Le Bayern Munich doit-il prolonger Corentin Tolisso ?

En grande forme ce week-end sur la pelouse du Hertha Berlin, Corentin Tolisso monte en puissance dans l’effectif bavarois, alors que son départ semblait acté il y a quelques semaines.

La rage de Corentin Tolisso après son but face au Hertha (Getty Images)

A 27 ans, Corentin Tolisso dispute une saison charnière de sa carrière. Arrivé au Bayern Munich en 2017, l’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais n’a jamais réussi à gagner ses gallons de titulaire, faute à une concurrence accrue et à de nombreuses blessures. S’il s’est contenté de briller par intermittence depuis son transfert, son niveau de jeu satisfaisant aperçu lors des dernières rencontres rebat les cartes sur son avenir. Son entraîneur, Julian Nagelsmann, semble apprécier son jeu et pourrait se décider à le conserver au FCB.

En forme internationale

Un superbe lobe qui aurait mérité d’être validé par la VAR contre Freiburg, des passes clés, un but contre le Hertha, Tolisso se montre influent dans le dernier geste. Les absences successives de Joshua Kimmich, puis de Leon Goretzka, l’ont complètement relancé pour lui permettre d’enchaîner des matchs de haut niveau. Finalement, quand il n’est pas blessé, l’international français est une valeur sûr à son poste dans la rotation d’un club qui ambitionne chaque année de remporter la Ligue des Champions.

Mais là ou le bât blesse, c’est justement sur le fait que le joueur formé à l’OL n’a jamais été capable d’enchaîner depuis cinq ans. Sa quinzaine de blessures, pour 500 jours d’absence au total et 87 matchs manqués pèse lourdement dans la balance. Au Bayern, on veut être certain de pouvoir compter sur l’ensemble de ses forces lorsque les échéances européennes du printemps arrivent. Et pour le moment, Corentin Tolisso n’a jamais pu répondre présent lors de ces moments cruciaux.

Les prochaines semaines décisives

Il y a fort à parier que le Bayern Munich se laisse encore un temps de réflexion pour décider de prolonger ou non le champion du monde 2018. Les champions d’Europe 2020 ne semble pas très enclin à laisser partir libre ce joueur qui était arrivé pour plus de 40 millions d’euros. Ses performances dans les prochaines semaines seront forcément décisives, à condition qu’il soit enfin capable d’enchaîner avant que Nagelsmann récupère son 11-type. Cela dépendra aussi des potentielles signatures que pourrait enregistrer le FCB au milieu de terrain. Le nom du milieu suisse de Gladbach Denis Zakaria revient avec insistance. Mais serait-il vraiment un meilleur élément dans la rotation ? Pourrait-il rapidement s’intégrer dans les systèmes de jeu bavarois ? Rien est moins sûr, surtout dans une formation qui compte de nombreux éléments amis avec Corentin Tolisso.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :