Open d’Australie 2022 : Gaël Monfils majestueux, Denis Shapovalov s’offre Alexander Zverev.

Les huitièmes de finale se sont achevés ce lundi. Tandis que Gaël Monfils n’a toujours pas lâché de set depuis le début de l’Open, Stefanos Tsitsipas s’est fait une frayeur face à Taylor Fritz.

Gaël Monfils en quarts de finale
Gaël Monfils accède au quarts de finale à Melbourne. ©AFP

Gaël Monfils inarrêtable

Quatre matchs, quatre victoires et aucun set perdu. Le récent vainqueur d’Adélaïde a expédié Miomir Kecmanovic presque aussi rapidement que ses trois derniers adversaires. Il signe une nouvelle victoire en trois manches : 5-7, 6-7, 3-6, après un match très rude physiquement.

Les deux joueurs ont commencé fort la première manche et ont enchaîné les coups puissants, tous plus agressifs les uns que les autres. Si Monfils était un poil plus faible en coups droits, il s’est bien rattrapé sur ses revers, particulièrement efficaces en long de ligne. Le Français a fini par reprendre l’ascendant en réajustant son jeu : frapper moins fort mais plus juste. La stratégie a payé, il s’est adjugé les deux premiers sets.

Gaël nous a tout de même crispés dans la troisième manche. En face, Kecmanovic ne s’est pas laissé faire et s’est accroché jusqu’au bout. Celui qui aurait dû affronter son compatriote Novak Djokovic a saisi sa chance d’aller le plus loin possible dans le tournoi. Seulement, Gaël Monfils non plus n’avait pas l’intention de céder sa place. Il a une nouvelle fois prouvé sa force en restant parfaitement régulier dans son match. Le voilà en quarts de finale pour la dixième fois de sa carrière.

Prochain adversaire : Matteo Berrettini, vers une revanche de l’US Open ?

Gaël Monfils affrontera Matteo Berrettini en quarts. ©Aaron FRANCIS / AFP

Un retour des démons de Sascha Zverev ?

Qu’il peut être frustrant quand il s’y met. Le champion olympique en titre a vu ses vieux démons resurgir, malgré son niveau exceptionnel de ces derniers mois. La pression d’un Grand Chelem a pesé sur les épaules du n°3 mondial. Il avait toutes les cartes en main pour remporter son premier, mais il ne nous a pas montré son meilleur tennis et livre une analyse très dure envers lui-même, tout en soulignant le mérite de son rival :

« C’est peut-être mon pire match depuis Wimbledon. Franchement, je ne peux rien retirer de positif de ce match, c’est durBravo à Denis. Il le mérite. Il a beaucoup travaillé, son jeu a beaucoup progressé. Mais moi, je dois me regarder en face. Aujourd’hui, c’était juste… horrible de mon côté. »

Alexander zverev

En revanche, Denis Shapovalov a sorti un jeu impressionnant, au point de surprendre Zverev. La tactique de rester loin de sa ligne en retour a étonné tout le monde, preuve de l’évolution de son tennis. La force du Canadien lui a ouvert les portes des quarts de finale de l’Open d’Australie, et ce malgré la chaleur étouffante sur la Margaret Court Arena.

Prochain adversaire : Rafael Nadal.


Medvedev a eu chaud

En voilà un dont le caractère est bien trempé. Il ne faut surtout pas chercher des poux à Daniil Medvedev, car le Russe ne laisse personne lui marcher sur les pieds. Opposé à l’Américain Maxime Cressy pour ces huitièmes de finale, il ne semble pas avoir apprécié les jugements de l’arbitre. En effet, on a refusé à Medvedev le droit d’aller se changer, ou même d’aller aux toilettes en dépit de la chaleur insoutenable. Dit comme ça, on comprend sa réaction. De plus, Maxime Cressy aurait pris plus de temps que nécessaire entre deux services. De quoi agacer fortement Daniil.

Côté jeu, les coups alternaient entre passings pour Medvedev et balles au filet pour Cressy. Le Russe n’est pas passé loin de la correctionnelle face à l’Américain aux volées saisissantes. Dans l’impossibilité de rentrer dans la tête de son adversaire comme il le fait si bien, Daniil Medvedev a frôlé la crise de nerfs. Toutefois il s’en tire remarquablement en quatre sets, 2-6, 6-7, 7-6, 5-7.

Prochain adversaire : Félix Auger-Aliassime, encore un Canadien ?

Daniil Medvedev sort vainqueur de son duel du jour après une bataille harassante. ©AFP

Tsitsipas l’a échappée belle

Opposé à Taylor Fritz ce lundi, Stefanos Tsitsipas n’est pas passé loin du retour à la maison illico presto. En session de nuit, l’Américain s’appuie sur son jeu de fond de court pour faire trébucher le n°4 mondial. Désemparé, le Grec ne peut répondre et s’incline en première manche. Il se relève dans le deuxième set avant d’être de nouveau déstabilisé par le service surpuissant de son adversaire. Le suspens est à son comble, Taylor Fritz parviendrait-il à faire plier le gaillard d’1m93 ?

C’est alors que Stefanos Tsitsipas revient dans son match au meilleur moment. Son mental le porte pour prendre l’avantage dans ce match aux allures de choc des titans. Le Grec n’en démord pas et finit par dominer Taylor Fritz, affaibli, en cinq sets : 6-4, 4-6, 6-4, 3-6, 4-6.

Prochain adversaire : Jannik Sinner, jeune talent brut.

Stefanos Tsitspas en quarts de finale malgré une belle frayeur et un duel épique. ©AFP

En bref, Gaël Monfils rejoint Alizé Cornet en quarts de finale. Deux Français à un tel niveau en même temps, c’est assez rare pour être souligné. En doubles, les Australiens sont majoritaires dan le tableau. Nick Kyrgios et Thanasi Kokkinakis affronteront les redoutables Tim Pütz et Michael Venus pour une place en demi-finales, tandis que le duo de choc Rajeev Ram et Joe Salisbury rencontrera les surprenants Italiens Simone Bolelli et Fabio Fognini.

Rendez-vous après les quarts !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro