Tedesco 1/2 : Qui est vraiment cet entraîneur qui remet le RB Leipzig sur pied ?

Arrivé le 9 décembre dernier dans la capitale saxonne, Domenico Tedesco a remporté dix de ses 14 premiers matchs avec le RB Leipzig. De quoi nous intéresser au parcours de ce jeune entraîneur.

Domenico Tedesco s’est fait connaître du grand public lors de son passage à Schalke 04 (Laci Perenyi/sport.de)

A 36 ans, Domenico Tedesco est le deuxième entraîneur le plus jeune de la Bundesliga derrière Julian Nagelsmann (34 ans). Né à Rossano, en Italie, Tedesco est arrivé en Allemagne à l’âge de 2 ans, du coté de Stuttgart, dans le Baden-Württemberg. S’il n’a jamais eu de carrière professionnelle, il a évolué dans le club amateur de l’ASV Aichwald, avant de progressivement grimper les échelons sur le banc…

Un virtuose de la théorie

Titulaire d’un master en management de l’innovation, Domenico Tedesco entreprend ensuite de passer ses diplômes d’entraîneur. Direction la Hennes-Weisweiler académie, à Hennef, dans les environs de Cologne. Dans cette prestigieuse école de la fédération allemande, Tedesco brille et devient major de sa promotion en obtenant la note de 1,0 (20/20 en France).

En parallèle, l’actuel entraîneur du RBL devient entraîneur adjoint dans les catégories jeunes du VFB Stuttgart en 2008. Il revient au club en 2013, dans le staff des u17, et poursuit à Hoffenheim, toujours chez les jeunes, mais pour y revêtir le costume d’entraîneur principal des u19. L’histoire est en marche !

Débuts à Aue, explosion à Schalke 04 !

En grandes difficultés en 2.Bundesliga, l’Erzgebirge Aue engage Domenico Tedesco le 8 mars 2017, avec l’espoir de se maintenir dans l’antichambre de l’élite du football allemand. Pari réussi ! Tedesco sauve le club de la relégation et gagne un contrat à Schalke 04, alors prestigieux pensionnaire de Bundesliga, pour la saison 2017-2018.

Et c’est un nouveau coup gagnant. Sous la houlette de Tedesco, le Schalke 04 de Leon Goretzka termine à la deuxième place du classement, derrière le Bayern Munich, champion intouchable. Alors que le club commence son inexorable descente aux enfers, le board du club de Gelsenkirchen se sépare de Tedesco au printemps 2019, après une terrible humiliation sur la pelouse de Manchester City (7-0). C’est le premier coup d’arrêt de la carrière du prometteur coach d’origine italienne.

Il se relance à Moscou

En octobre 2019, Domenico Tedesco prend en main le Spartak Moscou, alors englué à la neuvième place du championnat russe. Il termine septième, mais réussit à replacer le club en deuxième position à l’issue de la saison 2020-2021. En raison de la pandémie, il quitte le club moscovite pour retourner proche de sa famille, restée en Allemagne.

Connu pour son football plutôt défensif, malgré son côté cérébral dans le ton de la nouvelle génération d’entraîneur outre-Rhin, Tedesco s’engage au RB Leipzig après un début de saison catastrophique. En s’appuyant sur les forces en présence, et notamment sur l’excellent Christopher Nkunku, il parvient à redonner du sens au jeu du club Red Bull.

Dans le deuxième épisode de ces articles sur Domenico Tedesco, nous analyserons les changements qu’il a apportés au RB Leipzig, pour recréer une équipe qui tient la route.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :