Open d’Australie 2022 : Clap de fin pour Matteo Berrettini et Stefanos Tsitsipas.

L’heure de la finale a sonné pour ce premier Grand Chelem de l’année. Autrement dit, fin de parcours pour Matteo Berrettini et Stefanos Tsitsipas, tous deux éliminés en demi-finales.

Daniil Medvedev, finale à Melbourne. ©AO

Quand l’Espagnol vainc l’Italien

Ce dimanche, Rafael Nadal participera à sa 29ème finale de Grand Chelem après s’être défait de Matteo Berrettini à l’avant-dernière étape du tournoi, 3-6, 2-6, 6-3, 3-6.

L’Espagnol a sur appuyer sur le point faible de son adversaire dans les deux premières manches. En tant que gaucher, le Taureau de Manacor avait l’avantage pour forcer sur le revers de Berrettini. Et il ne s’en est pas privé. On retrouve là cette qualité de jeu d’une précision inimitable propre à Rafael Nadal. Avec seulement 19 fautes directes sur les quatre sets composant ce match et quatre balles de break remportées sur les huit totales, l’Espagnol a sorti ses meilleurs atouts pour décrocher l’un des deux tickets dorés.

Le second set est un reflet du premier. Une mise en jeu imprenable, des coups longs et liftés pour s’accorder une belle marge d’avance. Pour autant, le service de Matteo Berrettini s’est lui aussi avéré d’une efficacité remarquable. 14 aces contre 5 pour Nadal. L’Espagnol a peut-être un peu trop baissé sa garde en troisième manche, et Berrettini a sauté sur l’occasion. Il s’est accroché au point de s’octroyer deux balles de break sur le service du tennisman aux vingt Grands Chelems. Un retour fulgurant au cours duquel le Romain enchaîne les coups droits surpuissants.

Toutefois, sa victoire dans le quatrième set n’a pas suffi face à un Nadal imperturbable. Même la balle de break sauvée par l’Italien n’a pas empêché Rafael Nadal d’aller chercher sa place en finale. Le Majorquin se surpasse et break son rival à 4-3. Il aura fallu un duel de 2h55 à l’Espagnol pour se rapprocher un peu plus du titre et d’un record historique. Néanmoins, la vigilance est de mise car la prochaine étape contre Daniil Medvedev pourrait être la plus difficile après son quart de finale face à Denis Shapovalov.


Le caractère de Daniil Medvedev efface Stéfanos Tsitsipas

Le tempérament de Daniil Medvedev est son meilleur ennemi. Il le rend à la fois impulsif et imperturbable. Ces deux aspects de sa personnalité sont apparus sur la Rod Laver Arena face à Stéfanos Tsitsipas. Medvedev se qualifie pour le finale de l’Open d’Australie après une nouvelle altercation avec l’arbitre et un quatrième set supersonique. Score finale : 6-7, 6-4, 4-6, 1-6.

Perdre les pédales pour mieux reprendre les commandes ? C’est la formulation la plus adéquate pour décrire cette demi-finale entre les deux rivaux. Daniil Medvedev n’a pas montré son meilleur tennis en début de match. S’il s’est bien défendu face au Grec pour aller chercher cette première manche, la seconde était bien moins glorieuse. Tsitsipas break son adversaire tôt dans ce deuxième set avec un service puissant et des coups parfaitement maîtrisés. Mais le Russe revient et débreak, égalisant le score à 3-3. L’égalité suivante a donné lieu à un rebondissement inattendu.

D’un côté, Tsitsipas reste impassible. De l’autre, Medvedev est à bout de nerfs. Accusant le père du Grec, Apostolos Tsitsipas (entraîneur de Stéfanos), de communiquer avec le joueur, le Russe est particulièrement agacé et s’en prend à l’arbitre qui semble ne l’écouter que d’une oreille. Néanmoins, ce dernier ne lui en tient pas rigueur et l’envoie se calmer aux vestiaires pour un très court laps de temps. Visiblement trop court. Le protégé de Gilles Cervara réapparaît sur le court tout aussi tendu, au point de perdre ce set. Ses doubles fautes ont offert le break à Tsitsipas.

Daniil Medvedev sait pertinemment que son fort caractère peut être source de pénalités, il a lui-même avoué que l’explosion de cette colère ne l’avait en rien aidé pour la suite du match. Mais il est loin d’avoir dit son dernier mot. Si Tsitsipas a davantage joué avec le filet dans les deux premiers sets et dominé l’échange, le Russe a repris les commandes du duel dès le début du troisième. Calmé, il se reconcentre sur son jeu quand le Grec perd le rythme.

Entre services à plus de 200km/h, coups droits surpuissants et coups longs de ligne désarçonnants, Medvedev a vite étouffé son adversaire. Perdu en quatrième manche, Stéfanos Tsitsipas a offert un double break au Russe. L’ultime étape à venir ne sera pas non plus de tout repos.


En doubles messieurs, la finale est 100% australienne ! Exit les Colombiens et les Américains, Nick Kyrgios et Thanasi Kokkinakis retrouveront Matthew Ebden et Max Purcell sur la Rod Laver Arena ce samedi. Daniil Medvedev réalisera-t-il l’exploit du doublé ou Rafael Nadal gagnera-t-il son 21ème Grand Chelem ? Pour le savoir, rendez-vous ce dimanche à 9h30 en direct de la Rod Laver Arena !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro