NHL: Tukka Rask, le jeune retraité

Le 9 février 2022, suite à une blessure, le gardien de Boston annonce sa retraite. Revenons sur une carrière haute en intensité, sur un gardien longtemps contesté et pour autant incroyable.

La SM-liiga

Rask débute sa carrière à Tampere dans la ligue finlandaise. Le gardien finnois est resté 9 saisons dans ce club dans laquelle il a évolué, il est aussi passé par les équipes nationales de jeunes. Ce gardien avait des statistiques impressionnantes, il ne prenait que très peu de but, avec des pourcentages d’arrêt entre 90 et 94% d’arrêt en équipe nationale sur sa période finnoise. Récompense d’un excellent début de carrière, Rask décroche une médaille de bronze aux championnats du monde junior 2006. Ce début de carrière flamboyant s’explique par une mentalité de travailleur et de détermination. En 2005 il avait été drafté par Toronto mais l’équipe canadienne l’avait laissé joué à Tampere.

Rask à peine drafté à Toronto (toronto.citynews.ca)

Les débuts dans la ligue américaine

En 2006, Toronto l’échange à Boston, Il jouera son premier match de NHL, en novembre 2007 à 20 ans contre Montréal et surtout contre un autre jeune gardien de 20 ans, Carey Price. Cette rivalité naissante a été mis en avant par la NHL le 7 novembre, malgré un mauvais résultat pour les Bruins Rask fait un plutôt bon match en remplaçant Fernandez, blessé. Cependant il continue la majorité de la saison dans l’école de Boston, les Providences, où il joue 55 matchs durant la saison avec une moyenne de 90,6% d’arrêt par match. la saison 2008-2009 ressemble un peu à la saison précédente avec quelques passages en NHL mais Rask continue ses bonnes performances en LAH avec l’équipe universitaire avec une moyenne d’arrêt durant la saison régulière de 92%.

Tuukka Rask, Matt Bartkowski et Dale Weise (journaldemontreal.com)

La confirmation dans la grande ligue

La saison 2009-2010, est la confirmation dans la ligue américaine pour le gardien, une saison assez exceptionnelle: 45 matchs de saisons régulière avec une moyenne de 93,1% d’arrêt sur la saison, avec une qualification en playoffs et 13 matchs avec une moyenne de 91,2%. Ces statistiques montrent que Rask a l’étoffe d’un gardien de NHL, cependant en début de saison il a souvent été mis en concurrence avec d’autres gardiens, dont Matt Malton un jeune gardien qui a permis aux Beavers de Bemidji State  d’atteindre le tournoi du Frozen Four pour la première fois de leur histoire. Cependant Rask a vaincu la concurrence et remporte en 2011 la Coupe Stanley avec les Bruins avec uniquement 29 matchs de saison régulière et aucun match de playoff. Les saisons continuent et les blessures récurrentes montre les limites du gardien et il est même envoyé en prêt lors de la saison 2012-2013 en extraliga à Plzen.

les Bruins ayant rempoté leurs coupes Stanley en 2011 (boston.cbslocal)

Le retour et la fin de carrière

Il reviens lors de la saison 2013-2014 en NHL, avec une saison surprenante et 58 matchs de saison régulière et une bonne série de playoff, avec une moyenne de 93% d’arrêt il remporte le trophée Vézina du meilleur gardien de la saison. Un trophée qu’il a mérité au vu de la saison exceptionnelle qu’il a fourni, sûrement la plus aboutie de sa carrière. De 2014 à 2018 il fait des bonnes saisons quasi complètes à chaque fois et des moyennes tournant toujours autour des 91% d’arrêts. Cependant à partir de 2018, son corps fatigue mais malgré son état de forme, la saison 2018-2019 est presque réussie. Presque parce que les Bruins perdent en finale de Coupe Stanley face à St Louis. Après 15 ans à Boston le gardien de 34 ans annonce sa retraite le 9 février 2022, en déclarant  « Au cours des dernières semaines, j’ai réalisé que mon corps ne répond pas d’une manière qui me permettrait de jouer au niveau auquel je m’attends de moi-même et que mes coéquipiers des Bruins ainsi que les partisans méritent. Ainsi, c’est avec le cœur lourd que j’annonce ma retraite du hockey. » Et malgré cette magnifique carrière, il n’a jamais obtenu la reconnaissance qu’il méritait.

Rask avec le maillot des Bruins en 2022 (nhl.com)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :