Trophées NBA: Le point sur la course au MIP

Miles Bridges est un sérieux candidat au titre de MIP (crédits : Eurohoops.net)

La saison régulière se rapproche peu à peu de son dénouement avec déjà une soixantaine de matchs joués pour chaque équipe. Comme chaque année, la compétition est rude pour les courses au différents trophées décernés en fin de saison. Celui de MIP désigne la meilleure progression de l’année. Pour prétendre à ce trophée, différents critères sont primordiaux. Tout d’abord, une progression statistique significative est nécessaire. Passer de 10 à 16 points, de 4 à 8 passes ou encore de 18 à 30 minutes jouées est un bon exemple de concurrent sérieux au MIP. Un changement de dimension est également requis. Devenir All-star pour la première fois est évidemment un gros avantage mais une nouvelle place au sein de sa propre équipe peut également faire l’affaire. Passer de remplaçant à titulaire ou bien de role player à lieutenant fait marquer des points. Pour ce classement, la NBA a tendance à ne pas prendre en compte les sophomores (joueurs en deuxième année). Nous avons décidé de faire de même considérant qu’une progression de la première à la deuxième année est assez logique. Nous nous excusons donc auprès des fans de Tyrese Maxey ou Desmond Bane qui seront mentionné uniquement dans cette introduction.

Le titre de MIP est loin d’être anodin si l’on s’en réfère à son palmarès. Ainsi sur les 10 dernières années des joueurs comme Paul George, Jimmy Butler, Kevin Love ou Giannis Antetokoumpo ont remporté ce trophée. Cette saison la liste des candidats est extrêmement fournie, et il n’est pas chose aisée de d’extraire un top 5. Le Club 115 a essayé de s’atteler à la tâche.

5) Jalen Brunson (Dallas Mavericks)

Progression statistique :

                        2020-2021     2021-2022

  • Points :            12.6               16.3
  • Passes :            3.5                 5.4
  • Minutes :         25                  31.2

Jalen Brunson avait déjà impressionné la saison dernière mais il explose réellement cette saison avec un tout nouveau rôle sous Jason Kidd. Fini la sortie de banc, Brunson est désormais titulaire sur le back-court aux côtés de Luka Dončić. L’idée étant de soulager le Slovène à la création, le petit meneur remplit parfaitement cette tâche avec une qualité de scoreur impressionnante. Supersonique sur son premier pas, il est l’un des meilleurs finisseurs au cercle de la ligue et n’a pas besoin d’une grande aide pour aller jusqu’au panier. Très régulier, il est rare de le trouver dans un mauvais soir et est capable d’exploser sur certaines séquences comme lors du match à 31 points face aux Spurs ou durant son début de 4ème quart dantesque contre OKC avec Luka sur le banc. Si Dallas est dans une bonne période depuis 2022, c’est notamment grâce à la grande forme de Brunson qui attirera plus d’une franchise cet été (il sera alors free-agent). Mark Cuban devrait tout faire pour garder sa pépite, le trade de Porzingis montrant la confiance en lui pour épauler Dončić en Play-offs

Jalen Brunson est devenu un élément principal des Mavericks (crédits : NBA Sports)

4) Jordan Poole (Golden State Warriors)

Progression statistique :

                        2020-2021      2021-2022

  • Points :            12.0                 16.4
  • Passes :            1.9                    3.5
  • Minutes :         19.4                28.8

Jordan Poole était mentionné dans la course du MIP avant même le début de la saison. Ses progrès de l’intersaison se sont vite fait remarquer et Steve Kerr avait annoncé son nouveau rôle de titulaire aux côtés de Stephen Curry. Le début de saison s’est montré irrégulier à l’image d’un joueur capable du meilleur comme du pire. Néanmoins, les pics sont trop impressionnants pour douter du talent du joueur. Avec déjà 16 matchs au-dessus des 20 points dont 5 au-dessus des 30 (contre 8 et 1 sur l’ensemble de la saison dernière), il a démontré une capacité à prendre feu. Lorsque Jordan Poole commence à mettre dedans de loin, il devient indéfendable de par sa vitesse pour arriver au cercle. Disciple de Stephen Curry, il semble apprendre beaucoup aux côtés du double MVP. Relégué sur le banc comme annoncé depuis le retour de Klay Thompson, ses statistiques ont baissé, expliquant sa 4ème position dans ce classement. Cependant, la progression est indéniable pour ce joueur ayant été moqué par beaucoup lors de sa première saison NBA. Un belle revanche pour lui.

Jordan Poole, toujours à fond (crédits : The Mercury News)

3) Dejounte Murray (San Antonio Spurs)

Progression statistique :

                         2020-2021       2021-2022

  • Points :              15.7                 19.9
  • Passes :               5.4                   9.3
  • Rebonds :           7.1                   8.3

Dejounte Murray fait partie des quatre nouveaux de l’année au All-star Game, récompense méritée au vu de la progression du meneur des Spurs cette saison. Durant le All-star week-end, La légende de San Antonio David Robinson l’a même accusé (sur le ton de l’humour) de battre tous ses anciens records. Le dernier en date, le plus grand nombre de triple-doubles inscrits sous le maillots des Spurs, avec 15 pour Murray qui dépasse donc « l’Amiral » à 25 ans. Murray incarne parfaitement cette jeune équipe de San Antonio s’éclatant en NBA et allant apporter à Popovich son record de victoire en carrière. Pas loin d’être en triple double de moyenne, il s’est amélioré dans tous les compartiments du jeu et est devenu l’un des meilleurs joueurs extérieurs de l’Ouest, ou la concurrence ne manque pas. Il a été l’auteur de nombreuses performances monstrueuses comme son 32-15-10 face aux Hawks ou encore un 21-15-12 face aux Lakers. Il lui manque un bon nombre de victoires collectives pour prétendre à grimper dans le classement mais l’histoire est très belle, et les Spurs n’ont pas de quoi s’inquiéter pour la suite.

Dejounte Murray a connu sa première sélection au All-Star Game en 2022 (crédits : Basketball Forever)

2) Miles Bridges (Charlotte Hornets)

Progression Statistique :

                        2020-2021         2021-2022

  • Points :             12.7                     20.0
  • Passes :              2.2                      3.6            
  • Minutes :          29.3                    36.3

Si un OVNI n’occupait pas la première place, Miles Bridges serait sans contestation le MIP 2022. Sa progression au scoring est la plus impressionnante de l’année. Il est désormais un des rares joueurs à tourner en 20 points de moyenne, nous décevant presque chaque fois qu’il est en dessous. Ses grosses performances de la saison dernière sont devenues ses performances moyennes cette saison, concept parfaitement adapté au MIP. Toujours aussi spectaculaire, sa relation avec Lamelo Ball s’améliore de jour en jour et nous offre des highlights de folie chaque soir entre Alley-oop et gros dunks sur les intérieurs adverses. Il est désormais le lieutenant officiel de Charlotte malgré la présence de joueurs comme Terry Rozier ou Gordon Hayward. Ses 38 points à 70% au tir restent sa marque référence de la saison, en espérant qu’il nous réserve encore de belles surprises. Pour cela, il ferait bien d’aider les Hornets (9ème) à se qualifier en Play-offs, eux qui ont déjà échoué au play-in en 2021.  

Mérite-t-il le trophée ? (crédits : insidebasket.com)

1) Ja Morant (Memphis Grizzlies)

Progression statistique :

                              2020-2021        2021-2022

  • Points :                    19.1                  26.8
  • Rebonds :                 4.0                    5.8
  • FG% :                       44.9%              49.5%

Ja Morant a d’ores et déjà plié le concours et rien ne semble pouvoir lui barrer le chemin vers le titre de MIP 2022. A vrai dire, il est le seul candidat à être également mentionné dans la course au MVP. Lorsque Ja Morant annonçait en début de saison qu’il se considérait comme l’un des 5 meilleurs de la ligue, il s’est fait rire au nez. Il est désormais titulaire au All-star Game à l’Ouest et trône à la 3ème place de sa conférence avec les Memphis Grizzlies. Pour ce qui est seulement sa 3ème année dans la ligue, il a complètement changé le visage de sa franchise. Memphis est désormais une équipe sexy, donnant envie de se lever à 4h du matin pour regarder les dunks et contres hors du commun de Ja Morant. Il est le meilleur marqueur dans la raquette cette saison NBA, chose qu’aucun autre joueur extérieur n’avait réussi depuis l’existence de la statistique. Exposé pour son shoot la saison passée, il a amélioré ses pourcentages pour forcer ses défenseurs à respecter son tir et lui permettre d’utiliser dans de bonnes conditions sa meilleure arme : le drive. Ses capacités physiques lui permettent de finir au cercle dans n’importe quelle position, faisant de lui l’actuel 8ème meilleur scoreur de la ligue. Ja Morant a progressé, les Grizzlies aussi, rendez-vous en Play-offs désormais.  

Ja Morant explose (crédits : NBA.com)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro