Récap’ NBA de la nuit du 29 au 30 janvier 2022 : Un Embiid MVP et une triple prolongation, nuit spectaculaire !

Une nouvelle nuit de NBA s’annonçait avec en point d’orgue l’affrontement entre les Nets et les Warriors. 6 matchs au programme, faisons le tour des résultats et des performances de chacun.

Toronto et Miami nous ont offert un spectacle et un suspense incroyable.

Le MVP de la nuit : Joel Embiid

D’abord bien défendu par les Kings, le pivot camerounais a eu beaucoup de mal à peser sur le scoring de son équipe en première mi-temps. Cependant la bête ne se laisse pas abattre et est revenue des vestiaire avec l’intention de faire du sale, du très sale. Et cette fois-ci Sacramento n’a pas pu faire grand chose pour empêcher Embiid d’enclencher une remontée au score de son équipe qui était bien mal embarquée, comptant plus de 15 points de retard pendant une bonne partie du match.

D’abord remis dans le bain par les lancers-francs avec une adresse affolante (14/18), Embiid a enchainé les pénétrations pour redonner le momentum à son équipe et les mener vers une victoire précieuse alors que les Nets jouaient à Golden State.

La rage de vaincre de Joel Embiid (Photo by Jesse D. Garrabrant/NBAE via Getty Images)

Celtics @ Pelicans : 107-97

Un bon démarrage des Celtics leur permet de résister au retour des Pelicans lors du troisième quart temps, mais malheureusement pour les joueurs de NOLA, Jayson Tatum était encore en mode All-Star avec une très bonne ligne de statistique. 38 points, 8 rebonds et 7 passes à 17/26 au tir, tout cela accompagné de trois contres pour sceller la victoire des Celtics. Du scoring reparti pour les Pels mais les absences d’Ingram et de Valanciunas a trop handicapé l’équipe.

Avec cette victoire Boston reste 9ème et réduit l’écart avec Toronto qui jouait contre Miami, tandis que New-Orleans reste 11ème.

Pacers @ Mavericks : 105-132

Les matchs se suivent et se ressemblent pour les Pacers qui se sont encore pris une sauce par une équipe adverse. Un très gros Doncic qui n’a pas eu à forcer pour compiler 30 points et 12 passes, mais les Mavs perdent Porzingis sur blessure, reste à voir la gravité de celle-ci. A noter tout de même, le gros double-double de Maxi Kleber qui pose un 15-14 en 23 minutes. Pour Indiana c’est toujours aussi compliqué malgré un Sabonis qui fait ses stats, mais la mayonnaise ne prend décidément pas. Que faire pour les Pacers ?

Dallas revient petit à petit sur le Jazz en n’ayant plus qu’une défaite de retard sur les coéquipiers de Rudy Gobert, et les Pacers se rapprochent gentiment de la course au first pick de la Draft 2022.

Trop facile pour Luka ce soir, les Pacers sans défense (littéralement) face à ces Mavs (FP)

Kings @ Sixers : 101-103

Les Sixers ont eu chaud, mais un Joel Embiid aux deux visages a permis d’empocher la victoire. Très maladroit en première période et bien défendue par de nombreuses prises à deux, le pivot s’est réveillé après la pause pour au final coller un 36-12-6 à 10-18 pour valider la remontée de Philadelphie. Sacramento aura fait un bon match, avec notamment un Haliburton totalement en feu avec 38 points et 7 passes à 11/19 au tir, mais le manque de taille dans la raquette aura été le gros point faible et la raison de la défaite.

Avec cette victoire les Sixers passent devant les Cavs et pointent à la 3ème place, tandis que les Kings restent dans les profondeurs de la Conférence Ouest.

Raptors @ Heat : 124-120 (3OT)

Sans doute LE match de la soirée qui nous a tenu en haleine pendant 3 prolongations. Raptors et Heat ne voulait décidément pas se lâcher, et un 5 majeur des Raptors qui pointe à 55 minutes de temps de jeu de moyenne (!). Gary Trent Jr est le meilleur marqueur de Toronto avec 33 points, suffisant pour vaincre Miami. Jimmy Butler était partout avec un gros triple double (37-14-10) mais le collectif canadien était meilleur ce soir. Fait étonnant : Duncan Robinson finit avec 0 points malgré 19 minutes de jeu. Un match avec du suspense, de la tension sur le parquet et sur les banc, tout ce qu’il fallait pour passer une superbe nuit de NBA. On en reprendrait bien 7 des comme ça !

Cette défaite de Miami permet donc à Philly de revenir sur eux, mais le Heat reste en tête de la Conférence Est. Pour Toronto c’est une grosse victoire qui permet de résister au push de Boston et de se rapprocher petit à petit de Charlotte, 7ème avec 1 défaite d’écart.

Butler était partout, mais ça n’a pas suffit face aux Raptors

Wizards @ Grizzlies : 95-115

Pas de surprise dans ce match, qui a vu Ja Morant et Kyle Kuzma se livrer un gros duel de scoring. Mais à ce petit jeu, c’est le meneur qui ressort gagnant avec ses 34 points face aux 30 de l’ancien Lakers et le néo All-Star a pu compter sur un meilleur collectif pour sécuriser une victoire confortable. Double double (10-15) de Steven Adams, 19 points de Desmond Bane pendant que Bradley Beal empilait les brique pour finir à seulement 9 points (2/11 au tir). L’avenir de l’arrière sera au centre des préoccupations de la trade deadline, et ce genre de match ne va pas faire taire les rumeurs.

Les Wizards restent derrière Atlanta à la 11ème place de la Conférence Est, et les Grizzlies continuent leur magnifique saison avec une 35 victoire qui les place à la troisième place de l’Ouest.

Nets @ Warriors : 106-110

Killa Klay était de sortie cette nuit (Photo by Noah Graham/NBAE via Getty Images)

Le choc de la soirée entre deux backcourt de Hall of Famers n’aura finalement pas donné satisfaction, avec un James Harden absent de dernière minute et un duo de Splash Bro qui a eu beaucoup de mal à se mettre en route. Stephen Curry catastrophique, Klay Thompson sur courant alternatif, heureusement pour les joueurs de la Baie qu’Andrew Wiggins était dans un excellent jour pour pallier aux problèmes d’adresse des deux extérieurs. Otto Porter Jr sort du match avec une belle ligne de stat complète (16-6-2-0-4) à 6/9 au tir, décidément un atout de choix en l’absence de Draymond Green.

Les Nets ont souvent été décroché en première mi-temps avant de prendre les Warriors à leur propre jeu en revenant peu à peu en fin de deuxième quart temps et dans le troisième. Mais les leaders répondent finalement présent dans le dernier quart temps (ils marquent les 17 derniers points de GS) et Klay Thompson rentrera quelques shoots clutch pour entériner les espoirs de Brooklyn. Pourtant Kyrie sort un gros match malgré un relatif manque d’adresse (32-7-7-3 à 9/21 au tir), insuffisant pour repartir de San Francisco avec la victoire.

Les Warriors restent second de la Conférence Ouest, les Nets glissent à la 6ème place de l’Est. Espérons pour eux qu’Harden et Durant reviennent pas trop tard, puisque derrière eux les Hornets et les Raptors ne vont pas se faire prier pour arracher ce denier spot direct pour les playoffs.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :