande sérénité pour son âge, et ne rechigne pas à effectuer les efforts défensifs. Aux cotés de Patrik Schick, Wirtz rayonne, et permet à Leverkusen de nourrir de sérieuses ambitions en championnat comme en Ligue Europa.

Thomas Müller empile les records

Quelle légende (Icon Sport)

Toujours plus de records pour Thomas Müller ! L’attaquant écrit encore un peu plus sa légende cette saison au Bayern, surnageant sur le front de l’attaque bavaroise. Actuel meilleur passeur du championnat avec 13 passes décisives, il renversa récemment le record du plus grand nombre d’assist sur une année civile parmi les cinq grands championnats : 32 en 49 matchs ! Déjà détenteur du record de passes décisives sur une saison de Bundesliga (21 en 2020-2021), on voit mal ce qui pourrait empêcher le Bavarois de 32 ans de pulvériser ce chiffre cette saison. Pour continuer sur des chiffres, Müller a récemment inscrit son 50eme buts en Ligue des Champions, ce qui lui permet d’entrer dans le top 10 des meilleurs buteurs de la compétition, et de s’installer à la deuxième place des meilleurs buteurs de l’histoire du Bayern en C1, club pour lequel il disputa son 400eme match en Bundesliga, son 607eme toutes compétitions confondues : légende !

Leroy Sané renait sur son aile

Après une première saison galère en Bavière, Leroy Sané semble enfin confirmer tout son talent en cette première moitié d’exercice. Par ses statistiques, d’abord. 5 buts et 5 passes décisives en championnat (17 matchs), mêmes totaux en C1 (6 matchs), auxquels on ajoute 4 réalisations et 1 assist en 6 matchs avec la sélection allemande, Sané se montre enfin décisif. Par ce qu’il dégage sur le terrain, ensuite. Elue 3 fois consécutivement joueur du mois par les fans du Bayern, l’ailier semble avoir retrouvé son aisance technique et sa vivacité qu’il montrait du côté de City. Ultra percutant, déstabilisant, capable de faire voler un bloc défensif en éclat sur un seul dribble, Sané est celui qui performe le plus au sein de la rotation avec Gnabry et Coman sur les côtés.

Christopher Nkunku porte Leipzig

Si Leipzig pointe à une triste 10eme place en Bundesliga, c’est bien parce que l’ancien du PSG Christopher Nkunku a permis au club de ne pas sombrer plus bas. Pour sa troisième saison outre-Rhin, l’attaquant français a déjà inscrit 7 buts en championnat (son record) et délivré 7 passes décisives. Omniprésent sur le front de l’attaque, n’hésitant pas à décrocher énormément pour presser et relancer les offensives du club Red Bull, le titi parisien s’est également distingué en Ligue des Champions, inscrivant 7 buts en 6 matchs, dont un triplé face à Manchester City. Une première partie de saison de très haut niveau, qui devrait faire réfléchir Didier Deschamps, à moins d’un an de la Coupe du Monde au Qatar.

Patrik Schick continue sur sa lancée

Patrik Schick surfe sur son Euro 2020 (@Maxppp)

Après s’être véritablement révélé aux yeux du monde cet été durant l’Euro 2021, au cours duquel il inscrivit 5 buts avec la République Tchèque, ainsi que la plus belle réalisation du tournoi, l’attaquant Patrik Schick poursuit sa très bonne dynamique avec le Bayer Leverkusen. Déjà auteur de 16 buts en 14 matchs de Bundesliga, Schick est un vrai renard des surfaces, un attaquant puissant doté d’une science du positionnement au dessus de la moyenne. Du haut de ses 1m87, il est aussi une sérieuse menace dans le jeu aérien. Comme évoqué précédemment, son association avec Florian Wirtz, mais également Moussa Diaby, fait des ravages en championnat et permet à Leverkusen de croire en ses chances en C3.

Robert Lewandowski serial buteur du Bayern

L’incontournable attaquant polonais figure bien évidemment dans notre équipe-type de la mi-saison 2021-2022. En tête du classement des buteurs en championnat (19) et second en Ligue des Champions (9), « Lewy » continue d’enchainer les buts avec le Bayern Munich. Privé récemment de son premier Ballon d’Or, il n’a pas semblé démotivé et est revenu sur les terrains avec la ferme intention de montrer au monde entier se qu’il vaut. Cette saison, plus que jamais, c’est objectif Ligue des Champions pour le Polonais et son club, déjà installés en tête de Bundesliga avec une confortable avance de 9 points sur le dauphin jaune et noir.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :