CAN : L’Egypte élimine la Côte d’Ivoire aux tirs au but

Au terme d’une rencontre intense et équilibrée, les Pharaons, portés par un grand Mohamed Salah, éliminent les Eléphants après une séance de penalty.

La star égyptienne Mohammed Salah a inscrit le pénalty envoyant les siens en quarts. AFP

Un duel de cadors

Impressionnants en phase de groupe, notamment lors de la victoire 3-1 éliminant les tenants du titre algériens, les Ivoiriens s’étaient affirmés comme sérieux prétendants à la victoire finale. Opposés à des Pharaons médiocres en poule, leur effectif fourni faisait d’eux les favoris pour un classique du football africain. Pourtant, ce sont les Egyptiens qui rentrent le mieux dans cette partie, dangereux par l’intermédiaire de Marmoush, trouvant la barre sur une mauvaise relance de Sangaré (17′), avant que ce dernier soit mit à contribution par une volée puissante de Salah (21′).

La fin de la première mi-temps est à l’avantage des Eléphants, malgré la sortie sur blessure de Franck Kessié à la demi-heure de jeu. Mieux organisés, confisquant la possession, ils se créent une première grosse occasion sur une bicyclette de Sangaré (38′), avant qu’Haller tente sa chance sur un geste d’équilibriste (46′). El-Shenawy fut impérial sur ces deux tentatives, tout comme sur l’ensemble d’un second acte moins rythmé. C’est néanmoins sur une parade décisive face à Zaha que le portier de 33 ans se blesse à la cuisse, et doit laisser sa place à Gabaski (84′).

Gardien au Zamalek SC, en première division égyptienne, Gabaski se mue en héro lorsqu’il repousse le penalty de Bailly. Les Pharaons réussissent toutes leur tentatives, la dernière inscrite par leur capitaine Salah les envoyant en quart de finale. Bien meilleur que durant les phases de groupe, l’Egypte écarte un grand d’Afrique qu’elle a l’habitude de battre ( 10 victoires sur 11 matchs ) et rejoint le Maroc en quart.

0-0 score final, 5-4 aux TAB, l’Egypte montre qu’il faudra compter sur elle jusqu’au bout. @Dakaractu.com

Les Tops / Flops du match :

Les Tops :Mohammed Salah a été le maître à jouer de cette équipe d’Egypte. Véritable pièce maitresse de l’attaque des Pharaons, le joueur des Reds de Liverpool s’est démultiplié sur le front offensif pour entamer les contres et distribuer quelques caviars à ses coéquipiers, trop souvent imprécis devant le but.

– Les gardiens Egyptiens, El Shenawy et Gabaski, ont été héroïques. Le premier tout au long de la rencontre, le second en prolongation puis aux TAB.

Les Flops :Sangaré, gardien ivoirien, a faillit offrir l’ouverture du score à Marmoush en première période. Lors de la séance de pénalty, il partait souvent trop tôt, à contre-temps.

– Les attaquants ivoiriens n’ont pas su confirmer leur statut. Pépé et Haller ont péché tout au long de la rencontre. Le rentrant Zaha s’est montré très dissipé sur le terrain, écopant d’un jaune pour un accrochage évitable.

En peine avec Arsenal, Nicolas Pépé n’a pas su qualifier sa sélection pour la suite de la CAN. @today.fr.24.com

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :