Benfica – Ajax (2-2) : les tops et les flops d’une belle soirée européenne

A l’Estadio da Luz, le Benfica et l’Ajax se sont neutralisé au terme d’une rencontre plaisante et rythmée. Les Néerlandais ont mené par deux fois sans réussir à s’imposer. Tout restera donc à faire à Amsterdam !

Grimaldo et Antony se sont livré un duel intéressant (Getty Images)

LES TOPS


Noussair Mazraoui répond présent

Très bonne performance de l’international marocain. Dans tous les bons coups, il a fait preuve d’une activité très intéressante sur son côté droit. Passeur décisif sur l’ouverture du score de Dusan Tadic (18′), Mazraoui s’est aussi montré solide en défense. Propre dans sa surface, il ne s’est pas fait prendre à défaut sur les contres éclairs des Portugais.

Adel Taarabt, quel match !

Décidément, les Marocains étaient à la fête ce mercredi soir ! Aligné aux côtés de Julian Weigl dans le milieu à deux du Benfica, Taarabt a largement tenu la comparaison face aux techniciens ajacides. Juste dans ses prises de balle et dans ses orientations, il a réalisé une partie digne des espoirs que l’on a longtemps placés en lui. A 32 ans, il semble plus affûtés que lorsqu’il évoluait en Angleterre et son expérience a compté pour son équipe.

L’Ajax ouvre le jeu…

Si la rencontre fut agréable à suivre, c’est en partie en raison de la philosophie de jeu des Néerlandais. Certes, l’Ajax n’a pas tout réussi dans cette rencontre. Mais la volonté de produire un football offensif, à l’extérieur et en étant devant au tableau d’affichage, est plus que louable. Les latéraux n’ont jamais cessé d’accompagné les attaques et le bloc évoluait relativement haut. Avec des techniciens comme Tadic et Antony, quelques beaux gestes ont illuminé la soirée. Le football que l’on aime !

LES FLOPS


… Mais se fait punir en contre

Pour autant, à trop se découvrir, les Amstellodamois ont concédé beaucoup d’occasions. Le Benfica a longtemps tenté d’utiliser les espaces qui lui étaient offerts, avant de trouver la faille et d’égaliser par Yaremchuk (72′). A ce niveau, produire du jeu est intéressant mais il faut avoir la capacité de garder un certain équilibre. Si les deux buts du Benfica viennent d’erreurs adverses, avec le but contre son camp de Sébastien Haller et la main fébrile de Pasveer, le trop grand nombre d’occasions concédées reste la principale raison de ce match nul.

Benfica manque d’efficacité dans les surfaces

Inférieur collectivement à l’Ajax, Benfica peut néanmoins nourrir des regrets à l’issue de cette première manche. Défensivement, les Lisboètes ont parfois été trop passifs, comme lorsqu’ils laissaient Dusan Tadic seul en plein coeur de la surface. Offensivement, ils ont manqué de qualité dans le dernier geste, avec notamment un Darwin Nunez pas assez efficace. Dommage, car le match aux Pays-Bas s’annonce plus délicat encore…

Ryan Gravenberch trop tendre

Remplacé à vingt minutes de la fin, la pépite néerlandaise n’a pas assez pesé sur ce match. S’il est encore jeune, et que sa performance n’est pas catastrophique, nous aurions aimé le voir prendre encore plus le jeu à son compte. Ses quelques erreurs techniques ont aussi quelque peu gâché son match. A 19 ans, il aura évidemment d’autres occasions de faire exploser son potentiel !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :