A la veille de PSG-Real, un dernier point sur la confrontation : les forces et faiblesses, ce qu’il faut attendre.

Le premier choc des huitièmes de finale, entre le PSG et le Real Madrid, a lieu demain, et il est l’heure de se poser la question de l’état des équipes.

Kylian Mbappé contre Rennes, vendredi dernier (1-0). (Goal)

Un Real en difficulté

Ancelotti joue-t-il déjà sa tête lors de ce huitième de finale de Ligue des Champions ? Cela paraissait insensé en décembre lors du double-tirage des huitièmes de finale, mais c’est désormais une possibilité. Comme son Everton la saison dernière, le Real Madrid a ralenti son rythme en fin d’année 2021 et en ce début d’année (3 victoires, 3 nuls, 1 défaite en Liga ; victoire en Supercoupe d’Espagne, 2 victoires et 1 défaite synonyme d’élimination en Coupe du Roi), et son équipe ronronne davantage : en témoignent notamment les victoires contre Grenade (1-0), Alcoyano (1-1, 3-1 a.p.), le Real Madrid tourne moins bien qu’avant.

De quoi s’inquiéter ? Peut-être un peu. Séville s’est rapproché en championnat (4 points d’écart après la victoire madrilène contre Grenade), et en cas d’élimination face au PSG, une telle saison serait mal vue par Florentino Perez. Sans doute la rançon de la gloire pour Ancelotti, qui avait nourri d’espoirs les supporters madrilènes en début de saison, peut-être en faisant jouer son équipe au-delà de son niveau réel. Il faudra prouver le contraire.

Les madrilènes en difficulté face à Villarreal, ce samedi (0-0.) (SO FOOT)

L’absence de cadres pour le match aller


Pour ne rien arranger, le Real Madrid devrait être privé de deux de ses cadres pour la rencontre aller : Karim Benzema, blessé à la cuisse, a rechuté et devrait déclarer forfait, tout comme Ferland Mendy, trop juste. Les deux français sont certes dans le groupe madrilène mais c’est probablement un épouvantail. C’est un vrai coup dur pour l’équipe madrilène, qui devrait aligner Isco, Bale ou Jovic en pointe et Marcelo comme latéral gauche. Peut-être pas le même niveau, surtout dans des zones clés de la confrontation. Pour le Real Madrid, il faudra avaler des couleuvres au match aller, ne pas accumuler de blessés et l’emporter avec l’équipe-type au match retour, dont ils ont l’avantage du lieu : il se tiendra au stade Santiago-Bernabéu.

Paris, il y avait du mieux mais il y a des craintes


Ces deux derniers mois parisiens étaient tout dans le paradoxe. Très clairement, c’était mieux dans le jeu : l’équipe de Mauricio Pochettino a montré un meilleur visage au fur et à mesure des matchs de championnat (Brest, Reims, Lille). Pour autant, les Parisiens n’ont pas montré un bon visage contre Nice en Coupe de France, ne parvenant à ouvrir la marque.  Lionel Messi est en très grande forme et parvient désormais à être décisif, ce qui peut être d’un grand danger pour ses adversaires. En Ligue des Champions notamment, il rayonne (5 buts) mais ne parvient pas à augmenter son compteur buts en Ligue 1, bien que son compteur stats soit en progression (7 buts, 8 passes décisives). D’autre part, les Parisiens ont concédé un but en 5 matchs (Botman, Lille). Cela ne les a pas empêchés de se faire éliminer de la Coupe de France.

Dernier paradoxe : le milieu Verratti-Danilo-Paredes n’avait rien sur le papier pour fonctionner, il fonctionne très bien. Les trois milieux s’entendent très bien sur le terrain et leurs deux associations consécutives au milieu se sont très bien conclues (4-0, Reims ; 1-5, Lille), avec un très bon match des trois.

Oui mais, encore une fois, il y a eu un problème : Idrissa Gueye à peine revenu de la CAN, le milieu sénégalais devrait reprendre une place de titulaire après la rencontre. Il devra saisir sa chance car la concurrence est rude : Leandro Paredes est rarement décevant en Ligue des Champions, Danilo monte largement en puissance. Une titularisation face au Real Madrid, un cadeau empoisonné ? Un certain Giovani Lo Celso peut en témoigner…

Giovani Lo Celso avait vécu un calvaire au Bernabeu, concédant un pénalty litigieux et ne semblant jamais dans le rythme ce 14 février 2018. (Eurosport/Getty Images).

Eviter le trou d’air


Paris s’est fait peur contre Rennes, où ils ont dominé mais ont du attendre la 93e minute pour l’emporter au Parc des Princes. Le lendemain, les madrilènes concédaient le match nul à Villarreal. Ces deux matchs, où la tension était visible sur les visages des acteurs, n’ont pas de grandes conséquences mais peuvent montrer la crainte du mauvais match au pire moment. Paris passe rarement totalement à côté de son sujet, Madrid non plus. Il ne faudrait vraiment pas que cela arrive ce mardi…

Quelles compositions ?


On vous l’a dit, à Madrid, deux absents sont à déplorer : Mendy, Benzema. Les deux français devraient revenir peu après le match mais ce sont des absences importantes pour le club merengue, qui pourrait être mis en danger sur son côté gauche où Vinicius voudra peut-être toutes les responsabilités. Pour le reste, le Real Madrid devrait aligner son équipe type, notamment son milieu Modric-Kroos-Casemiro qui devra notamment gérer la profondeur et rester à distance correcte de la défense pour éviter les accélérations ou les prises de vitesse avec ballon de Messi ou Mbappé.


Le 11 probable du Real Madrid :

Courtois

Carvajal Militao Alaba Marcelo

Modric Casemiro Kroos

Asensio Bale Vinicius

Côté parisien, l’absence, ou du moins le manque de rythme, de Neymar sera préjudiciable. L’attaquant parisien, dont l’absence a surtout montré son utilité dans la construction du jeu, laquelle a été remise à Leo Messi presque naturellement (environ 110 ballons touchés/match pour l’argentin, milieu offensif et revenu à un très bon niveau), aurait également pu évoluer un cran plus haut dans le système de Mauricio Pochettino, comme il a pu le faire dans son 4-4-2 l’an dernier.

Car le système du PSG pour cette rencontre n’est pas encore clair. Ces derniers matchs ont montré un 4-3-1-2 modulable en 4-2-3-1, et à ce titre Messi aurait pu jouer derrière un duo Mbappé-Neymar. L’incertitude autour de Neymar rebat donc les cartes : qui jouera en pointe ? Quatre joueurs semblent s’être succédé à ce poste, et comme électrons libres offensifs : Leo Messi, Kylian Mbappé, Mauro Icardi et Angel di Maria. Si les deux premiers ont déjà leur titularisation d’acquise, la compétition pour la dernière place du 11 devrait donc se jouer entre les deux derniers. A ce petit jeu-là, Di Maria tient la corde. Légèrement touché contre Lille, l’Argentin a retrouvé sa place contre Rennes et a davantage montré qu’Icardi, en plus d’avoir participé aux succès offensifs parisiens.

Le 11 probable du PSG :

Donnarumma

Hakimi Marquinhos Kimpembe Nuno Mendes

Verratti Danilo Paredes

Messi

Di Maria Mbappé


Match retour : le 11 probable du Real Madrid

Courtois

Carvajal Militao Alaba Mendy

Modric Casemiro Kroos

Asensio Benzema Vinicius


Le 11 probable du PSG

Donnarumma

Hakimi Marquinhos Ramos Nuno Mendes

Verratti Gueye Paredes/Danilo

Messi

Mbappé Neymar

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro