Moto GP : Enea Bastianini vainqueur du premier Grand Prix de la saison 2022 !

L’Italien Enea Bastianini avait déjà brillé lors des essais hivernaux en Malaisie. Le pilote Ducati de Gresini Racing s’était imposé lors de la seconde journée d’essais et a concrétisé ses efforts sur le circuit de Losail.

Enea Bastianini remporte le GP de Losail, première manche de la saison 2022.
Enea Bastianini remporte le premier Grand Prix de la saison ! ©Getty

Le circuit

  • Lieu : Losail, nord-est du Qatar.
  • Longueur : 5,380 km.
  • Nombre de tours : 22.
  • Particularités : Ce circuit est le plus grand site permanent éclairé au monde, la première course de nuit en Moto GP ayant eu lieu en mars 2008. Le record du tour a été établi en Formule 1, par le septuple champion du monde Lewis Hamilton en 2021.
Plan du circuit de Losail.

Des qualifications difficiles pour Fabio Quartararo

Le week-end a mal commencé pour le Niçois. Sacré champion du monde la saison passée, Fabio Quartararo connaît un début de saison particulièrement complexe. Au vu des résultats décevants des essais, le Français s’est vu obligé de passer par la Q1, qu’il ne connaît que très peu. Mais une petite erreur lors des qualifications lui a valu la onzième place sur la grille de départ.

En revanche les Ducati étaient à l’honneur ce samedi. Avec Jorge Martin (Ducati Pramac) en tête et Enea Bastianini (Gresini Racing) à seulement 147 millièmes derrière l’Espagnol, les motos italiennes ont montré leur force pour cette manche d’ouverture. Les Honda n’étaient pas malheureuses non plus, puisque celle de Marc Marquez a atteint le troisième meilleur temps des qualifications.

Du côté des rookies, on va dire que ce premier Grand Prix dans la catégorie reine était un échauffement. Remy Gardner et Raul Fernandez sont partis des 22ème et 23ème places.

Le poleman du week-end, Jorge Martin. ©Automobile Magazine

Enea Bastianini, solide de A à Z

Visiblement à son aise sur la piste Qatari, le jeune pilote de 24 ans a mené sa course de bout en bout. Malgré un départ plus ou moins satisfaisant, l’italien s’est très vite fait doubler par les Honda de Espargaro et de Marc Marquez. Et au lieu de foncer tête baissée, Bastianini est parvenu à trouver son rythme pour revenir sur les talons de Marquez et le dépasser au 6ème tour. Une nouvelle fois, la puissance des Ducati en ligne droite fait mouche.

Mais bon, à ce niveau, autant aller chercher le podium. Ni une ni deux, il poursuit sa remontée et dépasse la KTM de Brad Binder. Au suivant. Enea Bastianini attaque désormais le leader de la course, Pol Espargaró. Le pilote Gresini Racing a misé sur une gomme médium à l’arrière, quand son rival du moment roule en pneu arrière tendre. Et le pari s’est avéré payant. Il lance son attaque au 17ème tour et exécute une manoeuvre parfaite qui lui offre la victoire. Enea Bastianini remporte donc la manche d’ouverture de la saison 2022 en Moto GP.

Enea Bastianini étonne en remportant la manche d’ouverture de la saison 2022. ©MotoGP

Une course à haut risque

Ils nous ont fait retenir notre souffle pendant de longues secondes semblables à une éternité. A la mi-course, Francesco Bagnaia a emporté Jorge Martin dans un accident spectaculaire, dont l’issue aurait pu être terrible.

Le vice-champion du monde 2021 n’était pas dans son meilleur jour ce dimanche, et à l’évidence, sa Ducati non plus. En difficultés dans les premiers tours de piste, l’Italien a été rétrogradé de la neuvième à la seizième place. Le poleman du jour n’était pas non plus à son aise pour cette première course de la saison puisque lui aussi a vite chuté dans le classement. Ce faisant, l’Italien et Martin se sont retrouvés l’un derrière l’autre.

Francesco Bagnaia, alors à la neuvième place, décide d’attaquer son adversaire. Seulement, il s’y est pris un peu tard et petit couac, l’avant de sa moto se bloque, la chute est alors inévitable. Sauf que l’Italien n’est pas tombé seul, puisque Jorge Martin a été emporté dans les graviers. Et l’Espagnol s’est fait une sacrée frayeur.

« C’est la première fois que j’ai eu peur pour ma vie parce que j’ai atterri très vite dans les graviers entre les deux motos.Je pense que j’ai poussé l’une des deux, sûrement celle de Pecco, avec ma main et c’est là où j’ai eu mal. »

Jorge Martin

Martin s’est retrouvé coincé entre les deux motos lors de l’accident et s’est rapidement plaint de douleurs à la main. Mais si cet accident a effrayé, il y a eu plus de peur que de mal. Bagnaia s’est précipité aux côtés de l’Espagnol pour s’assurer de son état physique et lui présenter ses excuses. Nous savons aujourd’hui qu’aucune blessure sérieuse n’a été constatée. Martin pourra donc courir normalement lors du prochain Grand Prix.

« Je dois juste présenter mes excuses à Ducati, à Pramac et à Jorge. C’est tout. Je vais me concentrer sur la prochaine course. »

Francesco Bagnaia

Quelques places plus loin, ça se chamaille chez les rookies. Le jeune Australien Remy Gardner ne semble pas apprécié le style de pilotage de Darryn Binder, tout droit sorti de Moto 3. Ce pourquoi il souhaite s’expliquer avec lui le plus vite possible, afin d’éviter des possibles déconvenues à l’avenir.


Des résultats en demi-teinte pour les Français

Fabio Quartararo avait difficilement passé les qualifications. Et il ne s’est pas non plus démarqué en course. Mais quelles sont les raisons de ce début de saison fébrile ?

Malgré un bon départ sur la piste de Losail, le Niçois a connu un problème technique dès le deuxième tour. Avec une très haute pression sur le pneu arrière, la Yamaha a dû rétrograder et quelques tours plus tard, la situation ne s’est pas améliorée. Quartararo a essayé tant bien que mal d’attaquer ses adversaires pour remonter dans le classement, mais la Yamaha en a décidé autrement. La pression bien trop élevée du pneu a provoqué sa rapide dégradation dans les tours suivants et le Français n’a rien pu faire pour y remédier. Il finit donc à la neuvième place du Grand Prix de Losail, juste derrière son compatriote Johann Zarco.

Quartararo pâtit de la faible performance de sa Yamaha depuis les essais hivernaux. La moto est toujours en-deçà des attentes du Français, qui demande une augmentation de la puissance depuis quelques temps maintenant. Seulement la Yamaha est toujours à la traîne face aux Ducati et perd de précieuses secondes en ligne droite.

Quant à Johann Zarco, ce sont de petits problèmes techniques qui l’ont freiné en début de course. Il doit également sa huitième place à un manque de confiance en la moto. Mais rappelons-le, il ne s’agit que du premier Grand Prix de la saison et les pilotes découvrent encore leurs bolides. Qui plus est, cela reste une belle place pour une manche d’ouverture.


La première victoire de la saison revient donc à Enea Bastianini qui la dédie à Fausto Gresini. L’Italien crée la surprise en prenant la tête du championnat grâce à un premier Grand Prix particulièrement maîtrisé.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Bloqueur de publicité détecté !

Aidez-nous à continuer notre activité en désactivant votre bloqueur de publicité ! La publicité fait vivre le site, ne nous laissez pas mourir.

Rafraichir la page
Powered By
CHP Adblock Detector Plugin | Codehelppro