Le dossard jaune change d’épaule mais reste français

Seulement deux points séparaient les deux français Emilien Jacquelin et Quentin Fillon-Maillet au classement général avant cette étape de Oberhof en Allemagne. Il y en a maintenant douze en faveur du plus âgé.

Porteur du dossard jaune pour la première fois, Emilien Jacquelin n’a pas tremblé face aux cibles pour terminer à la deuxième place du sprint.Crédit photo: TOBIAS SCHWARZ

Sprint

La grisaille, le brouillard et le vent de Oberhof accueillent les biathlètes après deux semaines de coupures de fêtes de Noël. L’épreuve du sprint homme a ouvert les festivités dès vendredi. Leader du classement général, suite à sa victoire lors de la dernière course de l’année 2021, et donc dossard jaune, Emilien Jacquelin s’avançait en tant que favoris. Mais comme chaque année sur le site allemand, le vent rend les conditions un peu plus aléatoires. Ils sont nombreux à être passés à côté sur le pas de tir à l’image du français Antonin Guigonnat auteur d’un 4/10 au tir. Mais le leader de la coupe du monde n’a pas tremblé. Avec deux fautes, une au tir couché et une au tir debout, et un excellent temps de ski le français pensait tenir là sa deuxième victoire de la saison. Mais c’était sans compter sur le russe Alexander Loginov, auteur d’un 9/10 au tir, qui devance le tricolore de sept petites secondes.

Emilien Jacquelin a pu se contenter de cette seconde place, d’autant plus que ses principaux adversaires ont craqué. Quentin Fillon-Maillet termine à la neuvième place, ou Johannes Boe, le norvégien qui termine à la 28 ème place. De bon augure pour la poursuite du dimanche…

Quentin Fillon-Maillet peut lever les bras. Il fait coup double, victoire et dossard jaune.Crédit photo: Ronald Wittek

Poursuite

Un français peut donc en cacher un autre. Parti deuxième à sept secondes de Alexander Loginov, Emilien Jacquelin aspirait au podium. Quelques hectomètres de course suffisent pour anéantir les chances de victoire. Pas en forme sur les skis, le tricolore s’est vite fait rejoindre par ces concurrents. Malgré trois premiers tirs corrects, le français est à la peine physiquement et le paye sur son dernier tir avec trois erreurs. Il franchit la ligne, épuisé, à la 17e place. Loin derrière le vainqueur du jeu qui n’est d’autre que… Quentin Fillon-Maillet. Et pourtant la course avait bien mal débutée pour le jurassien qui commet deux erreurs dès son premier tir. Mais le français grappille tour à tour des secondes sur ses adversaires. Auteur ensuite d’un sans faute au tir, il profite des erreurs de Loginov pour s’envoler et aller décrocher sa 9e victoire en coupe du monde en carrière. Il devance sur la ligne le suédois Sebastian Samuelson et le norvégien Tarjei Boe. Mais surtout il récupère pour douze points le dossard jaune de leader de la coupe du monde à Emilien Jacquelin. 

A noter la belle septième place de Fabien Claude qui vient clôturer le beau week-end tricolore.

Un nouveau podium en ligne de mire pour Julia Simon , le troisième consécutif. Crédit photo: Kevin Voigt

Julia Simon enchaîne

Déjà en vue avant la trêve de Noël, la biathlète tricolore confirme son retour au premier plan avec une belle deuxième place derrière l’intouchable norvégienne Marte Olsbu Roiseland. C’est son troisième podium consécutif. Elle confirme deux jours plus tard avec une quatrième place lors de la poursuite, juste devant sa coéquipière Anaïs Chevalier-Bouchet. Les Françaises montent en puissance à moins de quatre semaines des Jeux Olympiques.

Prochain rendez-vous, dès mercredi à Ruhpolding, en Allemagne aussi, avec le sprint féminin.

Aymeric Moulin

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :