Récap’ de la nuit du 11 au 12 février : Victoires de patrons et deux co-MVP, une soirée riche en NBA !

7 matchs au programme cette nuit avec les débuts attendus de certaines recrues de la trade deadline. Pour rattraper votre retard pendant le petit déjeuner, voilà ce qu’il ne fallait pas manquer en NBA !

Le MVP de la nuit: Dejounte Murray et DeMar DeRozan.

Pour la première fois de l’histoire de ces récap’, un co-MVP est décerné. Et comme un symbole, ce sont deux anciens coéquipiers qui le décrochent ensemble. Le premier a été monumental pour éteindre des Hawks sur la pente ascendante, en réalisant un gros triple double (32 points, 10 rebonds et 15 passes à 11/18 au tir agrémentés de 4 interceptions) et se permet même d’être le leader de son équipe dans 4 catégories différentes (points, rebonds, passes et interceptions), ça place une performance.

le second a égalé sa plus grande série de matchs à plus de 30 points en cuisinant les Wolves dans le dernier quart et en semblant toalement inarretable pour consolider sa place dans la course au MVP et en permettant à Chicago de rester en haut de l’Est.

Deux performances remarquables contre des équipes sérieuses et en forme, impossible donc de les départager cette nuit.

Penetration, tirs, passes, transitions, Murray aura tout fait aux Hawks

Hornets @ Pistons : 141 – 119

Une démolition. Voilà le mot pour décrire la victoire de Charlotte cette nuit face à des Pistons privés de Cade Cunningham. Avec 79 points à la mi-temps, les coéquipiers de Terry Rozier n’avaient pas le temps de rigoler. 24 points d’écart à la mi-temps, match plié et les Pistons n’ont jamais pu montrer le moindre espoir de retour. Bridges, Rozier et Ball à plus de 25 points (premier triple-double d’ailleurs pour l’ancien meneur des Celtics), un Montrezl Harrell à l’aise dans son rôle d’energizer en sortie de banc, et la victoire est assurée pour les frelons.

Coté Pistons les satisfactions sont rares au sortir d’une telle gifle, les fans de Détroit pourront tout de même apprécier le bon match de Saddiq Bey (25-4-3-2-1 à 50% au tir) et le double double de Killian Hayes en sortie de banc en signant son record de passes en carrière avec 12 caviars distribués. Maigre consolation pour des Pistons qui restent derniers de la Conférence Est. De leur coté, les Hornets se remettent à l’endroit après 4 défaites d’affilée, et restent 9èmes.

Cavaliers @ Pacers : 120 – 113

L’explosion puis le retour sur terre pour des Pacers qui auront pu malgré tout voir les prémices d’un très bon futur si tout se passe bien. Un match démarré sur les chapeaux de roues pour Indiana qui mettront un total de 47 points après 12 minutes, leur plus haut total de la saison. Les nouveaux venus Haliburton (23 points 3 rebonds 6 passes et 3 interceptions) et Hield (16 points 9 rebonds et 8 passes) dynamitent l’attaque et rentrent à peu près tout ce qu’ils veulent en début de match, et au contraire les Cavs ont beaucoup de mal à rentrer dans leur match.

Malheureusement pour les Pacers Cleveland n’est pas dans le haut de l’Est pour rien, et petit à petit Caris LeVert et les siens resserrent leur défense, rentrent leurs tirs et l’avance de 19 points s’effrite jusqu’à disparaitre complétement. L’ancien Pacers (bien aidé par un Rondo au fou et au moulin avec 17 points 7 rebonds et 6 passes en sortie de banc) va même s’occuper personnellement du sort du match dans le dernier quart-temps, comme un symbole.

Une vraie victoire de patron des Cavs qui consolident leur place dans le haut de l’Est derrière le Heat, les Pacers ne décollent pas et enchainent une 5ème défaite de suite, toujours 13èmes de l’Est.

Dans le duel de petits nouveaux, Caris LeVert a impressionné (AP)

Thunder @ Sixers : 87-100

Défaite dure à avaler pour le Thunder qui a été au contact pendant une mi-temps mais qui n’aura pas résisté au réveil de Joël Embiid après la pause. En difficulté au tir en première mi-temps, le pivot s’est bien repris pour mener les siens vers la victoire, bien aidé par un Tyrese Maxey impérial dans les dernières minutes du match (24 points 5 rebonds et 2 passes à 9/14 au tir). En attendant Harden, les Sixers ont bien géré le premier match sans Curry et Drummond, deux joueurs qui contribuaient beaucoup dans la rotation.

Coté Thunder rien à retirer de ce match si ce n’est la bonne activité de Pokusevski en sorti de banc avec 30 minutes encourageantes ponctuées de 15 points et 6 rebonds à 7/11 au tir. OKC reste avant-dernier de la Conférence Est, Philadlephie reste au contact du groupe de tête à la 5ème place avec seulement 2 défaites de retard sur Miami.

Un gros match du meneur en attendant Harden

Spurs @ Hawks : 136 – 121

Alors qu’ils avaient redressé le navire en engrangeant 7 victoires sur les 10 derniers matchs, Atlanta a totalement explosé en plein vol ce soir face à des Spurs excellents au tir (55% au tir dont 56% à trois points). Le 5 majeur de San Antonio s’est amusé avec la défense inexistante des Hawks, clairement un match sans pour Atlanta cette nuit comme le montre le +/- des titulaires : -30 pour Young, Huerter et Collins, -36 pour Capela et -41 pour Hunter. Seul Bogdan Bogdanovic s’est bien débrouillé en sortie de banc (23-5-4-2), très adroit au tir mais ce n’était pas suffisant pour arrêter ces Spurs.

Au sein d’un collectif extrêmement bien huilé ce soir, le trio Murray / Johnson / Vassell a brillé pour Gregg Popovich qui se rapproche doucement du plus grand nombre de victoires en carrière. San Antonio recolle dans la course au Play-in à la douzième place de la Conférence Ouest, les Hawks subissent un nouveau coup d’arrêt et restent 10èmes de l’Est.

Nuggets @ Celtics : 102 – 108

Beaucoup d’intensité, des équipes qui se tiennent jusqu’au bout et des actions spectaculaires, sommes nous en playoffs? Non, mais ce match en avait tout l’air. Un duel entre Celtics et Nuggets qui a tourné à l’avantage des verts, notamment grâce à une belle première de Derrick White (15 points, 6 rebonds et 2 passes à 50% au tir) qui a su pallier le manque d’adresse de Tatum et Brown. Mais le meilleur joueur des Celtics se nomme Robert Williams, absolument intenable dans sa raquette en compilant 3 contres en plus de ses 15 points, 16 rebonds et 2 passes.

Pour Denver Jokic était trop seul, le Serbe finit tout de même en triple double (23/16/11) mais repart avec la défaite. C’est dans ces rencontres qu’on regrette l’absence de Jamal Murray et de Michael Porter Jr qui pourraient faire de cette équipe un vrai contender. Denver reste tout de même 6ème et donc dans les places qualificatives pour les playoffs, Les Celtics quant à eu font une bonne opération et mettent la pression sur les Nets en gardant cette 7ème place.

Le pivot des Celtics monte en puissance cette saison.

Timberwolves @ Bulls : 122 – 134

DeMar DeRozan show : épisode 5 ! Sur un petit nuage cette saison et sur une série de 4 matchs de suite à plus de 30 points, l’ailier a récidivé ce soir en exécutant les Wolves: 35 points 6 rebonds et 6 passes à 63% au tir. Et comme d’habitude cette saison, c’est dans le dernier quart que Chicago a fait la différence en passant un 42-31 à Minnesota. Une grosse défense et une belle exécution en attaque, la recette gagnante pour rester sur le podium de l’Est.

Pour Minnesota une mauvaise adresse à trois points a eu raison d’eux, et ne profitent pas de la défaite des Nuggets pour se rapprocher des places qualificatives directement pour les playoffs. Les Wolves ont globalement fait leur match, Anthony Edwards finit même meilleur marqueur de son équipe avec 31 points, mais Chicago et DeMar DeRozan étaient juste trop forts ce soir.

Mais jusqu’où ira DeMar DeRozan? (AP)

Magic @ Jazz : 99 – 114

Une soirée somme toute tranquille pour le Jazz qui aura pourtant du mettre un coup d’accélérateur dans le dernier quart temps pour se débarrasser de cette équipe du Magic. Utah avait pourtant très bien démarré le match en mettant 16 points d’écart à Orlando au bout des douze premières minutes, mais ils se sont relâchés dans le second pour finalement atteindre la mi-temps avec seulement 5 points d’avance (39-44). Malgré une maladresse au tir Donovan Mitchell a été déterminant en fin de partie, tout comme Hassan Whiteside qui compile 15 points et 18 rebonds en sortie de banc à 7/9 au tir. 5ème victoire de suite pour le Jazz qui ne se rassure tout de même pas dans le jeu.

Pour Orlando le trio Mo Bamba, Cole Anthony et Wendell Carter Jr a une nouvelle fois donné satisfaction, mais comme bien souvent cette saison l’inexpérience a couté le match au Magic dans les derniers instants. Jaln Suggs continue de décevoir en ayant très peu d’impact sur le jeu, mais l’objectif n’est clairement pas d’enfiler les victoire du coté de la Floride, et Orlando reste avant dernier de l’Est. De son coté le Jazz essaye de recoller aux trois équipes de tête à l’Ouest, et creusent un petit écart avec les Mavs 5èmes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro