Thomas Jolmès peut-il rêver de Bleus ?

Excellent dimanche soir face au Racing 92, Thomas Jolmès revient en forme cette saison du côté de l’Union Bordeaux-Bègles. Des performances qui pourraient lui valoir d’être appelé en Bleus ?

Thomas Jolmès se montre très percutant cette saison (AFP)

Thomas Jolmès, c’est l’histoire d’une résurrection à laquelle les fans de Top 14 sont en train d’assister. Après un passage prometteur à La Rochelle, le joueur formé à Grenoble s’était perdu au RC Toulon. Rincé mentalement, Jolmès avait quitté la Rade en cours de saison dernière, pour se relancer à l’UBB. Coup gagnant, sous la houlette de son oncle, Olivier Brouzet, et de son entraîneur, Christophe Urios, le natif d’Échirolles est redevenu un joueur de rugby professionnel à part entière.

Un seconde ligne moderne

A 26 ans, Thomas Jolmès arrive dans la pleine force de l’âge, à l’heure d’aborder un tournant décisif pour sa carrière. Et force est de constater qu’il s’en tire extrêmement bien cette saison puisqu’il a déjà disputé 17 matchs pour 11 titularisations. En numéro 5, Jolmès s’avère être un atout précieux en touche pour l’alignement girondin et ne cesse de gagner en influence dans le jeu courant.

Avec un mental plus léger, c’est aussi le corps qui va mieux et l’ancien rochelais a perdu du poids pour évoluer à son meilleur niveau. Sur le terrain, il est désormais beaucoup plus actif et se propose très régulièrement ballon en main, pour mettre son équipe dans l’avancée. Un profil très intéressant que doit forcément surveiller le staff du XV de France

De quoi espérer être appelé en Bleus ?

Depuis sa prise de fonction, Fabien Galthié met un point d’honneur à ce que les joueurs sélectionnés soient forts mentalement et déterminés à porter le maillot tricolore. A première vue, la période difficile vécue par Jolmès ne joue pas en sa faveur pour évoluer au niveau international. Mais le staff du XV de France est aussi intéressé par ces profils « accidentés » à la Charles Ollivon, ou atypiques à la Gabin Villière ou Thibaud Flament.

S’il venait à confirmer avec l’UBB, une sélection dans la liste des Bleus pourrait être envisageable. Attention cependant à la concurrence redoutable au poste de seconde ligne. Paul Willemse (29 ans) tient actuellement très bien son rôle, et Romain Taofifenua (31 ans) ne déçoit jamais en sortie de banc. Derrière ces deux joueurs, une porte pourrait s’ouvrir pour Thomas Jolmès. A 26 ans, il a encore le temps de prouver sa valeur et pourrait présenter l’avantage d’être déjà partenaire de club avec Cameron Woki, le numéro 4 des Bleus.

Si la fin de saison de l’UBB, leader du Top 14, sera très intéressante à suivre, la progression de Thomas Jolmès le sera donc tout autant, pour écrire, pourquoi pas, l’une des belles histoires de cet exercice 2021-2022.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :