Les tops/flops de Castres-Stade Français (15-9)

Au terme d’un match fermé, le Castres Olympique l’a emporté devant le Stade Français (15-9), privant par la même occasion les Parisiens du point de bonus défensif.

Les Castrais ont pris l’ascendant dans le combat (image rugbyrama)

LES TOPS


Josaia Raisuqe

De nouveau positionné en troisième ligne, le Fidjien s’est montré à son avantage dans cette rencontre. A la pointe du combat, il s’est révélé être un poison sur les rares offensives du Stade Français. Sa vitesse peut aussi être très intéressante, comme lorsqu’il subtilisait la balle à la mêlée parisienne pour s’offrir une course folle de 80 mètres. Un joueur complet !

Joris Segonds

Malgré la défaite, l’ouvreur du Stade Français a réussi un match propre. Un solide 3/3 au pied pour inscrire la totalité des points parisiens a révélé sa capacité à tenir son rang durant cette partie. Son jeu au pied a été bon avec deux très beaux 50/22 de trouvés face à une défense bien organisé. S’il n’a pas été flamboyant dans l’animation, Joris Segonds aura au moins eu le mérite de ne pas faire d’erreurs face à un adversaire agressif.

Gaëtan Barlot

Encore une belle performance pour le talonneur international. Barlot combine parfaitement les différentes qualités que l’on attend d’un talonneur moderne : puissance, intelligence, discipline. Perpétuellement au soutien, il parvient à rendre plus propre le jeu de son équipe, notamment en la maintenant dans l’avancée. Si la mêlée castraise n’est pas la plus robuste, Gaëtan Barlot a bien compensé par son activité.

LES FLOPS


Le match

Petit match de rugby, dans des conditions certes pas idéales, mais qui n’expliquent pas tout. Beaucoup de jeu au pied, et peu d’ambition d’aller au large. Les deux équipes n’ont pas été très inspirées sur leurs quelques prises de risques. A noter tout de même que le rugby n’est pas un sport qui doit toujours être prolifique pour être apprécié. Le suspens dans les derniers instants permet de sauver la qualité de la rencontre, mais la note accordée par les spectateur de Canal + (9,4/20) n’est pas volée.

L’indiscipline parisienne

Un carton jaune bête pour Latu et une charge inutile de Waisea illustrent les difficultés du Stade Français a rester discipliné sur cette rencontre. Si les Parisiens ont été légèrement dominés territorialement et dans la possession, ils ont commis plus de fautes que leur adversaire, qui en a profité pour l’emporter malgré quelques échecs face aux perches.

Laumape/Waisea en dedans

Si la physionomie du match ne leur a pas facilité la tâche, le rendement de Ngani Laumape et de Waisea Nayacalevu a été beaucoup trop juste compte tenu des attentes que l’on est en droit de placer sur ce genre d’éléments. Peu dans l’avancée, ils ont même été peu en vue, se proposant trop rarement pour tenter mettre Paris dans l’avancée. Un match dans lequel ce genre de joueur devaient amener au moins leur puissance, à défaut de faire parler leur palette complète d’attaquants.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro