Liverpool – Inter Milan (0-1) : Une victoire qui n’aura pas suffi

Lors de la première phase des matchs retours de Ligue des Champions, les Nerazzuri ont réussi un exploit mais ce sont bien les joueurs de Jürgen Klopp qui iront en quart.

Un beau combat remporté par les Intéristes (© Icon Sports)

Le jeu : L’envie de l’Inter

Il fallait un véritable un exploit pour les coéquipiers de Lautaro Martinez pour se qualifier. Dès l’entame du match, les Reds se font quelques peu surprendre par l’Inter. Mais à la demi-heure de jeu, les défenseurs Joël Matip et Virgil Van Djik, se procurent les plus belles occasions à la suite de coups de pieds arrêtés. L’Interiste Hakan Calhanoglu s’essaie sur coup-franc à la 42ème minute sans réussite. Une interruption qui suite à un malaise d’un spectateur a donné lieu à cinq minutes de temps additionnel. Durant ces cinq minutes, le défenseur Trent Alexander-Arnold tente un coup franc qui passera près du but de Samir Handanovic.

Durant la seconde période, les joueurs de Liverpool ont obtenu près de 70% de possession de balle. Une maitrise qui n’aura pas permis à ces derniers d’ouvrir le score. C’est l’attaquant argentin Lautaro Martinez, auteur d’un triplé le week-end dernier, qui donne l’avantage aux visiteurs. Bien aidé par l’exclusion d’Alexis Sanchez, les Reds n’ont plus tremblé et ont fini par s’incliner 1-0 mais l’essentiel est là, la qualification.

« Je suis heureux que nous ne rencontrions pas l’Inter chaque semaine, c’est un adversaire très délicat à affronter. Ce sont des combattants, ce sont des guerriers. »

Jürgen Klopp en conférence d’après-match

Le fait de match

On pourrait en citer plusieurs, cependant un fait a retenu notre attention. Il s’agit du carton rouge d’Alexis Sanchez. Peu de temps après l’ouverture du score, le Chilien sans doute submergé par l’envie de marquer ce second but commet un vilain geste sur le Brésilien Fabinho. Un geste qui lui vaut un deuxième carton jaune et qui le contraint à laisser ses coéquipiers à dix. Évidement, l’Inter n’arrivera plus à se créer des occasions et va même en concéder. Un carton rouge qui fait mal et qui aurait pu être éviter si son geste sur Thiago Alcantara en première période avait été maîtrisé.

La décision d’exclure Alexis Sanchez a été non négociable (© Getty Images)

La stat du match : 1

Malgré cette non qualification en quart de finale, l’Inter a réussi un exploit. Depuis le début de la saison, les Reds étaient invaincu à domicile jusqu’à ce match. Un exploit pour l’Inter quand on sait que le dernière défaite de Liverpool à Anfield datait du 20 février 2021, soit un peu plus d’un an.

Les tops et flops

Dans cette rencontre, des joueurs se sont fait remarqués dans le bon et le mauvais sens du terme. Qui sont ces joueurs ?

Les Tops

Fabinho : Malgré la défaite de son équipe, le milieu brésilien s’est montré à son avantage avec des interventions maîtrisées. C’est grâce à lui que l’Inter se retrouve à dix.

Lautaro Martinez : Comme à son habitude, l’Argentin a encore loupé des occasions. Cependant, il permet grâce à son but de croire à une possible prolongation. Il a fait ce qu’on demande à un attaquant de faire : marquer.

Milan Skriniar : Un défenseur homme du match n’arrive pas tous les jours. Pourtant malgré l’élimination c’est bien le défenseur slovaque qui a reçu ce trophée. Toujours dans les bons coups en défense, il a réussi à museler Diogo Jota notamment. Une belle récompense pour le joueur de 27 ans.

Les Flops

Curtis Jones : Contrairement à son compère du milieu, le jeune anglais semblait perdu. Ses mauvaises inspirations ne sont pas passés inaperçus dans le stade. Sans doute trop jeune pour un huitième de finale, un James Milner ou un Oxlade-Chamberlain aurait pu être plus adéquat.

Alexis Sanchez : On en a parlé plus au-dessus mais le manque de maîtrise pour un joueur de 33 ans qui a tout connu avec Barcelone, Arsenal et Manchester est impardonnable. À 33 ans, c’était à lui de montrer l’exemple et non de pénaliser son équipe.

La maladresse des Reds : Bien que l’équipe n’ait pas trouvé le chemin des filets, les occasions n’ont pas manqués. Mohamed Salah ainsi que Luis Diaz se sont heurtés à la solide défense interiste. Ils se sont même payés le luxe de touchés les montants à plusieurs reprises.

La route continue pour les coéquipiers de Thiago Alcantara (© Getty Images)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :