Les gros tops et le mini flop de la victoire du XV de France en Écosse (17-36)

Impressionant, le XV de France a récité son rugby face à l’Écosse (17-36), pour enchaîner une troisième victoire dans ce tournoi et continuer à rêver du Grand Chelem.

Un score sans appel !

LES TOPS


Des individualités exceptionnelles

Solide, l’Écosse est pourtant tombée face à une équipe composée de joueurs bien trop forts pour elle. La performance d’Antoine Dupont est mémorable, avec une relance de feu pour amener le premier essai de Paul Willemse, et une défense de fer pour repousser le Chardon. Cyril Baille a étalé sa palette du pilier gauche moderne, tandis que Grégory Alldritt a montré qu’il était bien le meilleur numéro 8 d’Europe actuellement.

Damian Penaud a signé un doublé et reste sur sa saison incroyable. Aligné sur l’autre aile, Yoram Moefana a parfaitement remplacé Gabin Villière en inscrivant notamment le deuxième essai français. Mention aussi à Jonathan Danty et Gaël Fickou, sans oublier Julien Marchand dont la présence dans les rucks a ruiné les attaques écossaises.

La défense éteint l’Écosse

Gros top de ce match : la défense. Mis en difficulté en première période, le rideau tricolore s’est dressé dans le second acte pour étouffer le XV du Chardon. Une capacité d’adaptation et une solidité qui ont permis aux Bleus de gagner sans contestation possible. Joueuse et difficile à battre sur son terrain, l’équipe locale s’est retrouvée sans solution et n’a fait que reculer face à l’agressivité positive des Français. Quelque peu remise en cause lors de ses dernières sorties, la défense française a répondu sur le terrain à tout ses détracteurs.

Une puissance offensive impressionnante

En inscrivant six essais à Murrayfield, le XV de France a signé une masterclass en attaque. Capables aussi bien de piquer sur des ballon de relance, que sur des attaques placées, les joueurs de Fabien Galthié ont éparpiller façon puzzle la défense adverse, qui avait pourtant contré l’Angleterre en ouverture du tournoi. Les combinaisons sont limpides, les soutiens arrivent dans le bon tempo et chaque joueur joue juste. Une équipe clinique qui rappelle réellement ce que sont capables de réaliser les All Blacks au sommet de leur art.

LE MINI-FLOP


Le vent a perturbé les Bleus

Confronté à un vent tourbillonnant, les partenaires d’Antoine Dupont ont eu des nombreuses difficultés à s’adapter aux conditions climatiques. Avec cinq tentatives manquées face aux perches sur huit tentées, Melvyn Jaminet puis Romain Ntamack n’ont pas su dompter le vent. Ce dernier a d’ailleurs mis le coup d’envoi de la rencontre directement en touche.

Antoine Dupont a pour sa part envoyé une balle directement en ballon mort, et Julien Marchand a mis du temps à régler ses lancers en touches. Les coups de pieds des Français ont souvent manqué de longueur, empêchant de mieux occuper le camp adverse. Un petit regret, dans un excellent match du XV de France, assuré de passer une journée de plus en tête du tournoi.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :