Capitale-Capitole (23-16) : les tops et les flops du Clasico

Victoire précieuse pour le Stade Français (23-16), dominé toute la deuxième période, et qui s’impose après la sirène grâce à un éclair de Ngani Laumape. Toulouse peut nourrir des regrets. Voici les tops et les flops de la rencontres.

Arthur Coville et les Parisiens ont réussi le coup parfait

LES TOPS


Ngani Laumape donne la victoire au Stade Français

Quelle percée ! Pris à la gorge par des Toulousains agressifs et entreprenants, les Parisiens n’avaient marqué que trois points en deuxième période. Obligé de l’emporter, le Stade Français a pris le risque de jouer au delà du temps réglementaire, et ce choix a payé. Grâce à une accélération terrible, Ngani Laumape envoyait Kylan Hamdaoui dans l’en-but, et pour gagner le match et priver Toulouse du bonus défensif. Quel final !

Les avants toulousains ont fait le travail

Belle prestations du pack toulousain qui a étouffé son adversaire au fil de la partie. Une bonne tenue en mêlée, mais aussi une domination sur les points de contacts. Solide, Yannick Youyoutte a notamment livré un gros match dans les rucks. Le seul essai toulousain vient d’un ballon porté, conclu par Guillaume Cramont, alors que Charles Faumuina avait reçu un carton jaune.

Page-Relo et Holmes ont guidé le jeu

Dans le sillage d’avants conquérants, la charnière toulousaine a bien guidé le jeu de son équipe. A la mêlée, Martin Page-Relo a mis beaucoup de rythme en collant bien au ballon. Ses prises d’initiatives ont été intéressantes pour mettre son équipe dans l’avancée. De son côté, Zack Holmes a réussi un 4/5 au pied, tout en étant très disponible dans le jeu. Il aurait pu trouver deux beaux 50/22, si le ballon n’avait pas été rentré dans son camp.

LES FLOPS


Toulouse manque son entame

Si Toulouse s’est incliné au delà du temps réglementaire, c’est bien au début de la partie qu’il est passé à côté de son sujet. Menés 10 à 0 au bout de neuf minutes, les joueurs d’Ugo Mola ont traîné comme un boulet cette entame manquée. Dommage, car les champions de France avaient besoin de points, et une grosse envie de revanche sur les Parisiens.

Paris indiscipliné

Si le Stade Français a pris quatre points cruciaux dans la course aux six premières places, tous les voyants ne sont pas au vert. Les joueurs de Gonzalo Quesada ont notamment concédé 13 pénalités et Van der Mescht a reçu un carton jaune quatre minutes après son entrée en jeu. Une statistique qui prouve que Paris a été dominé en seconde période.

Manque de réalisme toulousain

Privé de ses stars, le Stade Toulousain n’a pas réussi à transformer sa solide prestation en points. Si la défense parisienne a su se montrer solide, les rouges et noirs n’ont marqué que six points dans le second acte. Pas assez au regard de leur capacité à enchaîner les temps de jeu. Repartir sans le moindre point de Jean-Bouin, malgré un rugby de qualité, risque de faire mal à quelques têtes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro