Récap NBA de la nuit du 3 au 4 mars: Les Clippers rois de Los Angeles, Les Nets perdent avec Durant.

De grosses affiches étaient programmées cette nuit en NBA. Kévin Durant était de retour, les Warriors retrouvaient les Mavs quatre jours après leur défaite, Los Angeles accueillait son derby…. Comme à l’accoutumée, le spectacle n’a pas manqué et voici un récap pour les retardataires.

Doncic a enflammé l’AT&T Center (crédits : Dallas Morning News)

MVP de la nuit : Luka Dončić (Dallas Mavericks)

Luka Dončić est énorme sur cette deuxième partie de saison et il l’a prouvé une fois de plus face aux Warriors ce soir. Bon sans être brillant lors de leur dernière confrontation dimanche dernier, Luka « Magic » s’est rattrapé. La ligne de stat est impressionnante : 41 points, 10 rebonds, 9 passes, 2 interceptions. Auteur de tirs somptueux (certains fade away n’étant pas sans rappeler un certain grand joueur de l’histoire des Mavericks), de nombreux and one tout en toucher et plutôt habile à trois points (40%), il a fait passer une sale soirée à tous les défenseurs des Warriors envoyés sur lui. Le joueur du moi de février compte réitérer en mars, vous êtes prévenus.

Hawks vs Bulls : 130-124

Le débat fût intense pour élire le MVP de la nuit tant la performance de Trae Young face aux Bulls a été grande. Tout d’abord, faire tomber le numéro 2 de la conférence Est n’est pas aisé, notamment lorsque leur trois meilleurs joueurs inscrivent plus de 20 points. En effet Vucevic (21 points, 11 rebonds, 5 passes), DeRozan (22 points, 9 passes, 7 rebonds) et Lavine (22 points, 7 passes) ont fait leur match mais le manque de profondeur de l’effectif de Chicago commence à se faire ressentir notamment en l’absence de Lonzo Ball, Patrick Williams et Alex Caruso. Les Hawks ont réalisé un gros match offensif (étonnant) pour en venir à bout, menés donc par un excellent Trae Young (39 points, 13 passes) auteur de deux shoots à trois points extrêmement clutch pour sceller le match. Bien entouré, il a profité d’un bon DeAndre Hunter (18 points) et Huerter (17 points). Chicago conserve malgré tout sa deuxième place, Atlanta est 10ème.

Young a fait explosé la défense des Bulls (crédits : NBC Sports)

Raptors vs Pistons : 106-108

Dans un monde normal, il est rare de voir les Pistons gagner un match de basketball. Leur série de quatre victoire en six match est donc plus qu’impressionnante. Face aux Raptors, ils auront mené tout le match en se faisant peur dans les derniers instants laissant Toronto revenir à un petit point sur un and one de Siakam (28 points, 5 rebonds). Heureusement pour Détroit, Saddiq Bey (23 points 6 rebonds) était là pour inscrire le panier de la victoire d’un up and under loin d’être évident. Cunningham a encore une fois montré qu’il avait tout d’un grand (22 points, 13 rebonds, 5 passes, 2 interceptions) et Jerami Grant a rempli son boulot de scoreur (26 points). On n’arrête plus des Détroit malgré que ces derniers ne semblent pas pouvoir jouer plus que leur 14ème actuelle à l’Est, les Raptors eux sont 7ème.

Nets vs Heat : 107-113

Le retour de Kevin Durant couplé à l’absence de PJ Tucker et Jimmy Butler pour défendre sur lui nous laissait croire que Brooklyn avait une réelle chance de battre le leader de la conférence Est. Pourtant, la différence entre une équipe parfaitement huilée même privée de ses cadres et une autre se connaissant peu avec du talent s’est ressenti sur le terrain. Le Heat a connu un début difficile avant de petit à petit reprendre l’ascendant, n’accordant que 40 points aux Nets en seconde mi-temps. Kevin Durant a fait un bon match (31 points, 5 rebonds, 4 passes) pour son retour, Bruce Brown a surperformé offensivement (21 points, 2 interceptions) mais c’était trop peu pour venir à bout d’un Miami revanchard suite à sa défaite de la veille face aux Bucks. Bam Adebayo s’est régalé dans la raquette (30 points, 11 rebonds, 6 passes, 2 interceptions) et Max Strus s’est montré adroit de loin (21 points à 6/12 à trois points). Miami est toujours premier à l’Est, Brooklyn est 8ème.

Durant est de retour, Adebayo calme ses ardeurs (crédits : MARCA)

Celtics vs Grizzlies : 120-107

Malgré d’autres belles affiches, ce Boston-Memphis s’apparentait vraiment au choc de la nuit. Les Grizzlies marchent sur l’eau ces derniers temps sous l’égide d’un Ja Morant candidat MVP tandis que les Celtics semblent enfin s’être trouvé et effectuent une remontée surprenante à l’Est. Les deux stars Tatum et Morant ont réalisé un grand match mais c’est bien Boston qui s’est imposé avec une certaine marge. Derrière Tatum (37 points, 6 rebonds, 5 passes), Marcus Smart (18 points, 12 passes) et Al Horford (21 points, 14 rebonds) ont été précieux dans la victoire. Derrière Ja Morant (38 points, 7 passes), Jaren Jackson Junior (20 points, 7 rebonds) et Desmond Bane (17 points, 7 rebonds) ont fait le travail, insuffisant pour renverser des Celtics trop solide des deux côtés de terrain depuis un mois. Memphis est 3ème de la Conférence Ouest, Boston passe 5ème à l’Est.

Tatum marche sur l’eau avec les Celtics (crédits : Boston.com)

Mavericks vs Warriors : 122-113

Après avoir effectué la plus grande remontée de la saison dimanche dernier, Dallas n’a pas subi le même traitement que les Warriors lors de la revanche. Devant au score durant l’intégralité de la rencontre, les Mavs ont réalisé un 4ème quart-temps létal pour ne pas laisser Golden State revenir. Dans cette fin de match, Luka Dončić (voir MVP de la nuit) et Spencer Dinwiddie (17 points, 7 passes) se sont relayés au scoring semblant incapables de rater. Il a fallu au moins ça pour contenir le coup de chaud de Mooses Moody, auteur de 13 points à 100% au shoot durant les 12 dernières minutes. Les Mavericks ne cessent d’impressionner et ont dominé les Warriors sur l’intégralité de la rencontre, défendant le plomb sur Stephen Curry (21 points, 9 passes, 5 rebonds) et Klay Thompson (16 points). A Golden State, les temps sont dure et la deuxième place à l’Est est fortement menacée par les Grizzlies, les Mavericks quant à eux sont à la 5ème place, proche du Jazz mais également des Nuggets (6ème).

Spurs vs Kings : 112-115

Il reste encore trois matchs à Gregg Popovich pour devenir le coach comptant le plus de victoires en saison régulière et il ne va pas trop falloir tarder pour y parvenir avant la fin de saison (et une probable retraite). Les Spurs ont raté l’occasion de s’en rapprocher ce soir dans un match globalement serré face aux Kings. Harrison Barnes est sorti de sa boîte avec 27 points à 6/8 aux tirs, meilleur scoreur de Sacramento devant De’Aaron Fox (26 points, 9 passes, 6 rebonds). Dejounte Murray a une fois de plus fait un gros match avec 29 points, 12 rebonds et 7 passes mais c’est bien le 6ème homme Lonnie Walker qui a finit meilleur scoreur avec 30 points. Ce match pourrait avoir son importance dans la course au play-in, les Spurs (12ème) voyant les Kings revenir à courte distance à un peu moins de 20 matchs de la ligne d’arrivée.

Clippers vs Lakers : 132-111

Le sentiment de répétition est omniprésent cette saison au moment d’évoquer une nouvelle défaite des Lakers. Dans ce duel entre une équipe incohérente de stars et d’une autre composée uniquement de soldats solidaires, il n’y a pas eu photo et les Clippers l’ont emporté à l’envie, comme ils le font si bien cette saison. Reggie Jackson s’est éclaté avec 36 points, 9 passes et 8 rebonds bien accompagné par Zubac (19 points, 9 rebonds) qui s’habitue à exposer les raquettes adverses ces derniers temps. Lebron James s’est donné comme à son habitude (26 points, 8 rebonds, 4 passes) mais il est désormais acté que cela ne fonctionne pas pour les Lakers dont la seule lueur d’espoir semble être le retour d’un Anthony Davis calibre MVP (non). Les Clippers sont 8ème à l’Ouest suivis (de pas très près) par les … Lakers.

Reggie Jackson, roi de LA (crédits : The SportsRush)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :