Joahnnes Boe se rassure, les bleus en retrait

À Antholz, en Italie, c’est l’allemand Bendikt Doll qui s’impose. Mais ce qu’il faut retenir c’est le retour aux premiers plans des norvégiens et des français en dessous.

C’était la dernière course individuelle avant les Jeux Olympiques: la mass start, la course des rois. Les 30 meilleurs du circuit qui s’affrontent sur 15 km entrecoupés de quatre tirs, deux couchés et deux debout. Et à ce petit jeu, c’est Bendikt Doll qui en sort vainqueur. L’allemand a profité des erreurs de ses adversaires pour venir chercher sa troisième victoire de sa carrière en coupe du monde.

Le retour des norvégiens

Derrière l’allemand, Johannes Boe. Le norvégien a pour la première fois de la saison dominé la course sur les skis, attaquant dès le premier tour. Le vainqueur du gros Globe de cristal l’année dernière revient à son meilleur niveau et efface les doutes du début de saison sur son état physique. Encore trop juste sur le pas de tir, le norvégien envoie tout de même un message très fort à ses adversaires. Il faudra compter avec lui lors des Jeux Olympiques.  A noter la troisième place de Sturla Laegreid, l’autre leader de l’équipe scandinave. A deux semaines du début de l’évènement de l’année, les cadors sont bel et bien présents.

Antonin Guigonnat quatrième!

Les français quant à eux sont légèrement en-deçà. Quentin Fillon-Maillet est passé totalement à côté sur le pas de tir avec un 14/20 aujourd’hui, trop peu pour espérer bien figurer. Il finit quand même à une belle huitième place avec un temps de ski très correct. Il conserve également son dossard jaune de leader de la coupe du monde. Le premier français, c’est Antonin Guigonnat. Le savoyard réalise sa meilleure course de la saison lors de cette mass-start avec un beau 18/20 au tir. Il vient redistribuer les cartes pour les places de titulaire en équipe de France lors des Jeux Olympiques. Simon Desthieux termine 15e avec un 16/20 et Fabien Claude 17e avec un 14/20. Emilien Jacquelin n’a pas pris part à cette mass-start, préférant se reposer en vue des Jeux Olympiques dans deux semaines.

Aymeric Moulin

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :