Open d’Australie : Le sacre historique de Nadal en 5 chiffres

VAMOS ! Au terme d’un match titanesque, Rafael Nadal remporte l’Open d’Australie 2022 face à Daniil Medvedev (2-6, 6-7, 6-4, 6-4, 7-5). Un scénario fou, inscrivant un peu plus l’Espagnol dans la légende du tennis. Focus sur 5 chiffres clés pour comprendre l’immensité de l’exploit.

C’est le 90eme titre pour Rafael Nadal. Un palmarès bien garni. (M. Sette/Reuters)

21

Le Majorquin empoche le 21ème Grand Chelem de sa carrière. Un record absolu, le plaçant désormais devant Roger Federer et Novak Djokovic (20). Alors que tout le monde imaginait le Serbe s’envoler en tête de ce classement cette année, les différents aléas liés à la pandémie et au vaccin semblent avoir joué en faveur de Nadal. Qu’importe, rien ne pourra retirer le mérite à cet immense champion. Une question reste en suspend : jusqu’où peut-il aller désormais ? Réponse dès juin à Roland Garros ?

2

Un chiffre qui veut dire beaucoup. D’abord, c’est le second Open d’Australie remporté par l’Espagnol, après son sacre en 2009. Entre ces deux titres, il a disputé quatre autres finales qu’il a perdu: en 2012, 2014, 2017 et 2019, respectivement contre Djokovic, Wawrinka, Feder et Djokovic. Ensuite, c’est le deuxième joueur à avoir remporté chaque Grand Chelem au moins deux fois, après Novak Djokovic.

17

C’est le nombre d’années écoulées depuis son premier titre en Grand Chelem. C’était à Roland Garros, en 2005. L’Espagnol était alors âgé de 19 ans, et s’était imposé en finale du Majeur français contre l’Argentin Mariano Puerta. Sur son chemin, il avait notamment écarté Carlos Moya en huitième et Roger Federer en demi-finale.

Deuxième finale consécutive à Melbourne pour Medvedev, et deuxième revers pour le Russe. @tennisworldfr

5:23

La durée de ce duel dantesque. Medvedev a remporté les deux premières manches, et menait 2-6, 6-7, 2-3, 0-40 dans la troisième. Trois balles de break sauvées par Nadal, un jeu remporté, puis un set, puis deux, puis le match. Un retournement de situation incroyable que l’Espagnol qualifiera comme « Le plus grand come-back de ma carrière« . Craquant sur la fin du troisième set, Medvedev n’a pas baissé les bras pour autant, et s’il fut en difficulté, il n’a jamais cessé de lutter. Jusqu’au bout, les deux champions ont livré un bras de fer pour le match.

6

La durée, en mois, que Nadal a passé loin des courts de tennis en 2021. Blessé au pied, touché par le Covid, le Majorquin a fait son retour à la compétition le 4 janvier durant l’ATP 250 de Melbourne (qu’il remporte), juste avant de participer au Majeur Australien. A 35 ans, il attaquait cette finale après avoir passé seulement 25 minutes de moins sur les court que son adversaire, de dix ans son cadet ( 17h04 contre 17h29 pour le Russe). S’il a semblé fatigué dès l’entame de la partie, Nadal est monté en puissance tout au long du match, épuisant son adversaire physiquement et mentalement, ne laissant rien paraître.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :