Jules Favre la bombe à retardement

Appelé avec l’équipe de France pour préparer le tournoi des six nations, Jules Favre (22 ans) se voit récompensé de son excellente première partie de saison avec son club du Stade Rochelais.

Jules Favre en demi-finale du Top 14 la saisons passée (X.L Sud-Ouest)

Observé depuis plusieurs mois par le staff des Bleus, Jules Favre a gagné le droit de rejoindre Marcoussis malgré la très forte concurrence du vivier national. Alors qu’il en est déjà à sa quatrième année professionnelle avec son club de La Rochelle, il semble avoir franchi un cap sur bien des plans. Encore inconnu du grand public, sa sélection a pu surprendre certains observateurs. Mais ceux qui regardent les matches ne s’y tromperont pas : ce joueur là, c’est de la dynamite !

Une polyvalence précieuse

Dans un groupe rochelais constitué de joueurs de très haut niveau et d’internationaux, Jules Favre réussit progressivement à se faire une place au soleil. 10 titularisations en 2019, 12 en 2020, 14 l’an passé et déjà 13 cette saison, sa progression dans l’effectif est réelle. Un des atouts précieux de Jules Favre est sa polyvalence, qui lui permet de couvrir plusieurs postes et de répondre aux besoins du staff. Aperçu au poste de premier centre lors de sa première saison chez les pros, il évoluait plutôt sur l’aile lors des deux derniers exercices. Cette saison, il a été aligné cinq fois en 12 et huit fois en 11 ou 14 par Ronan O’Gara.

Cette capacité à occuper plusieurs postes dans la ligne de trois-quart, Jules Favre la doit à sa palette complète. Rapide, véloce, il sent bien les coups et sait finir les actions. Très bon plaqueur, ce n’est pas un problème pour lui de sortir de son aile pour envoyer l’épaule au centre du terrain. Bien sûr, il lui reste encore de nombreux progrès à accomplir, mais sa progression linéaire pourrait l’emmener encore plus haut. Son profil de bosseur discret plait aussi énormément, et c’est avec ce genre de personnalités que la France peut gagner des compétitions.

Il explose cette saison

Alors qu’il avait inscrit six essais sur ses trois premières saisons avec le Stade Rochelais, l’ancien jeune du Pôle espoir de Dijon explose ses propres statistiques depuis le début de l’exercice en cours. Déjà 7 essais inscrits en Top 14, pour être le meilleur marqueur du championnat à égalité avec Baptiste Couilloud (LOU) et Ulupano Seuteni (UBB). Pas une petite performance au regard de la qualité de ce championnat dense, et des individualités qui le peuplent. Pour Jules Favre, ce voyage pour Marcoussis va être l’occasion de travailler avec les meilleurs, mais aussi de montrer ses qualités à un groupe ouvert à tous. Fabien Galthié le répète assez « le vestiaire est ouvert à tout le monde, c’est au joueur de venir chercher le maillot ». Jules Favre saura-t-il saisir sa chance ? Ses qualités en font dans tous les cas un élément à surveiller, et sa jeune carrière ne fait que débuter.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :