Open d’Australie : fin du rêve pour Alizée Cornet

Balayé(e) 7-5, 6-1 par Danielle Collins, le dernier espoir des bleu(e)s dans ce Majeur Australien est éliminé(e). Face à la puissante Américaine, la Française était trop fragile pour pouvoir l’emporter.

Cornet ne connaitra pas encore de dernier carré dans un Grand Chelem. (M. Sette/Reuters)

Un combat qui tourne court

Comme le résultat le laisse paraître, ce match fut d’abord un duel disputé, avant de largement tourner en faveur de Collins. D’entrée, l’Américaine étouffe Cornet avec des coups à plat très longs, obligeant la Française à défendre en fond de court. N’arrivant jamais à prendre le jeu à son compte, elle encaisse un break sur son deuxième jeu de service après une lutte d’un quart d’heure. Elle est ensuite menée 4-1, puis 5-2.

Mais comme depuis le début du tournoi, Alizée Cornet se bat. Elle profite d’une baisse de régime de l’Américaine pour débreaker et confirmer afin d’égaliser à 5-5. Plus nerveuse, Collins est coupable de fautes directes grossières et semble sortir de ses gonds, une attitude bien caractéristique chez elle. La réussite semble revenir pour Cornet, mais repart aussitôt. Collins reprend le dessus sur son service, avant d’infliger un second break à la Niçoise, qui sauve 2 balles de set avant de laisser cette première manche s’échapper (7-5). Subissant les échanges, Cornet est également en grande difficulté sur ses premiers services, ne convertissant que 51% d’entre eux, contre 90% pour l’Américaine.

Une tendance qui se confirme lorsque Collins break la Française dès l’entame du second set. Diminuée, épuisée aussi bien physiquement que mentalement, Cornet sombre complètement sur cette deuxième manche. Menée 5-0, défaite 6-1, elle ne trouvera jamais la solution face aux puissants retours de Collins, bien trop supérieure physiquement.

Alizée Cornet quitte le tournoi la tête haute. AFP

Fin de l’aventure, donc, pour la Niçoise, qui repart néanmoins avec l’assurance de finir dans le top 40 à l’issu du tournoi. En ayant battu des têtes d’affiches telles que Muguruza ou Halep, elle a montré qu’il faudra encore compter sur elle cette saison, qu’elle était capable de tout sur ce circuit féminin, pour ce qui sera peut-être sa dernière année chez les pros. Elle signe son plus beau parcours en Grand Chelem.

De son côté, Collins retrouvera la Polonaise Swiatek. L’ancienne gagnante de Rolland Garros s’est défaite de l’Estonienne Kanepi en trois sets. Dans l’autre demi-finale, une autre Américaine, Madison Keys, affrontera Ashleigh Barty, ultra favorite du tournoi sur ses Terres.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :