Trois raisons pour lesquelles le Stade Toulousain est moins performant

Deuxième du Top 14, le Stade Toulousain reste sur trois défaites lors de ses cinq dernières rencontres de championnat. Comment expliquer cette baisse de forme des champions d’Europe et de France ?

Toulouse n’est pas souverain cette saison… Pour le moment ?

Après une saison 2020-2021 extraordinaire, Toulouse peine à retrouver de sa superbe depuis le début de ce nouvel exercice. Moins convaincant lorsqu’il gagne, plus dépendant de ses individualités, et plus souvent battu, le Stade Toulousain n’a pas souvent su offrir de grandes performances sur 80 minutes cette saison. Ce constat peut néanmoins s’expliquer par des raisons légitimes, et ne doit pas remettre en question la qualité de cette équipe, toujours favorite à sa propre succession dans les compétitions ou elle est engagée.

1. Reprendre un second souffle

Même pour le Stade Toulousain, une saison peut être extrêmement difficile à digérer. La dernière, qui a vu le club de la ville rose tout emporter sur son passage, a été très énergivore. Physiquement, d’abord, en allant au bout sur les deux tableaux. Mais mentalement, aussi, en enchaînant les rencontres difficiles et sans spectateur face à des adversaires déterminer à renverser le monstre. En gagnant en Europe et dans l’hexagone, Toulouse a laissé des plumes et doit reprendre un second souffle avant les nouvelles échéances qui arriveront lors de la seconde partie de saison.

2. Les internationaux rêvent de bleu

Constellé d’internationaux français, l’effectif toulousain doit vivre avec les obligations internationales et les doublons tous les ans. Mais cette année, peut-être plus que d’autres, ses joueurs du XV de France rêvent de construire leur légende avec la sélection plutôt qu’avec leur club. L’an dernier, ils ont atteint tous les objectifs en rouge et noir et se savent donc attendus au niveau international, pour que leur carrière prenne un nouveau tournant. Il y avait d’abord cet objectif de vaincre les All Blacks, qui a été magnifiquement réussi. Puis, il y aura celui de remporter le premier tournoi des six nations du XV de France depuis 2010 au printemps.

3. Dépendant des individualités

Si Toulouse s’en sort toujours mieux que les autres clubs, en raison d’un effectif très riche, il n’échappe pas à la dépendance de certains joueurs. Bien sûr, le Stade n’est pas le même avec ou sans Antoine Dupont, et peine en plus de cela à lui trouver une doublure de haut niveau. Mais il a aussi subi le départ de deux stars étrangères, avec la retraite de Jerome Kaino et le transfert de Cheslin Kolbe. Les blessures des frères Arnold, ou les absences ponctuelles de cadres pour diverses raisons handicapent aussi l’équipe. Il y a pourtant fort à parier, que ces constats ne seront plus que des mauvais souvenirs lors des prochaines phases finales, auxquelles les joueurs d’Ugo Mola participeront bien évidemment.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro