Castres martyr de la Champions Cup 2022

Seule équipe française éliminée de la Champions Cup, le Castres Olympique n’est pas récompensé de ses efforts dans une édition 2022 d’un Champions Cup décidément pas à la hauteur de son prestige.

Les Castrais ont été vaillants en Champions Cup (F.Lancelot, L’Équipe)

Le constat est tragique mais implacable, le Castres Olympique est le seul club de Top 14 à rester sur le carreau à l’issue de cette phase de poule. Les joueurs de Pierre-Henry Broncan sont pourtant les seuls de l’hexagone à avoir pris part à l’ensemble des quatre matches de leur poule… Injuste. Certes, les autres écuries n’ont pas demandé à ce que certaines de leurs rencontres soient annulées. Elles se sont même senti lésées par moment, comme le Stade Toulousain lorsqu’il a vu la rencontre face à Cardiff être perdue sur tapis vert.

Un beau parcours

Mais tout de même ! Le Castres Olympique a le droit de ressentir une frustration plus que légitime en ce dernier week-end de compétition avant les phases finales. Les Tarnais regarderont par exemple Montpellier évoluer au prochain tour, alors que les Héraultais ont fait deux impasses et ont bénéficié d’une victoire avec bonus offensif sur forfait du Leinster. Opposé au très solide Munster et aux Harlequins, champions d’Angleterre, le CO ne s’est pas échappé. Souvent accusé (plutôt à juste titre) de ne pas jouer les compétitions européennes à fond, les partenaires de Thomas Combezou s’y sont filés comme on dirait dans le jargon.

Deux défaites d’un cheveux avec un arbitrage litigieux au Munster (19-13), et aux Quins (36-33) ne permettaient pas à Castres de transformer ses bonnes intentions en exploit à l’extérieur. A Pierre-Fabre, les champions de France 2018 chutaient aussi de peu face aux Irlandais (13-16) et aux Londoniens (18-20). En voyant la coupe à moitié pleine, il est très positif de constater que le CO peut rivaliser avec des grosses écuries ambitieuses et habituées à aller loin dans la compétition (surtout le Munster).

Et maintenant ?

Dans le bon wagon en championnat (3ème, 41 points), Castres n’en a pas fini avec l’Europe, puisqu’il est automatiquement reversé en huitièmes de finale de Challenge Cup (petite Coupe d’Europe) au bénéfice de sa 11ème place de la Poule B. Avec les mêmes intentions qu’en Champions Cup, un beau parcours sera possible, face à des adversaires forcément plus abordables. Pour la sous-préfecture du Tarn, l’heure est venue de briller au-delà des frontières françaises. Et si la campagne européenne est pour le moment décevante, elle pourrait se transformer en belle aventure collective au printemps !

La rédaction du Club 115 se réjouit néanmoins de retrouver sept clubs de Top 14 en huitièmes de finale, pour tenter de conserver le trophée dans le giron du rugby français

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :