Récap NBA de la nuit du 28 février au 1er mars : Ja Morant XXL, Miami patron à l’Est.

7 matchs à l’affiche en ce lundi soir et les oppositions promettaient d’être intéressante. Malheureusement, rare sont les rencontres ayant donné lieu à du suspens mais un homme a entièrement justifié le fait de rester éveillé jusqu’au bout de la nuit. Voici le récap du club 115.

      

Le Heat a imposé sa loi face à son dauphin (crédits : NBC Sports)

MVP de la nuit : Ja Morant

Pour une fois, le choix du MVP de la nuit n’a pas donné lieux à moultes réflexions. Ja Morant a survolé la rencontre face aux Spurs comme très peu de joueurs en sont capables. Attaquant sans relâche la raquette adverse, c’est pas moins de 30 tirs qu’a tenté Morant sur ce match sans jamais cesser de driver. Pas assez présent sous le cercle pour contenir un tel joueur, les Spurs n’ont pu que constater les dégâts. 52 points et 8 rebonds au final auxquels il faut ajouter deux actions démentielles. Premièrement ce premier tir au buzzer en total déséquilibre sur une passe de quarterback d’Adams alors qu’il restait 0.04 secondes sur l’horloge. Ensuite ce qui deviendra sûrement le dunk de la saison sur la tête du pauvre Jacob Poetl, 2 mètre 16 (Ja Morant mesure 1m91), et qui plus est de la main droite. Ja Morant est sur un nuage cette saison et ne semble pas proche d’en redescendre.  

Ja Morant s’est envolé face aux Spurs (crédits : FanSided)

Magic vs Pacers : 119-103

Pour cet habituel duel de fond de tableau à l’Est en début de soirée, le 15ème s’est imposé avec la manière face au 13ème. Bonne nouvelle pour le Magic en plus de la victoire : Markelle Fultz (10 points, 6 passes en 16 minutes) a remis les pieds sur un parquet NBA et ses premiers échanges avec Franz Wagner (15 points, 3 passes, deux interceptions) ont eu de quoi donner le sourire à toute la ville d’Orlando. Jalen Suggs a également bien apporté pour la jeunesse avec 14 points et 10 passes dans un match plutôt propre. De leur côté, les Pacers que par leurs renforts de la trade deadline avec des bons matchs d’Haliburton (23 points, 7 passes, 5 rebonds) et Hield (18 points, 6 passes). La présence de Duarte sur le banc et limité à 14 minutes suite à une blessure au pied a fait ressortir le manque de profondeur d’un effectif en reconstruction. Ce match n’a tout de fois aucun incident au classement, les deux équipes restants à leurs positions.

Cavaliers vs Timberwolves : 122-127

Le seul match serré de la soirée nous a été offert par deux équipes séduisantes cette saison : Cleveland et Minnesota (on ne pensait pouvoir prononcer cette phrase un jour). Kevin Love a fini meilleur scoreur du match avec 26 points (celle la aussi il fallait la voir venir) mais n’a pu empêcher la défaite des siens. En l’absence de Darius Garland à la mène, c’est Brandon Goodwin qui doit assurer et malgré son bon match (17 points, 12 passes), il ne semble pas le meilleur candidat pour assumer ce rôle. Les Wolves ont une nouvelle fois pu s’appuyer sur leur Big 3 avec Russel (25 points), Edwards (17 points) et Towns (17 points). Le pivot de Minnesota a d’ailleurs inscrit le tir de la victoire à 13 secondes de la fin d’un trois points contesté en tête de raquette, alors est-il le meilleur Big Men shooteur de l’histoire oui ou non ? Cleveland est 4ème à l’Est, Minnesota est 7ème de l’Ouest.

Towns a offert la victoire aux Wolves (crédits : Canis Hoopus)

Heat vs Bulls : 112-99

Le choc de la soirée s’annonçait passionnant entre les deux leaders de la conférence Est mais la hiérarchie a été trop respecté pour offrir du spectacle. Le Heat n’a laissé aucune chance à Chicago qui n’a pu inscrire que 45 points en première période. La défense de Miami est impressionnante lorsque les titulaires répondent présents et devraient rendre la tâche difficile en play-off à quiconque voudra les sortir. Aucun joueur n’a eu à dépasser les 20 points pour assurer une large victoire, synonyme d’un collectif huilé et d’un effectif profond. DeMar DeRozan (18 points, 7 rebonds) est passé sous la barre des 20 points pour la première fois depuis 20 matchs, preuve de la difficulté de scorer face à Miami. Lavine a fait légèrement mieux sans que cela suffise (22 points, 4 passes, 4 rebonds). Le Heat reste donc premier de la conférence Est suivi de son dauphin Chicago.

Nets vs Raptors : 97-133

Les Nets n’y arrivent toujours pas et ont même réussi à relancer les Raptors qui n’y arrivaient plus depuis le All Star Break. Match à domicile oblige, Kyrie Irving n’était pas là pour sauver Brooklyn qui s’est fait rouler par (il faut l’admettre) une belle équipe de Toronto. Pourtant, Fred Van Vleet et OG Anunoby manquaient à l’appel mais leur absence a été masquée par la superbe performance du rookie Scottie Barnes (28 points, 16 rebonds, 5 interceptions à 85%), probablement la plus aboutie de sa jeune carrière. Le combat n’a jamais vraiment eu lieu avec un écart de 23 points à la mi-temps. Aucun joueur des Nets n’a dépassé les 15 points dans cet effectif privé de ses meilleurs atouts. Brooklyn occupe une inquiétante 8ème place à l’Est, Toronto est 7ème.

Barnes était partout face aux Nets (crédits : CBC)

Bucks vs Hornets : 130-106

Le match aura duré un quart-temps. Un quart-temps avant que le rouleau compresseur de Milwaukee se mette en place pour anéantir les espoirs adverses. Charlotte n’y arrive plus en ce moment et cela s’est vu dans ce match, tant du côté offensif que défensif. Incapable d’arrêter les Bucks, ils ont encaissé 44 points dans le seul deuxième quart-temps. Les titulaires des champions en titre n’ont pas eu à forcer avec 28 minutes au maximum pour Giannis Antetokoumpo, qui a tout de même eu le temps de noircir la feuille de stat avec 26 points, 16 rebonds et 6 passes. Jrue Holiday (21 points, 8 passes, 6 rebonds) et Bobby Portis (20 points, 10 rebonds) l’ont parfaitement accompagné. Côté Hornets, Lamelo Ball a fait ce qu’il a pu (24 points, 4 rebonds, 2 passes) mais l’équipe n’a pas fait le poids. Milwaukee est 5ème à l’Est, les Hornets sont 9ème.

Grizzlies vs Spurs : 118-105

Le match sera retenu pour la performance mythique de Ja Morant mais les Spurs pourront être salués pour être restés dans le match jusqu’au bout. Ils étaient même revenu à cinq points lors du 4ème quart-temps sans réussir à tenir le choc. Incapable de trouver la réponse face à Ja Morant, leur performance n’a pas pour autant été ridicule. Dejounte Murray (21 points, 8 passes) et le 6ème homme Lonnie Walker (22 points) on fait leur match. Memphis reprend un peu d’air à la 3ème place de l’Ouest devant Utah, les Spurs sont 12ème à courte distance du play-in.

Thunder vs Kings : 110-131

La soirée avait commencé avec un duel de bas de classement à l’Est et s’est conclu sur une rencontre du même acabit de l’autre côté du pays. Néanmoins les Kings sont bien décidés à sortir des bas-fonds pour participer aux play-in et cela passait par la victoire face au Thunder. De’Aaron Fox, semblant plus à l’aise depuis le départ d’Haliburton, a réalisé un grand match (29 points, 10 passes, 2 interceptions), bien épaulé par Sabonis et ses 14 points et 16 rebonds (malgré 8 pertes de balle !). L’équipe entière a performé offensivement à contrario d’Oklahoma qui n’a pu compter que sur un grand Gilgeous-Alexander (37 points, 10 passes, 7 rebonds) très en forme depuis son retour. Le Thunder s’enfonce à la 14ème place de l’Ouest, Sacramento reste dans le coup pour les play-in à la 13ème position.

Duel de jeunes talents à Sacramento (crédits : Sportsnaut)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro