[Serie A] La lutte pour le maintien (4) : Une flopée de matchs nuls

Lors de cette 26ème journée de championnat italien, les clubs concernés par le maintien ont plutôt assurés. Des points importants ont été pris, retour sur ce week-end de folie.

Un point important pris face au leader (© Getty Images)

Salernitana et Cagliari, des résultats surprenants

Voilà deux clubs en grandes difficultés depuis le début de saison. Respectivement opposés à l’AC Milan et à Naples, ces équipes n’ont pas démérités.

Pour le dernier du championnat, Salernitana, le match face aux Milanais dont vous pouvez voir le debrief ici, à été un franc succès. Le changement d’entraîneur survenu la semaine dernière, ne les a pas perturbés. Face à des Rossoneri en panne d’inspiration, les Granata ont exploité les failles pour marquer par deux fois. Ils se sont même payés le luxe de mener au score. Un avantage au tableau d’affichage qui n’aura duré que 5 minutes.

Pour Cagliari qui recevait le Napoli, le combat était le même. Face à une équipe du haut de tableau et qui tourne plutôt bien, un autre résultat qu’une défaite aurait satisfait le club. Après une première période équilibrée, les Casteddu ont augmenté d’intensité durant les 45 dernières minutes. Un changement de rythme qui leur a permis d’inscrire le premier but du match par l’intermédiaire de Gaston Pereiro. Un superbe but où la responsabilité du gardien napolitain, David Ospina, peut poser question. Le match ne change pas pour autant, les hommes de Walter Mazzarri continuent à mettre la pression. Quelques minutes plus tard, c’est Daniele Baselli qui n’est pas loin d’aggraver le score sans une excellente parade du portier du Napoli. Les Napolitains arrachent l’égalisation à la 87ème minute grâce à Victor Osimhen qui marque là son 7ème but de la saison. Un point de sauvé mais très frustrant pour le Napoli alors que pour Cagliari, le match nul ne déplait guère.

Quatrième but de la saison pour le milieu uruguayen (© Getty Images)

Venezia, un résultat frustrant

Malgré un manque de résultat ces dernières semaines, le club de Venise affiche un jeu séduisant mais n’est pas pour autant récompensé. La victoire acquise le 12 décembre dernier (2-1) face au Torino avait redonné de l’espoir en vue du maintien, une prestation qui restait à confirmé face au Genoa, 19ème de Serie A.

Une rencontre qui jusque là avait bien débuté pour les Vénitiens, avec de l’envie et des occasions. Un but est même venu confirmer cela à la 13ème minute avec Thomas Henry sur corner. Il devient, par la même occasion, le meilleur buteur du club en Serie A à égalité avec Mattia Aramu. Un avantage au score que le Ghanéen Caleb Ekuban va effacer à 15 minutes de la mi-temps. La deuxième période est plus équilibrée mais ne donnera lieu à aucun autre but. Le score restera de 1-1 et les regrets sont de sortis pour les coéquipiers de Nani qui espéraient mieux à domicile.

Un premier but important pour Ekuban (© Getty Images)

L’Udinese avait les moyens

Comme les clubs de Cagliari et Salernitana, les hommes de Gabriele Cioffi auraient pu s’offrir une victoire de prestige face à la Lazio.

Un début de match en fanfare pour les Zebrette qui ouvre le score suite à un excellent plat du pied de Gerard Deulofeu. Par la suite, les Azzuri ne se sont pas montré dangereux en l’absence de leur buteur italien, Ciro Immobile. Sur une disette de 20 matchs sans marquer toutes compétitions confondues, Felipe Anderson, en renard des surfaces, vient assommer cette équipe de l’Udinese juste avant le retour aux vestiaires. Un coup sur la tête pour cette équipe qui réalisait une première période remarquable.

Durant la seconde période, le jeu n’était point emballant. Peu de réelles occasions, un seul tir cadré qui est l’œuvre de Jean- Victor Makengo. L’argentin Nahuel Molina aurait quand même pu offrir la victoire dans les arrêts de jeu à l’Udinese si sa lourde frappe n’avait pas terminé sur la barre transversale. À noter, l’excellent match de la défense de l’Udinese après la débâcle 4-0 face à l’Hellas Vérone. L’Espagnol Pablo Marí s’est montré incontournable durant cette rencontre.

Felipe Anderson qui égalise (© Getty Images)

Dans les autres matchs, la Spezia a loupé l’occasion de s’envoler en s’inclinant sur le score de 2-1 face à Bologne. Totalement dominé, c’est Marko Arnautovic qui a assommé l’équipe grâce à son doublé. Un autre joueur a aussi marqué deux fois c’est Fabio Quagliarella qui permet à la Sampdoria de s’imposer 2-0 et de prendre un peu ses distances en vue du maintien. La rencontre a été marqué par le 100ème but inscrit par l’Italien sous le maillot de la Samp.

Personne n’a réussi à prendre de l’avance sur ses concurrents

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro